Brisons le mythe

12 août 2019

Pourquoi l'islam n'est pas crédible

coran

Ce texte est une sorte de synthèse de plusieurs textes précédemment publiés sur ce blog (les liens y sont d'ailleurs insérés ici et là).

 

Il n'est pas facile de remettre en question une éducation religieuse reçue dès l'enfance.  On croit souvent parce qu'on y a été conditionné et sans trop se poser de question, en particulier lorsque celles-ci ne sont pas bien accueillies dans le milieu familial ou la communauté élargie.  Pour quiconque n'a pas reçu une éducation musulmane rigoureuse, l'islam n'apparaît pas comme une religion crédible dont les règles émaneraient d'un dieu juste et moralement parfait.  Plusieurs indices devraient mettre la puce à l'oreille des musulmans.

 

Son dieu ne fait aucun effort pour diffuser son enseignement de façon efficace

 

Selon l'islam, Noé, Moïse, Loth et Jésus sont tous des prophètes d'Allah.  Ce dernier, censé être un dieu tout-puissant à qui rien n'est impossible, ne se révèle donc qu'à un prophète à la fois... et les choisit dans la même région du monde!  Muhammad, dernier de la liste, ne sait même pas lire et doit mémoriser la totalité du Coran qu'Allah, selon lui, lui dicte durant 23 ans par l'entremise de l'ange Jibril (Gabriel) et ce dans une langue que l'écrasante majorité de l'humanité ne comprend toujours pas même de nos jours.  Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Allah est économe de ses effets spéciaux et aime se compliquer inutilement la tâche!  Pensez-y:  il aurait pu apparaître à tout les peuples, leur parler dans leur langue respective, leur apprendre l'arabe en un instant ou même leur transmettre directement sa pensée télépathiquement.  Il aurait aussi pu faire apparaître ses propres traductions du Coran plutôt que d'attendre des siècles que des humains le traduisent.  

 

Ce n'est pas tout: Allah admet lui-même dans le Coran égarer intentionnellement ceux qui ne croient pas en lui et les rendre incapables de comprendre son livre.  Au lieu de leur prouver qu'il est réel et leur expliquer pourquoi ils devraient se convertir à l'islam, il les renforce dans leur scepticisme.  

 

  • 17.45  Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l´au-delà, un voile invisible,
  • 17.46  Nous avons mis des voiles sur leurs coeurs, de sorte qu´ils ne le comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques Ton Seigneur l´Unique, ils tournent le dos par répulsion.

 

Enfin, il interdit à ses adeptes de résider sur des terres qui ne sont pas sous domination musulmane alors qu'ils pourraient pourtant y faire du prosélytisme et susciter ainsi de nouvelles conversions à leur religion.  Plutôt étrange pour un dieu qui exige que toute l'humanité de se soumettre à lui et punit ceux qui ne le font pas en les envoyant brûler en enfer.

 

  • 4.97  Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: "Où en étiez-vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils. Alors les Anges diront: "La terre d´Allah n´était-elle pas assez vaste pour vous permettre d´émigrer?" Voilà bien ceux dont le refuge est l´Enfer. Et quelle mauvaise destination!

 

Son livre sacré contient de nombreuses faussetés

 

Il y a dans le Coran de nombreux versets véhiculant des faussetés.  En voici quelques exemples: le ciel est une voûte à sept niveaux (2.29, 23.17, 41.12, 67.3, 71.15), les étoiles étant placées dans le niveau le plus bas (37.6, 67.5), le soleil a une orbite (13.2, 18.86, 21.33, 31.29, 31.33, 36.38, 36.40) et se couche dans une eau boueuse (18.86), la lune est lumineuse (71.16), la Terre est plate (15.19, 71.19, 79.30, 88.20), les montagnes empêchent la Terre de trembler (16.15, 21.31), les fruits ont un sexe (13.3), les menstruations sont un "mal" et une impureté (2.222) et les os du fœtus se forment avant sa chair(23.14).

 

On retrouve également le même genre d'absurdités dans la Sunna.  Ainsi, selon certains hadiths sahihs (considérés comme authentiques), les mécréants ont sept intestins, on peut soigner différents maux avec des ventouses, les dattes protègent des poisons, le bâillement provient du diable, un groupe d'israélites a été transformé en souris, le diable urine dans l'oreille de celui qui ne prie pas durant la nuit, le fœtus est une gouttelette durant 40 jours et le corps humain compte 360 articulations (alors que nous n'avons même pas 360 os)!  Cliquer sur le lien pour retrouver ces "vérités" scientifiques disons alternatives...

 

Ses règles sont visiblement édictées au fur et à mesure

 

Comme précédemment mentionné, la révélation du Coran est censée s'être étendue sur 23 ans.  Étrange pour un livre émanant d'un dieu omniscient (et donc qui connaît l'avenir)!  Pour celui qui prétendait les avoir reçus, certains versets tombaient drôlement à point et donnent la fâcheuse impression de n'avoir eu pour but que de satisfaire les désirs personnels:

 

En voici quelques exemples:

 

-un verset (33.26) contre la liberté de choix et révélé juste au moment où Muhammad veut forcer Zaynab, à épouser son fils adoptif

-quatre autres versets (33.4, 33.5, 33.37, 33.40) interdisant l'adoption et révélés au moment où Muhammad désire épouser Zaynab (ce qui est considéré comme un inceste dans la société arabe de l'époque).  

-un verset (33.50) permettant à Muhammad d'en avoir un nombre illimité d'épouse alors qu'Allah limite à quatre (4.3) le nombre dépouses que peut avoir un musulman (la sourate 4 est 74e dans l'ordre chronologique du Coran) alors que la sourate 33 est 77e). 

-un verset (2.217) permet à Muhammad et à ses guerriers de faire la guerre aux polythéistes les mois sacrés alors qu'il était considéré comme un grand péché de combattre durant cette période. 

-plusieurs versets autorisent le pillage (8.1, 8.41 et 8.69) le viol des captives de guerre et des esclaves (4.3, 4.24-25, 23.5-6, 33.50, 33.52, 70.30) alors que l'islam interdit en principe le vol (4.29,4.32,5.38) ainsi que la fornication, l'adultère et la débauche (17.32, 24.2-3, 25.68)

-Allah va même jusqu'à abroger ses propres versets (2.106 et 16.101) lorsque nécessaire, par exemple après avoir affirmé à Muhammad (43.23) qu'il ne trouverait aucun changement à ses règles (les sourates 2, 16 et 43 sont respectivement 63e, 70e et 87e dans l'ordre chronologique du Coran).  Allah commence par permettre les boissons enivrantes (16.67) avant de condamner le vin (5.90), de condamner l'ivresse sans mention du vin (4.43) et de condamner de nouveau le vin (2.219).  Note: les sourates 2, 4, 5 et 16 sont respectivement 87e, 92e, 112e et 70e.  

 

Son origine est visiblement humaine

 

Dans l'islam, le pire péché n'est pas un crime mais une pensée: l'incroyance.  C'est d'ailleurs le motif principal de condamnation à l'enfer.  Pratique pour un gourou qui voulait être pris au sérieux.  L'obéissance à ses règles et l'immitation du moindre de ses comportements (détaillés dans de nombreux hadiths) est d'ailleurs considérée comme équivalent à l'obéissance à Allah, ce qui mène à des versets coraniques particulièrement ridicules dans lesquels Muhammad usurpe le rôle censé revenir à Allah: 

 

  • 9.30 (...) Qu´Allah les anéantisse! (...)?
  • 33.56. Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez [lui] vos salutations.

 

De façon générale, l'islam est une idéologie très "matérielle".  En effet, Allah semble constamment préoccupé par la manière dont les musulmans font les choses (boire, manger, prier, se laver, se vêtir, etc) et non par leurs qualités ou leurs valeurs personnelles.   Comme si l'islam était moins un code moral d'un code de comportement.  Les gestes, qu'ils soient rituels ou non, éclipsent pratiquement toute spiritualité.  C'est au point que la prière d'un musulman n'est pas considérée comme valide s'il a oublié de faire ses ablutions rituelles avant de la faire et que celle d'une musulmane n'est pas plus valide si elle a ses règles:

 

"Une prière sans purification n'est pas acceptée de même qu'une aumône avec de l'argent volé" (Hadith sahih rapporté par Mouslim).

 

"La femme qui a ses règles après la tournée de l’Ifada Ibn

‘Abbas a dit: «On autorise une femme à partir (sans faire la procession finale) dès qu’elle a ses règles. Initialement, Ibn ‘Omar pensait qu’elle ne pouvait partir puis, je l’entendis prétendre le contraire, car l’Envoyé de Dieu avait accordé cette facilité aux femmes.» (L’Ifada est la tournée processionnelle finale dans le pèlerinage) Les règles interrompent la prière (et le jeûne du Ramadan) ‘Aïcha a dit: «Le Prophète me disait: - Quand tes règles surviennent, suspends ta prière et quand elles cessent, lave-toi de ton sang et prie.»" (Hadith sahih rapporté par Boukhari).

  

Cette matérialité concerne également l'au-delà.  Le paradismusulman n'est rien d'autre qu'un club pour hommes dont les habitants se vautrent pour l'éternité dans le luxe et la débauche.  Aucune spiritualité dans les descriptions très matérielles de ce qui attends les musulmans qui l'auront mérité:  bouffe, vin, esclaves sexuelles, esclaves tout court,  vêtements luxieux, riches bijoux, vaisselle de métal précieux et un mobilier assez particulier (notamment des lits qui marchent).  

 

52.22    Nous les pourvoirons abondamment des fruits et des viandes qu´ils désireront.

55.70    là, il y aura des vertueuses et des belles.        
55.72    des houris cloîtrées dans les tentes,  

52.24    Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées.  

 
76.15    Et l´on fera circuler parmi eux des récipients d´argent et des coupes cristallines,    
76.16    en cristal d´argent, dont le contenu a été savamment dosé.  

76.21    Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d´argent. (...)

 

  • « Lorsque les habitants du paradis entrent au paradis et désirent voir leurs frères : le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre; et le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre jusqu'à ce qu'ils se réunissent. (...). (Hadith sahih rapporté par Ibn Abou Dounia et Al-Bazare).

 

Conseil aux musulmans

 

Musulmans, si vous tenez à conserver votre foi, que celle-ci soit le fruit de vos recherches et de vos réflexions et pas une simple habitude héritée de votre éducation.  Prenez connaissance de toutes ces choses qui font douter un nombre croissant de vos frères en religion et osez vous poser des questions.  Vous n'avez pas à devenir des athées purs et durs pour lesquels il n'existe ni dieu ni au-delà, vous pouvez simplement vous libérer de ce carcan idéologique qu'est l'islam.  Quoiqu'on vous ait dit sur les non-musulmans, vous n'en deviendrez pas des être mauvais sans morale ni conscience, vous vous accorderez tout simplement la permission d'exprimer une spiritualité qui vous soit propre, qui vous permette d'évoluer et qui ne vous isole pas des personnes différentes de vous. 

 

 

Autre suggestion de lecture:

Islam: rencontre du troième type

Témoignages d'ex-musulmans

 

  

Posté par brisonslemythe à 12:03 - - Permalien [#]
Tags : , , ,


04 août 2019

Islamocentrisme

 

balance-islam-vs-autres-religions

 "Ce n'est qu'avec les yeux des autres qu'on peut bien voir ses défauts." Proverbe chinois

 

Élever un enfant dans l'idée qu'il appartient à un groupe supérieur, qu'il s'agisse d'une religion, d'une couleur de peau ou d'une classe sociale, est le meilleur moyen d'en faire un adulte arrogant qui méprisera son prochain du moment qu'il n'appartient pas au même groupe que lui et ne remetra jamais en question ses propres comportements.

 

L'islam se présente comme la seule vérité.  C'est au point que les écrits sacrés du judaïsme et du christianisme, bien qu'étant des religions qui ont précédé l'islam, sont considérée dans cette religion comme une altération du Coran.  Les hommes considérés comme des prophètes par les juifs et les chrétiens, y sont même considérés comme des prophètes de l'islam:

 

2.87 Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l´avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu´à chaque fois, qu´un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous vous enfliez d´orgueil? Vous traitiez les uns d´imposteurs et vous tuiez les autres.

4.171 Ô gens du Livre (Chrétiens), n´exagérez pas dans votre religion, et ne dites d´Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n´est qu´un Messager d´Allah, Sa parole qu´Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez! Ce sera meilleur pour vous. Allah n´est qu´un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C´est à Lui qu´appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur.

2.136  Dites: "Nous croyons en Allah et en ce qu´on nous a révélé, et en ce qu´on n´a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis".

 

Selon l'islam, les musulmans constitue la meilleure communauté de la Terre.  Ils sont les seuls qui échapent à l'enfer car non seulement ils sont les seuls à observer véritablement les ordres d'Allah mais il sont aussi les seuls dont les bonnes actions comptent (et leur permettent d'en obtenir une récompense).  Ils sont également les seuls qui peuvent échaper à diverses violences permises contre les nons-musulmans. 

 

La volonté du ou des rédacteurs du Coran de mettre sur un piédestal la communauté musulmane a mené à la rédaction de versets et de hadiths qui prêteraient à rire s'ils ne contribuaient pas tant à déshumaniser les non-musulmans et à justifier contre eux le mépris et la violence.

 

Voici quelques exemples de versets:

 

2.85. (...)  Si vos coreligionnaires vous viennent captifs vous les rançonnez alors qu'il vous était interdit de les expulser (de chez eux). (...)

 

3.110 Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes (...).

 

4.92.  Il n'appartient pas à un croyant de tuer un autre croyant, si ce n'est par erreur. (...)

4.93.  Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement.(...)

 

33.58. Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu'ils l'aient mérité, se chargent d'une calomnie et d'un péché évident.

 

33.59.  Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées. (...)

 

85.10. Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l´Enfer et le supplice du feu.

 

 

Voici également quelques hadiths* dits "sahih" (c'est à dire considérés comme authentiques) dont certains sont rassemblés par thème (et suivis de mes petits commentaires!)

 

  • Toujours selon lui : « Un homme du nom de Kirkira avait la garde des bagages du Prophète (saws). Quand il mourut, le Messager de Dieu (saws) dit : « Cet homme est en Enfer ». On alla voir la raison de cette condamnation et l’on trouva effectivement dans ses propres affaires un manteau qu’il avait volé du butin. (Rapporté par Al Boukhari)  

Faut le faire quand même:  condamner un musulman à l'enfer pour avoir volé un manteau qui avait été précédemment volé à un non-musulman (probablement massacré dans le processus)!  

 

 

  • "D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Aucun serviteur ne couvre un serviteur dans la vie d'ici-bas sans qu'Allah ne le couvre le jour du jugement ». (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2590)
  • Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu a dit: «Celui qui dissipe à un Musulman l'une des situations affligeantes de ce bas monde Dieu lui en dissipe une de celles du jour de la résurrection. Celui qui met dans l'aisance quelqu'un dans la gêne. Dieu le met dans l'aisance dans ce monde et dans l'autre. Celui qui couvre un Musulman, Dieu le couvre dans ce monde et dans l'autre. Dieu ne cesse d'être aux côtés de Son esclave tant que Son esclave est aux côtés de son frère. Celui qui parcourt un chemin à la recherche de quelque savoir. Dieu lui facilite un chemin vers le Paradis. Toutes les fois que des gens se réunissent dans l'une des maisons de Dieu exalté pour réciter le Livre de Dieu (le Coran) et pour l'étudier ensemble, la sérénité (divine) descend aussitôt sur eux, la miséricorde les voile, les Anges les couvrent de leurs ailes et Dieu les mentionne auprès de ceux qui sont près de lui (les Anges, les Prophètes et les Saints). Celui qui ne s'élève pas par son propre labeur, ce ne sont pas ses origines qui vont l'élever». (Rapporté par Mouslim)

Dans le premier des deux hadiths précédents, le mot "serviteur" désigne un musulman et le verbe "couvrir" est utilisé au sens de "dissimuler les péchés" d'un musulman ou de garder le silence à son sujet.  D'ailleurs, on peut se demander de qui Allah a l'intention de dissimuler les péchés de ses fidèles ke jour du jugement.   

 

  • Selon Sa’d Ibn ‘Abdel ‘Aziz, selon Rabî’a Ibn Yazid, selon Abou Idris Al Khawâlânî, selon Abou Dharr (RA), le Prophète (saws) a dit parmi se qu’il a rapporté des paroles de Dieu béni et glorifié : « O Mes esclaves ! Je Me suis interdit à Moi-même l’injustice et Je l’ai interdite entre vous. Aussi ne soyez pas injustes les uns envers les autres.(...)

Étrange qu'un dieu qui s'interdit à lui-même l'injustice l'autorise entre non-musulmans ou entre musulmans et non-musulmans (car ici, le mot "esclave" désigne lui aussi un musulman).

 

  • Selon ‘Abdullâh Ibn ‘Amr Ibn Al ‘Âs (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le musulman est celui dont les musulmans sont à l’abri du mal de sa langue et ses mains. Le fugitif de la Mecque à Médine (Al Mouhajer) est celui qui a fui les interdits de Dieu ».

Oui, sauf pour la violence conjugale, les coups de fouets, les amputations, la lapidation, etc. 

 

 

  • Selon Abou Oumâma Iyâs Ibn Ta’laba (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Celui qui usurpe de sa main droite le droit d’un Musulman, Dieu a rendu obligatoire son entrée en Enfer et lui a interdit le Paradis »(...). (Rapporté par Mouslim).

 De toute façon, usurpation ou pas, tout les non-musulmans sont condamnés à l'enfer!

 

  • Toujours selon lui, le Messager de Dieu (saws) a dit : « Celui qui traverse l’une de nos mosquées ou de nos rues commerçantes portant une flèche, qu’il tienne sa pointe dans sa main afin de ne pas en blesser un musulman ». (Rapporté par Ura).

Dommage qu'il n'existe pas de détacteur à mécréant qui ferait entendre une voix électronique disant "Mécréant détecté, vous pouvez blesser".

 

  • Selon ‘Omar (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne lui fait pas d’injustice et ne le trahit point. Celui qui aide son frère à satisfaire ses besoins, Dieu l’aide à satisfaire les siens. Celui qui dissipe une situation affligeante à un Musulman, Dieu lui en dissipe une le jour de la résurrection. Celui qui couvre les défauts d’un Musulman, Dieu lui recouvre les siens le jour de la résurrection » (Rapporté par Ura).
  • Selon Abou Hourayra (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne le trahit pas, ne lui ment pas et ne se refuse jamais à le secourir. Tout Musulman est sacré pour tout autre Musulman : son honneur, ses biens et son sang. La piété est ici (et il fit signe trois fois à sa poitrine). Il suffit à quelqu’un pour être mauvais de mépriser son frère Musulman ». (Rapporté par Tirmidhi).
  • Toujours selon lui, le Messager de Dieu (saws) a dit : « Ne soyez pas envieux les uns des autres. Ne truquez point les enchères. Ne vous détestez pas et ne vous tournez pas le dos les uns aux autres. Ne faites pas de surenchère et soyez – ô esclaves de Dieu ! frères. Le Musulman est le frère du Musulman Il ne le fait pas d’injustice, ne le méprise pas et ne lui refuse pas son secours ; la piété est ici (en désignant sa poitrine trois fois de suite). Il suffit à quelqu’un, pour être mauvais, de mépriser son frère Musulman. Tout Musulman est sacré pour tout autre Musulman : son sang, ses biens et son honneur ». (Rapporté par Ura).
  •  Selon Ibn 'Omar (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne lui fait pas d'injustice et ne le trahit point. Celui qui œuvre à satisfaire le besoin de son frère, Dieu est là pour lui satisfaire le sien. Celui qui dissipe une situation affligeante à un Musulman, Dieu lui en dissipe une de celles du jour de la résurrection. Celui qui couvre un Musulman, Dieu le couvre le jour de la résurrection». (Rapporté par Ura)

 N'est-il pas contradictoire que Allah (au nom duquel prétend parler Muhammad) justifie indirectement l'injustice lorsque la victime n'est pas musulmane? 

 

 

  • "D'après Al-Miqdâd Ibn Al-'Aswad (que Dieu l'agrée) J'ai dit à l'Envoyé de Dieu : "Figurez-vous que je me suis heurté à un polythéiste qui en m'ayant livré combat, m'amputerait la main avec son sabre, puis se réfugierait derrière un arbre où il prononcerait la profession de foi. Aurais-je droit à le tuer ou non (pour se venger) après qu'il eut prononcé la profession de foi?". L'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) me répondit par le négatif. - "Mais, ai-je repris, il m'a coupé la main, et ce n'est qu'après cela qu'il a déclaré sa conversion à l'Islam. Pourrais-je donc le tuer?". - "Ne le tue pas, répéta l'Envoyé de Dieu, car si tu le tues, il sera dans l'état où tu étais avant de l'exécuter (musulman), et toi tu te trouveras dans celui où il était avant de se convertir (mécréant)". (Rapporté par Mouslim).
  • "D'après 'Abdoullâh Ibn Mas'oûd (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Il n'est pas permis de verser le sang d'un musulman qui témoigne qu'il n'y a d'autre divinité que Dieu et que je suis l'Envoyé de Dieu, sauf dans ces trois cas : l'époux adultère, le coupable d'un meurtre et l'apostat qui abandonne la communauté musulmane"". (Rapporté par Mouslim).

Avis aux mécréants: pensez à apprendre la chahada (profession de foi musulmane) par coeur et en arabe pour le cas où vous vous retrouveriez dans une prise d'otage orchestrée par des terroristes musulmans.  On sait jamais, ça pourrait peut-être vous sauver la vie:

"'Ashhadu 'an lâ illâha illâ-l-lâh, wa-'ashhadu 'anna Muhammadan rassûlu-l-lâh" ("J’atteste qu’il n’a pas de divinité en dehors de Dieu et j’atteste que Mahomet est le Messager de Dieu").

 

Les textes sus-mentionnés ont encouragé chez certains musulmans un grand sentiment de supériorité qui transparaît dans les écrits de certains auteurs musulmans célèbres.   Al-Nawawi, un musulman né en 1233, a écrit Riyadh as-Salihin (Le Jardin vertueux) qui est en fait une compilation de versets et de hadiths sahih classés par thème.  Certaines sections des chapitres 1 et 15 ont un titre qui frise le ridicule:

 

Chapitre 1: Le livre de la foi, de la morale, de la famille, de la vie en société 

 

27. Le respect des droits sacrés des musulmans

28. Le devoir de cacher les défauts de Musulmans

29. Le devoir de pourvoir aux besoins des musulmans

71. La modestie et la bienveillance à l'égard des croyants

 

Chapitre 15: Le livre des interdictions

 

272. L'interdiction de se faire une mauvaise opinion des musulmans

273. L'interdiction de mépriser les musulmans

274. L'interdiction de se réjouir du malheur survenu à un musulman

266. L'interdiction d'insulter injustement le Musulman

272. L'interdiction de donner aux Musulmans le mauvais préjugé  (NDLR: Ah, y'en a des bons?) 

280. L'interdiction aux Musulmans de se fuir plus de trois jours de suite 

326. L'interdiction de traiter le Musulman de mécréant

357. L'interdiction de brandir son arme à la face du Musulman 

 

 

Sauf chez ceux qui acceptent de remettre en question ses textes sacrés, l'islam est un obtacle à l'intégration des musulmans aux sociétés non-musulmanes.  Encourager un groupe humain à séparer l'humanité en personnes dignes de respect et en sous-humains méprisables est la façon la plus efficace de faire de ses membres des fanatiques haineux à l'orgueil démesuré même lorsqu'ils habitent dans un pays où ils sonot en minorité.   On pourra toujours blâmer les occidentaux, les inégalités sociales, le racisme ou l'islamophobie pour l'attitude fermée de certains musulmans mais la raison première de cette attitude se trouve dans l'islamocentrisme qui leur est inculquée depuis l'enfance.

 

 

 *Un hadith est le récit d'une parole ou d'un acte attribué à Muhammad.

Posté par brisonslemythe à 14:40 - - Permalien [#]
Tags : ,

14 juillet 2019

Et la spiritualité bordel?

 

screen-shot-2016-08-04-at-09-31-28

                              

Dernière mise à jour 11 août 2019

 

Cet article avait été retiré du blog car sa popularité associée à son sujet laissait craindre qu'il ne soit lu par des musulmans intégristes découvrant ce blog par hasard à la suite d'une recherche par mots-clef (il apparaissait d'ailleurs dans les premiers résultats).  Le titre a donc été changé, les mots-clefs ont été retirés et certains mots ont été remplacés par des captures d'écran (je dois attendre que l'article soit référencé par les moteurs de recherche pour voir si ça change quelque chose).  De plus, afin de diminuer les risques que des intégristes ne donnent l'adresse de Brisons le mythe à d'autres, voici quelques liens du site pouvant contribuer à leur rendre cette page plus inhospitalière:

De quoi ébranler la foi musulmane... 

Vous rêvez de commettre un attentat-suicide? Pensez-y à deux fois!

Les règles de l'islam condamnent à l'enfer les auteurs d'attentats-suicide et voici pourquoi.

Versets contradictoires, absurdes ou scientifiquement faux

Hadiths contradictoires ou scientifiquement faux

 

 Le paradis de l'islam est abordé dans de nombreux versets-et-hadiths.  Il peut être intéressant pour nous d'en apprendre davantage sur ce lieu afin de comprendre l'influence qu'il peut avoir sur la façon dont les musulmans intégristes abordent la vie et la mort, en particulier ceux qui tuent pour y accéder au plus vite.  les-versets-et-les-hadiths qui serviront à les illustrer seront cités partiellement afin de mettre en évidence certains passages. Certains versets-et-hadiths abordant plus d'un aspect, plusieurs extraits différents du même texte peuvent être cités sur cette page.  Les versets proviennent du site islammedia alors que les hadiths proviennent de sources divers.  L'orthographe des noms des rapporteurs de hadiths peut varier selon la traduction utilisée.

 

Le jardin après le désert 

 

La première chose que l'on remarque au sujet du paradis musulman, c'est qu'il présente un grand contraste avec le désert qui a vu naître la religion qui en fait la promotion.  Rien de surprenant donc à ce qu'il insiste autant sur les jardins, les ruisseaux et l'abondance de nourriture et d'ombre.  À noter qu'on n'y retrouve aucun soleil, (ce qui est plutôt embêtant si on considère que l'ombre et la chaleur en dépendent) et que l'alcool, interdit aux musulmans de leur vivant, y est permis puisqu'il y coule des ruisseaux de vin, (du vin qui n'ennivre pas, précisons-le). 


2.25  Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu´ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; chaque fois qu´ils seront gratifiés d´un fruit des jardins ils diront: "C´est bien là ce qui nous avait été servi auparavant". (...)

3.15  Dis: "Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, (...) 

4.57  Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes oeuvres, bientôt Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. (...) Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais

29.58  Et quant à ceux qui croient et accomplissent de bonnes oeuvres, Nous les installerons certes à l´étage dans le Paradis sous lequel coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Quelle belle récompense que celle de ceux qui font le bien,

47.15. Voici l'image du paradis-itallique promis aux croyants : il y coulera des ruisseaux à l'eau toujours pure et limpide, des ruisseaux de lait à la saveur inaltérable, des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, des ruisseaux d'un miel pur et distillé. (...)

52.19    "En récompense de ce que vous faisiez, mangez et buvez en toute sérénité,


52.22    Nous les pourvoirons abondamment des fruits et des viandes qu´ils désireront.
52.23    Là, ils se passeront les uns les autres une coupe qui ne provoquera ni vanité ni incrimination   


55.46    et pour celui qui aura craint de comparaître devant son Seigneur, il y aura deux jardins;    
55.48    Aux branches touffues.    
55.50    Ils y trouveront deux sources courantes.        
55.52    Ils contiennent deux espèces de chaque fruit. 


55.62    En deçà de ces deux jardins il y aura deux autres jardins.    
55.64    Ils sont d´un vert sombre.    
55.66    Dans lesquelles il y aura deux sources jaillissantes.        
55.68    ils contiennent des fruits, des palmiers, et des grenadiers.  

56.18    avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli]: d´une liqueur de source    
56.19    qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement;    
56.20    et des fruits de leur choix,  


56.28    [Ils seront parmi]: des jujubiers sans épines,    
56.29    et parmi des bananiers aux régimes bien fournis,    
56.30    dans une ombre étendue    
56.31    [près] d´une eau coulant continuellement,
56.32    et des fruits abondants    
56.33    ni interrompus ni défendus,

76.13    ils y seront accoudés sur des divans, n´y voyant ni soleil ni froid glacial.    
76.14    Ses ombrages les couvriront de près, et ses fruits inclinés bien-bas [à portée de leurs mains].    

76.21    (...)  Et leur Seigneur les abreuvera d´une boisson très pure.

 

  • Abou Hourayra, rapporte que le Messager d'Allah dit:« II existe au paradis-itallique un arbre à l'ombre duquel un cavalier peut marcher pendant cent années sans jamais en sortir». (Rapporté par Boukhari)

 

Matérialisme

 

L'au-delà de l'islam se distingue aussi par les richesses matérielles destinées à ses habitants: vêtements de tissus raffinés, bijoux, vaisselle et mobilier luxueux, etc.  À noter que, tout comme l'alcool,  certaines de ces richesses sont strictement interdites aux musulmans vivants, comme les vêtements de soie et de brocard,  la vaisselle d'or et d'argent et le port de bijoux en or (pour les hommes). 

 

 

Certains textes sacrés donnent davantage l'impression de provenir du site web d'un hôtel de luxe que d'un livre religieux:

 

18.31  (...)  Ils y seront parés de bracelets d´or et se vêtiront d´habits verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans (bien ornés). Quelle bonne récompense et quelle belle demeure!

 22.23  (...), ils seront parés de bracelets d´or, et aussi de perles; et leurs vêtements y seront de soie.

44.53    Ils porteront des vêtements de satin et de brocart et seront placés face à face.

55.54    ils seront accoudés sur des tapis doublés de brocart (...)  

76.12    et les rétribuera pour ce qu´ils auront enduré, en leur donnant le paradis-itallique et des [vêtements] de soie,    
 
76.15    Et l´on fera circuler parmi eux des récipients d´argent et des coupes cristallines,    
76.16    en cristal d´argent, dont le contenu a été savamment dosé.  

76.21    Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d´argent. (...)

 

Certaines éléments du paradis sont franchement risibles:

 

  • « Abdurrahmane bin Sa'ida, qu'Allah l'agrée, dit : J'étais un homme amateur de chevaux. Je demandai au Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue : - O Messager d'Allah, y a-t-il des chevaux au paradis-itallique - Si Allah t'introduit au paradis-itallique, répondit le Prophète, tu auras une jument faite de rubis, aura deux ailes et te portera au lieu que tu désires » (Rapporté par Tabarani et par d'autres rapporteurs sûrs).
  • « Il existe au paradis-itallique un arbre du sommet duquel jailliront des habits, de sa base jailliront des chevaux en or scellés de rubis et de joyaux. Ils n'éjectent ni crottin, ni urine; ils sont pourvus d'ailes de dimensions illimitées. Les habitants du paradis-itallique les enfourcheront et ils les porteront là où ils désirent ». (Rapporté par Ibn Abou Dounia).
  • Selon Abu Musa, le Prophète a dit : Le croyant possédera au paradis-itallique une tente faite d’une seul perle creuse et dont la hauteur s’élève a soixante mil*. (...)  (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim)

         *mil : c’est une unité de mesure équivalente a 6000 coudées selon L’Imam Nawawi.

 

 
Esthétisme et parfum

 

Le musulman qui s'est mérité le paradis sera éternellement grand, jeune et beau, quoiqu'un peu pâle, (sans doute le manque de soleil).  De plus, il rote et pète du musc,  n'émet aucune odeur désagréable et n'excrète pas le moindre déchet biologique (dommage, chier des arcs-en-ciel ce serait trop cool!)

 

Là aussi, on tombe dans la surenchère:

 

  • Selon Anas (radiallahu ‘anhu), le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : Il y a au paradis un marché dans lequel se rendront les habitants tous les vendredis. Il se lèvera un vent du Nord qui leur soufflera au visage et sur leurs habits, leur donnant ainsi plus de charme et de beauté. Ils retourneront ensuite auprès de leurs épouses, encore plus beaux. Leurs épouses leur diront : ‘’Par Dieu, vous avez gagné en beauté et en charme !’’ Et ils répondront : ‘’Par Dieu, vous aussi, vous avez d’avantage de beauté et de charme.’’(Rapporté par Mouslim)
  • Selon Abu Hurayra, le Prophète a dit: (...) Ils auront tous la même forme corporelle, celle de leur père Adam : ils mesureront tous soixante coudée dans le Ciel. (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim).
  • Selon Abu Sa’id et Abu Hurayra (radiallahu ‘anhum), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : Lorsque les gens entreront au paradis-itallique, un héraut s’écrira : ‘’Il vous appartient désormais de vivre et de ne plus jamais mourir ; d’être en bonne santé et de ne plus jamais tomber malade ; de rester jeune sans jamais vieillir et enfin de jouir [des bienfaits] sans jamais plus connaitre la misère. (Rapporté par Mouslim)
  • Selon Suhayb (radiallahu ‘anhu), le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : Lorsque les gens entreront au paradis-itallique, Dieu – Béni et Exalté – dira : ‘’Désirez-vous autre chose de mieux ?’’ Ils répondront : ‘’N’as-Tu pas blanchi nos visages ? Ne nous as-Tu pas préservés de l’Enfer ?’’ Dieu ôtera alors le voile et rien de ce qui leur a été accordé ne leur sera alors plus précieux que la vision de leur Seigneur. (Rapporté par Mouslim)
  • Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, dit: « II existe à la porte du paradis-itallique un arbre de la base duquel jaillissent deux sources: S'ils boivent de la première, l'éclat de la félicité fera rayonner leurs visages; s'ils font leurs ablutions dans l'autre, leurs cheveux ne seront plus jamais hirsutes » (Rapporté par Al Hafez Al Mounziri).
  • Le Prophète, qu'Allah le bénisse et le salue, décrit également les délices dont jouissent les habitants du paradis-itallique tel qu'il l'a vu : « Les habitants du paradis-itallique mangent et boivent, ne crachent pas n’urinent pas et ne vont pas aux latrines. - Que devient la nourriture qu'ils mangent? demanda-t-on. - Elle devient des rots et de la sueur à l'odeur musquée, repondit-il, il leur sera inspiré les louanges au Seigneur comme la respiration vous est inspirée. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).
  • Selon Abu Hurayra, le Prophète a dit: Le premier groupe à entrer au paradis-itallique aura l’éclat de la pleine lune. Ceux qui le suivront seront aussi lumineux que la plus lumineuse des étoiles du ciel. Ils n’urineront pas, n’iront pas a la selle, ils ne cracheront pas et ne se moucheront pas. Leurs peignes seront en or et leur sueur sera de musc. Leurs encensoirs dégageront un parfum d’aloès. (...)  (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

 

Pour homme seulement

 

Comme vous l'aurez remarqué, le paradis de l'islam a d'abord été pensé pour les hommes (si si, je vous jure).  En effet, la plupart des textes religieux qui le concernent font référence à des habitants de sexe masculin.  L'élément le plus populaire du paradis est sans contredit les 72 houris-mot (du nom féminin persan hlowdoturi et de l'arabe hlowdotūr, pluriel de hlowdotawrā, "blancheur") promises aux musulmans vertueux (la limite de 4 épouses ne s'appliquant plus après la mort). 

Les houris-mot seraient, du moins officiellement (j'y reviendrai plus tard), de belles jeunes femmes-esclaves vierges aux grands yeux noirs, dont la moelle osseuse serait visible à travers la chair et même à travers ses habits (et la moins habillée en porterait 70!)  En prime, elles seraient séquestrées, stériles et jamais menstruées.  La femme idéale quoi (si on aime les radiographies/patères ambulantes).

Les houris-mot n'auraient été créés que pour satisfaire les désirs sexuels des habitants mâles du paradis.  Allah sait à quel point le fantasme de déflorer une vierge, (que des mauvaises langues mécréantes trouvent un peu pervers) est répandu dans les pays musulmans, d'où la popularité des mariages avec des petites filles impubères terrorisées ainsi que la reconstruction d'hymen.

On ne sait pas quel âge sont censé avoir les houris-mot (on sait seulement qu'elles seraient "jeunes" et "toutes du même age") mais comme il est dit qu'elles ont des "seins arrondis", on peut au moins espérer qu'elles ne soient plus des enfants.  On peut aussi espérer qu'elles aient un l'hymen très mince et insensible sinon leur vie sexuelle (sans fin, faut-il le préciser) risque d'être particulièrement désagréable.  Déjà que personne ne leur a demandé leur avis quant à leur destinée.

 
2.25  (...) ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement. 

3.15  (...) Pour les pieux, il y a (...) des épouses purifiées, et l´agrément d´Allah." Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs,

4.57  (...) Il y aura là pour eux des épouses purifiées. (...)

44.54    C´est ainsi! Et Nous leur donnerons pour épouses des houris-mot aux grands yeux.    

52.20    accoudés sur des lits bien rangés", et Nous leur ferons épouser des houris aux grands yeux noirs,

55.56    Ils y trouveront [les houris-mot]  aux regards chastes, qu´avant eux aucun homme ou djinn n´aura déflorées.    

 

55.58    Elles seront [aussi belles]: que le rubis et le corail.        

55.70    là, il y aura des vertueuses et des belles.        
55.72    des houris-mot  cloîtrées dans les tentes,        

55.74    qu´avant eux aucun homme ou djinn n´a déflorées.        

56.22    Et ils auront des houris-mot aux yeux, grands et beaux,
56.23    pareilles à des perles en coquille.
56.24    en récompense pour ce qu´ils faisaient.    

56.35    C´est Nous qui les avons créées à la perfection,    
56.36    et Nous les avons faites vierges,    
56.37    gracieuses, toutes de même âge,    
56.38    pour les gens de la droite,

(c'est les gens de la gauche qui vont être déçus!)


78.31    Pour les pieux ce sera une réussite:    
78.32    jardins et vignes,
78.33    et des (belle) aux seins arrondis, d´une égale jeunesse,


  • Le Prophète a dit : "Chacune de ses chambres contient des lits, des épouses et des servantes. La moindre de celle-çi est une hourie vêtue de soixante-dix habits. La moelle sera visible à travers la chair, les os et même les habits de cette houri. Son coeur sera un miroir pour elle et réciproquement. A chaque fois qu'il s'en éloigne un moment, elle deviendra soixante-dix fois plus belle à ses yeux et il lui dira :"Je jure par Dieu que je vous trouve soixante-dis fois plus belle qu'avant". Elle lui répondra pareil". (Rapporté par Ibn Abi Dounya, Tabarani et Al-Hakim).
  • Selon Abu Hurayra, le Prophète a dit: (...) Ils auront pour femmes les houris (hur) aux grands yeux. (...). (Rapporté par Boukhari et Mouslim).
  • Selon Abu Musa, le Prophète a dit : (...)  Le croyant aura des épouses auxquelles il rendra visite et qui ne se verront pas entre elles.  (Rapporté par Boukhari et Mouslim)
  • Mishkat al-Masabih, Vol. 1,814 : « Al-Miqdam b. Madikarib rapporte que le Messager de Dieu a dit : "Le Martyr reçoit six bonnes choses de Dieu :  (...)   - il est marié à soixante-douze femmes des servantes avec de grands yeux sombres (...)   (Rapporté par Tirmidhi et Ibn Majah)

 

Le paradis musulman offre aussi une commodité moderne assez intéressante: des lits qui marchent!  Que voulez-vous, quand on passe toute ses journées à boire, manger et copuler, on perd un peu de sa masse musculaire (et il en faut beaucoup pour soutenir un corps de soixante coudées)!

 

  • « Lorsque les habitants du paradis entrent au paradis et désirent voir leurs frères : le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre; et le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre jusqu'à ce qu'ils se réunissent. Le premier s'accoudera et l'autre aussi, et chacun dira à son ami : - Sais-tu quand le Seigneur nous a pardonné? Et l'autre de répondre: - Le Jour tel à l'endroit tel. Nous avons imploré le Seigneur et Il nous a pardonné». (Rapporté par Ibn Abou Dounia et Al-Bazare).

 

Là-dessus, il est temps de mettre un petit bémol à toute cette débauche félicité céleste mais selon un spécialiste allemand du Coran, qui a écrit sous le pseudonyme de Christoph Luxenberg, (le gars tient à sa vie quand même) un livre intitulé Lecture syro-araméenne du Coran : une contribution pour décoder la langue du Coran, (Titre original: Die Syro-Aramäische Lesart des Koran: : Ein Beitrag zur Entschlüsselung der Koransprache), le mot "houri" ferait référence à des "raisins blancs" plutôt qu'à des vierges! 

Le Dr. Al 'Ajami, (auteur de "Que dit vraiment le Coran" et de "Quarante Hadiths authentiques de Ramadan") aborde également le sujet dans Des houris-mot  & des hommes (1/2)  Il n'y parle pas de raisin mais semble douter que les célestes vierges soient obligatoirement des femmes ou que leur rôle se limite à celui d'objet sexuel:

 

"D’une part, le mot  (...) dérive de la racine verbale hâr  qui indique initialement l’idée de revenir à l’origine. 

Mouvement de retour qui fut par suite lié à l’idée de pureté exactement comme l’idée de retour originel en français. De là, on qualifia ainsi un blanc pur, puis par extension l’action de blanchir par le lavage d’où le pluriel hawâriyyûn qui signifie blanchisseurs ou lavandiers et qui dans le Coran désigne les disciples de Jésus, probablement du fait qu’ils pratiquèrent le baptême par immersion afin de purifier des péchés, blanchir les cœurs. Ainsi, hawar vint à désigner un œil parfaitement blanc et, par contraste, à l’iris noir profond, l’œil de la gazelle, mais le sens général de ce mot connote toujours la notion de pureté.

La forme superlative ahwar qualifie donc celui ou celle qui aurait de tels yeux ce que la culture arabe considère être un critère de beauté. Le terme coranique hûr est le pluriel de ahwar, pluriel mixte qui désigne aussi bien des femmes que des hommes aux beaux yeux noirs, métonymie signifiant qu’ils sont d’une beauté pure. De plus, sur les quatre mentions du mot hûr dans le Coran, trois forment une expression composée : hûr ‘în, où le mot ‘în, pluriel de a‘yan et ‘aynâ’,  qualifie déjà celui qui a une grande prunelle noire de telle sorte qu’en cette expression coranique le mot hûr connote préférentiellement la notion de pureté. La traduction rigoureuse de l’expression hûr‘în sera donc : êtres purs aux yeux d’une grande beauté,  et pour l’usage isolé de hûr en S55.V72 uniquement : des êtres purs. 

Nous constaterons donc dès à présent que les traductions, ou les images mentales que ce mot suscite en nos imaginaires, telles que vierges célestes ou vierges aux yeux noirs… sont largement surinterprétées."

 

Outre les houris-mot  (qui ou quoi qu'elles puissent être) et les jeunes garçons, Allah attribut à chaque résidant de son bordel de luxe  paradis 10 000 domestiques.  Comme on considère habituellement qu'un domestique non-libre et non-rémunéré est un esclave, on peut les considérer comme tels.  Faut-il préciser que leur condition est permanente, ce qui la rend particulièrement odieuse.

 

  • (...) « Les habitants du paradis les plus inférieurs auront à leur service dix mille domestiques, chacun de ces domestiques portera deux plateaux: un en or et un autre en argent; chacun des plateaux contient un mets différent des autres. (...)  (Rapporté par Ibn Abi Dounia Tabarani, et Mounziri).

 

Si les pédophiles hétérosexuels morts célibataires peuvent toujours se contenter des houris-mot, (faute de fillettes à violer), les autres peuvent se rabattre sur les jeunes garçons qu'Allah leur donne en pâture (le Coran autorisant les hommes musulmans à user sexuellement de leurs esclaves):


56.17    Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes,   


52.24    Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées.


76.19    Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées.

 

 

Et pour les femmes? 

Et les femmes dans tout ça, me direz-vous?  Allah leur a-t-il réservé un sort intéressant dans l'au-delà?  Eh bien non (je sais, ça surprend hein?)!   Déjà, selon Muhammad, les femmes constituent la majorité des habitants de l'enfer: 

 

  • 258. Selon Ousàma, le Messager de Dieu a dit: «Je me suis tenu debout devant la porte du Paradis et voilà que la majorité de ceux qui y entraient étaient les pauvres, tandis que les riches attendaient encore qu'on les y autorise. On donna cependant l'ordre de jeter en Enfer ceux qui y étaient destinés et voilà que la majorité de ceux qui y entraient étaient les femmes». (Rapporté par Ura)
  • « L'Envoyé d'Allah a dit: "O femmes! Faites l'aumône et sollicitez plus fréquemment le pardon d'Allah, car je vous ai vu former la majorité des réprouvés de l'Enfer". Une femme - parmi celles ayant l'esprit judicieux - s'exclama: "Et pourquoi cela, ô Envoyé d'Allah?". - "C'est, répondit-il, que vous multipliez vos malédictions et vous êtes ingrates envers vos époux. Je n'ai vu parmi les êtres faibles en intelligence et en religion personne qui, mieux que l'une de vous, fasse perdre l'esprit à un homme sensé". - "En quoi, reprit-elle, ô Envoyé d'Allah, consiste le défaut de notre intelligence et de notre religion?". - "Le témoignage de deux femmes équivaut à celui d'un homme... Voilà pour le défaut de l'intelligence, répliqua le Prophète, et quand elles ont leurs menstrues, les femmes ne cessent-elles pas de prier et de jeûner des nuits durant?... Eh bien! Voilà pour celui de la religion.* » (Rapporté par Mouslim).

 

Évidemment, comme c'est Muhammad lui-même qui a prétendu qu'Allah considère que le témoignage d'une femme vaut la moitié de celui d'un homme et que les femmes menstruées ne devaient ni prier ni jeûner (parce que trop impures), on a comme une légère lacune côté impartialité!

Pour les rares femmes qui échapperont à l'enfer donc, le paradis ne prévoit rien d'autre que de les placer sous la tutelle d'un homme, comme lorsqu'elles étaient vivantes, et ce pour l'éternité.  Celles qui sont mortes célibataires ou dont le mari est allé en enfer et qui croyaient avoir enfin la paix, seront mariées à des morts vertueux qui sont forcément en surnombre (et la polyandrie, bordel?).  Celles qui étaient mariées avant leur mort appartiendront toujours à leur mari dans l'au-delà et celles qui ont eu plusieurs maris appartiendront au dernier sur la liste (et tant pis si les précédents étaient plus sympatiques!).  Elles ne pourront pas demeurer seules, le Prophète a été formel: "Il n'y aura pas de celibataire au paradis-itallique" (rapporté par Mouslim).  C'est d'ailleurs pour cette raison que Muhammad a interdit à ses nombreuses épouses (10 ou 11) de se remarier après sa mort.

 

  • Abou Cheikh al-Asfahani a dit : "Ahmad Ibn Ishaq al-Djawhiari nous a raconté qu'Ismaïl Ibn Abi Zourara leur a raconté d'après Abou Malih ar-Riqqi d'après Maymoun Ibn Mahran qui le tenait d'Oum Darda qu'Abou Dawoud a entendu le Prophète dire : "la femme appartiendra à son dernier mari". (Tabaquat al-Mouhaddithin bi Asfahan 4/36)
  • Muhammad Ibn Abdallah al-Hafiz nous a rapporté d'après Abou Abbas Muhammad Ibn Ya'qoub d'après Yahya Ibn Abi Talib d'après Ishaq Ibn Abi Talib d'après Ishaq Ibn Mansour d'après Issa Ibn Abd ar-Rahman as-Soulami d'après Ishaq d'après Sila qui le tenait de Hodhayfa (que Dieu l'agrée) qu'il avait dit à son épouse : "Si tu veux être mon épouse au paradis-itallique, ne te remarie pas après ma mort car, au paradis-itallique, la femme sera l'épouse de son dernier mari ici-bas.Voilà pourquoi Dieu a interdit aux épouses du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) de se remarier, car elles seront ses épouses au paradis-itallique"". (Al-Bayhaqi dans as-Sunan 7/69)
  • Le Prophète: "Toute veuve qui se remarie appartiendra dans l'au-delà à son dernier mari". (Vérifié par al-Albani dans Sahih al-Djami et dans As-sisila as-Sahiha,1281)
  • At-Tabarani dit : "Bakr nous a rapporté d'après Muhammad Ibn Abi Sura al-Asqualani qu'il a dit : Al-Walid Ibn Mouslim nous a rapporté d'après Abou Bakr Ibn Abdallah Ibn Abi Maryam d'après Attiya Ibn Quays al- Koulaï qui a dit : Mouawia Ibn Abi Soufyan a demandé la main d'Oum Darda après la mort d'Abou Darda, et la veuve lui a dit : "J'ai appris auprès d'Abou Darda qu'il avait entendu le Messager de Dieu (bénédiction et salut soient sur lui) dire : "Quand une veuve se remarie, elle appartiendra à son dernier époux dans l'au-delà" et moi je ne suis pas prête à te préférer à Abou Darda". Ensuite Muawia lui a ecrit pour lui recommander le jeûne comme un moyen de neutraliser ses désirs sexuels. (Rapporté par al-Madjmou' al-Awsat 3/275)
  • La femme dans ce monde ne sort pas des situations suivantes.  Elle mourra avant de se marier : DIEU -Puissant et Majestueux - la mariera au paradis avec un homme de ce monde. Le Prophète a en effet dit : "Il n'y a pas au paradis-itallique de célibataire"  (Rapporté par Mouslim et Ahmad)
  • Le Shaykh Ibn al 'Uthaymin a dit : "Si elle ne s'est pas mariée dans ce monde, DIEU le Très-Haut la mariera avec l'homme qui lui plaira au paradis-itallique. Le bonheur du paradis-itallique n'est pas limité aux hommes, mais il concerne également les femmes, et le mariage est un aspects du bonheur.  Elle mourra après être répudiée et avant de pouvoir épouser un autre homme : Celle-ci, DIEU la mariera avec un homme parmi ceux de ce monde.  Elle était mariée, mais son époux n'est pas entré au Paradis : Celle-ci sera mariée par DIEU à un homme d'entre les gens de ce monde. D'ailleurs beaucoup de femmes qui seront auparadis-itallique n'avaient pas d'époux dans ce monde.  Elle mourra après s'être mariée : Au paradis-itallique, elle sera donnée à son époux qui l'a perdue.  Elle perdra son époux et elle vivra sans époux jusqu'à sa mort : " Elle sera son épouse au paradis-itallique.  Elle perdra son époux et elle épousera après lui un autre homme : "Elle appartiendra au dernier de ses époux, en raison de ce qu'a dit le Prophète:"La femme est jointe au dernier de ses époux"  (Qualifié d'authentique par Al Albani rahimahullahi ta3ala)

 

Extrait du livre "Les femmes au paradis" de Sulaymân al-KHARÂSHI. Al-Hadîth Editions.


Le cheikh Ibn'Uthaymîn a dit :

(...)

La femme vit forcément l'une des situations suivantes ici-bas, soit : 

Elle meurt avant de se marier : En ce qui concerne la femme qui meurt avant de se marier, Allah la mariera, au paradis-itallique, à un homme de ce bas monde, car le Prophète dit : "Il n'y aura pas de celibataire au paradis-itallique" rapporté par Muslim.
Le Cheikh Ibn'Uthaymîn dit : " Si une femme ne s'est pas mariée ici-bas, Allah la mariera alors au paradis-itallique à quelqu'un dont elle sera satisfaite. En effet, les délices au Paradis ne sont pas réservés aux femmes autant qu'aux hommes. Et l'un de ces bienfaits est le mariage".

Elle meurt après son divorce et avant de se marier : Il en est de même pour la femme qui meurt alors qu'elle est divorcée ( cas n° 1).

Elle s'est mariée mais son mari n'entrera pas au Paradis, qu'Allah nous en préserve : Tel est le cas également de celle dont le mari n'entrera pas au Paradis.
Le Cheikh Ibn'Uthaymin a dit : "Si une femme fait partie des gens du Paradis et ne s'est jamais mariée ou que son mari n'en fait pas partie, l'un des habitants du Paradis parmis les hommes qui ne sont pas mariés l'épousera".

Elle meurt après s'être mariée : La femme qui meurt après s'être mariée sera au paradis-itallique  l'épouse du même mari qu'elle avant de décéder.

Son mari meurt et elle reste sans époux jusqu'à sa mort : La femme dont le mari est décédé et qui ne s'est pas remariée jusqu'à sa mort sera l'épouse du même homme au Paradis.

Son mari meurt et elle se remarie : Quant à la femme dont le mari meurt et qui se remarie par après, elle sera l'épouse du dernier de ses maris, quel que soit leur nombre.

Le Prophète a dit en effet : "La femme est pour le dernier de ses maris"
Hudhayfa a dit à son épouse : "Si tu veux être mon épouse au paradis-itallique alors ne te marie pas après mon décès parce que la femme au Paradis sera lépouse de son dernier mari sur terre. C'est pourquoi Allah a interdit aux épouses du prophète de se remarier après lui, parce qu'elles seront ses épouses au Paradis".

 

Maigre consolation pour les épouses maltraitées: il y aura 72 vierges pour distraire leur époux (à moins que la théorie des raisins se ne révèle fondée, auquel cas elle devront compter sur le masochisme zèle des 10 000 esclaves).

 

  • Selon Mouàdh Ibn Jabal (que Dieu l'agrée), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a dit : "Toutes les fois qu'une femme fait du tort à son mari dans ce monde, la Houri  ( sont donc passé les 71 autres?) qui sera son épouse dans l'autre dit : "Ne lui fais pas du tort, que Dieu te combatte! Il n'est chez toi qu'à titre de passager et il ne va pas tarder à te quitter pour nous"". (Rapporté par At-Tirmidhi)

 

À tout le moins les femmes seront-elles considérées comme mieux que les houris (même si on parle davantage ici de piété que de beauté) et elles seront habillées et parées aussi richement que les hommes.  Comme on dit, ça leur fait une belle jambe...



  • Ainsi, Ibn Qayyim al-Jawziyya affirme: (...) On posa la question suivante au Prophète: « Est-ce-que les femmes terrestres seront mieux que les Houris ? » Il répondit : « Effectivement, les femmes terrestres seront préférables aux Houris. Elles seront préférables aux Houris qui les entoureront. » On lui demanda : « Mais pourquoi ? » Il répondit : « Par leur Office, leur jeûne et leur adoration à Dieu. Dieu leur octroiera une lumière sur leur visage, les vêtira avec la soie authentique dont les couleurs se marieront parfaitement avec le vert de leurs habits et le jaune de leurs parures en or. Leurs braseros seront de musc, leurs peignes en or. Elles chanteront avec une voix plus sublime que celles des Divas. » Les femmes terrestres sont donc préférables aux Houris de par leur adoration à Allah. Elles pénétreront au paradis-itallique grâce à leur bonnes œuvres, un mérite que n’ont pas les Houris.

 

Et les enfants? 

 

En islam, les nouveaux-nés vont au paradis et les enfants musulmans plus âgés aussi.  

 

  • L'imam Ahmad arapporté que, selon l'oncle de Khanat, le prophète a dit: Tout nouveau né est au Plusieurs aspects caractérisent ce paradis.
  • D'après Abou Houreira, le Prophète a dit: « Les enfants morts des musulmans sont dans lePlusieurs aspects caractérisent ce  paradis, c'est Ibrahim qui s'occupe d'eux ». (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°603)

 

Quant aux enfants des mécréants, ce verset laisse entendre qu'ils n'y vont pas:

 

52.21.  Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent.  Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs oeuvres, chacun étant responsable de ce qu'il aura acquis.

 

Toutefois, les savants de l'islam ne sont pas tous du même avis sur la question:

 

Le premier avis des savants:

(...)

Donc celui qu'Allah sait qu'il lui aurai obéi mettra son âme dans le barzakh avec Ibrahim (صلى الله عليه وسلم ) et avec les enfants des mouslims, ces mêmes enfants qui sont nés sur la nature première (al fitrah).

 

Et celui dont il sait qu'il ne lui aurai pas obéi, alors son sort revient à Allah et le jour du jugement il sera mis au feu comme le prouvent les hadiths de l'épreuve et al Ash'ary rapporte cela des gens de la sunnah.

 

Et parmi les savants il en est qui disent que certains de ces enfants seront libres au Plusieurs aspects caractérisent ce paradis et d'autres leur seront octroyés comme esclave comme cela est venu dans le hadith d' 'Aly ibn Zayd al Ihlany selon Anas rapporté par Abou Daoud at Tyalissy, mais ce hadith est faible et Allah est plus savant.

 

Le deuxième avis:

 

Qu'ils sont au feu avec leurs pères et leurs frères et cela en se basant sur ce qu'a rapporté l'imam Ahmad qu'Allah lui fasse miséricorde, qu'Abdoullah ibn Aby Qayss alla voir 'Aichah (qu'Allah l'agrée) pour l'interroger au sujet de la progéniture des mécréants (après la mort) et elle dit: Le messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم ) a dit: Ils suivent leurs pères! Alors je dis: Ô messager d'Allah cela même sans n'avoir commis d'actes? Alors il dit: Allah est plus savant de ce qu'ils auraient oeuvré. Et Abou Daoud et également l'imam Ahmad toujours selon 'Aichah (qu'Allah l'agrée) qu'elle ai dit: J'ai interrogé le prophète à propos des enfants des croyants alors il dit: Ils sont avec leurs pères! Puis je dis: Et ceux des associateurs? Alors il dit: Ils sont avec leurs pères! Alors je dis: Et cela sans avoir œuvré? Et il dit: Allah est plus savant de ce qu'ils auraient commis.

 

Le troisième avis:

La non prononciation sur le sujet et cela en se basant sur la parole du prophète: Allah est plus savant de ce qu’ils auraient œuvré. Et ce hadith est dans les deux recueils authentiques d’après Ibn ‘Abbas lorsqu’il interrogea le messager (صلى الله عليه وسلم) au sujet des enfants des associateurs alors telle fut sa réponse. Et certains savants disent qu’ils sont parmi les gens d’al A’raf et cette parole va dans le sens du premier avis; qu’ils sont parmi les gens du paradis car al A’raf n’est pas une demeure constante et que ses habitants entreront au paradis comme cela a été rappelé dans le tafsir de cette sourate. Et Allah est plus savant. Fin de parole d’Ibn Kathir tirée du tafsir du verset de la sourate (Le voyage nocturne v15). A savoir qu’il y a unanimité sur le fait que ceux qui sont morts en bas-âge parmi les enfants des croyants seront au paradis. Je dis : Et notre sheikh, Yahyâ Al Hajûrî -qu’Allah le préserve- a donné comme conclusion à la fin de ce cours qu’il optait pour le premier avis en se basant sur la parole d’Allah : وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولًا {Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager. (Le voyage nocturne). Tout en rappelant que les enfants ne sont pas chargés des obligations de l’islam jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de la distinction. Et Allah est plus savant.

 

À noter que dans l'islam, la prière devient obligatoire dès l'âge de 7 ans.  Au fait, aucun texte religieux ne mentionne l'âge à partir duquel les fillette décédées seront contraintes de se marier ni si elles porteront le voile (ce serait absurde car si Allah peut rendre les houris transparentes, ça ne devrait pas poser problème de rendre les autres femmes invisibles).

 

Source: Où sont les enfants des mécréants morts avant la puberté? (Ibn Kathîr)

 


Humeur divine

 

Allah offre aux habitants du paradis un cadeau qui vaut tout les ruisseaux de vins, toutes les vierges et tout les coussins moelleux du monde: sa bonne humeur éternelle: 


Selon Abu Sa’id al-Khudri (radiallahu ‘anhu), le Prophète (salat wa salam) a dit :  (...)   ‘’Eh bien, Je vous donnerai encore mieux que cela.’’ – ‘’Seigneur, qu’y a-t-il de mieux ?’’ – ‘’Je vous accorderai toute Ma satisfaction et jamais, dorénavant, Je ne serai irrité contre vous !’’  (Rapporté par Boukhari et Muslim) 

 

Humour divinImage du Blog lapuce907.centerblog.net

    

Attention: les aspirants kamikazes devraient peut-être y penser à deux fois avant de se faire exploser au milieu de centaines de civils innocents:  en effet, Allah prévoit enfermer leur âme pour l'éternité dans les vésicules d'oiseaux verts!  Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est présenté comme une récompense:

 

Le Prophète a  dit :

« Les esprits des martyrs se trouvent dans les vésicules d'oiseaux verts qui se nourrissent au paradis-itallique et s'abritent dans des lanternes suspendues sous le Trône ».  (Rapporté par Al-Hakem selon les conditions de Mouslim et approuvé par Zahabi; Mouslim le rapporte dans une version quasi similaire).

 

             

La spiritualité aux abonnés absents

 

En résumé, le paradis musulman est un jardin luxuriant sans soleil (mais avec beaucoup d'ombre) où les hommes, éternellement grands, jeunes et beaux,  passent leur éternité dans des dortoirs de luxe, richement vêtus et parés de bijoux, à boire, manger, copuler avec leurs 72 vierges (à moins qu'ils ne se gavent de raisins blancs) et rendre visite à leurs copains sans bouger de leur lit-qui-marchent, pendant que 10 000 esclaves obéissent à leurs moindres caprices et que leurs femmes tentent de tuer le temps sans même pouvoir noyer leur frustration dans les ruisseaux de vin-qui-ne-saoule-pas... 

 

On chercherait en vain un peu de spiritualité dans ce paradis qui ressemble à un Club Med pour pervers narcissiques misogynes, sexoliques, boulimiques, matérialistes, esclavagistes et fénéants.  Va pour les jardins, les ruisseaux et l'abondance d'aliments mais pour le reste, on a vraiment  l'impression qu'il ne s'adresse qu'à des ados attardés et libidineux plutôt qu'à des hommes minimalement intelligents et intéressés par la spiritualité, la paix et l'amour.   

 

De plus, on comprends mal comment des adultes peuvent lire sans s'exclaffer les descriptions complètement délirantes et ridicules du paradis, descriptions qui semblent avoir été forgées au fur et à mesure par un gourou cherchant désespérément à convaincre ses adeptes de supporter sans broncher une vie d'interdits et de frustration.   

 

Cependamt, ce qui est le plus incroyable c'est que des femmes ayant lu ces descriptions continuent à être convaincues de la pertinence de suivre un prophète qui les relègue, même après leur mort, au rang de simple possession no. 73 de leur mari (ou plus s'il était polygame) et ce pour l'éternité.  Et, comble de l'insulte, c'est avec des vêtements de soie et quelques quolifichets qu'on espère faire leur faire avaler la pilule.  Voilà qui est un peu fort de thé à la menthe!

 

De toute façon, peut-on vraiment appeler "paradis" un lieu qui reproduit les inégalités sociales du monde des vivants?  Peut-on, lorsqu'on a un minimum de conscience, s'imaginer être heureux lorsqu'on croisera le regard de la houri no. 58 ou de l'esclave no. 3 874, qui savent qu'ils seront toujours prisonniers de leur condition dans mille milliards d'années?  S'est-on d'ailleurs jamais demandé s'ils avaient seulement un nom, une personnalité et des rêves, tout ces êtres créés simplement pour assouvir des désirs égoistes? 

 

Le paradis tel qu'on le représente traditionnellement dans les pays occidentaux est peut-être naïf avec ses jardins fleuris et ses anges vêtus de blanc qui jouent de la harpe assis sur un nuage mais au moins personne n'est prêt à mourir (encore moins à tuer) pour y aller.  Les prêtres, pasteurs et popes chrétiens n'essaient pas d'appâter les fidèles avec une vie de luxe et de luxure et la plupart des occidentaux qui croient en un au-delà sont déjà satisfaits à l'idée de pouvoir retrouver leurs proches décédés pour vivre avec eux une éternité d'amour et de quiétude.  Au fait, n'est-il pas révélateur qu'aucune des millions de personnes ayant vécu une expérience de mort iminente n'ait décrit (du moins à ma connaissance) un paradis ressemblant à un bordel exotique?  

 

 smileymarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry memarry me

Posté par brisonslemythe à 22:38 - - Permalien [#]

09 juillet 2019

Journée mondiale sans voile

10-juillet-journee-mondiale-sans-voile-portons-la-marguerite

Posté par brisonslemythe à 23:57 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 avril 2019

Je suis Sri Lanka

je-suis-sri-lanka

Posté par brisonslemythe à 11:54 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,


16 avril 2019

Notre-Dame de Paris

notre-dame-de-paris-portee-musicale-musique

Posté par brisonslemythe à 15:17 - - Permalien [#]
Tags :

03 avril 2019

Les tactiques du bien-pensant pour vous faire taire

silence-bouche-x-censure

Dernière modification: 5 avril 2019

 

"Le vrai test pour déterminer l’appui de quelqu’un à la liberté d’expression c’est quand il laisse à d’autres la liberté de dire et de publier des idées qu’il juge offensantes." Walter E. Williams

 

Référence morale auto-proclamée, ceinture noire 7e dan en rectitude politique, le bien-pensant se fait le porte-parole de tout les opprimés de la planète.  Le bien-pensant n'aime pas beaucoup les débats.  D'abord parce qu'il a toujours raison et qu'à ce titre, il ne voit pas l'intérêt de débattre avec des gens qui ont toujours tort.  Ensuite parce que débattre implique de savoir argumenter, un art qu'il n'a pas cru bon de connaître en profondeur.  C'est pourquoi il a développé quelques tactiques pour faire taire ceux qui expriment des opinions qui lui déplaisent lorsqu'il a le sentiment (et il l'a de façon compulsive) que ces opinions contribuent, de quelque façon que ce soit, à une oppression (islamophobie, racisme, sexisme, etc).  Voici un détaillé des tactiques du bien-pensant.

  

-Il vous fait des procès d'intention

 

Lorsqu'il ne trouve rien à redire sur vos propos, le bien-pensant réagit à vos pensées, c'est à dire aux pensées qu'il est persuadé que vous avez eues en les tenant.  Car voyez-vous, même si vous vous êtes contenté d'écrire un truc comme "il faudrait peut-être réduire un peu les seuils d'immigration pour favoriser l'intégration",  vous pensez forcément que toute immigration devrait être interdite et que les immigrants sont des indésirables!  N'essayez même pas de le nier, il vous a démasqué!  Le bien-pensant est un devin: il lit dans vos pensées et entre les lignes!  

 

-Il répond à des propos imaginaires

 

 C'est la seconde partie de la lecture de pensée.  Maintenant que le bien-pensant considère connaître vos plus sombres pensées, il peut répondre à des propos que vous n'avez pas tenus (mais que vous avez forcément pensé très fort).  Par exemple, vous écrivez "le voile musulman est un symbole sexiste" et on vous réplique "Mais il y a des femmes voilées très instruites et pas soumises du tout aux hommes!"  Vous n'aviez pas abordé le sujet et si vous l'aviez fait, ce n'est même pas ça que vous auriez écrit mais rien n'y fait: si vous critiquez le voile, vous adhérez forcément à toutes les préjugés possibles et imaginables sur les musulmanes voilées.    Le bien-pensant paresseux par contre se contentera de déformer vos propos.

 

-Il vous colle des étiquettes 

 

Lorsqu'il ne peut pas trouver d'argument contre vous (ce qui arrive assez fréquemment), le bien-pensant opte pour les insultes.  Ses insultes de prédilection sont, dans le désordre, "islamophobe", "xénophobe", "raciste", "fasciste" et "extrême-droitiste".   L'important est de vous coller au front l'étiquette la plus infamante possible, le but étant de faire de vous un infréquentable que les gens fuient.  Un simple contradicteur est encore un être humain.  On peut l'écouter sans être frappé d'opprobre sociale.  Un infréquentable, c'est pire, c'est un être abominable, c'est le mal absolu, c'est le côté obscure de la Force!  On n'écoute pas un infréquentable, on le fréquente encore moins.   Son discours est de facto invalidé, comme le serait celui d'un nazi ou d'un pédophile, et ce de façon permanente. 

 

-Il fait de la projection

 

Le bien-pensant considère que si vous défendez la liberté d'expression de quelqu'un, c'est parce que vous pensez forcément comme lui.  Protestez contre une entreprise de censure contre une personne dont le bien-pensant n'aime pas les prises de position et il vous considère immédiatement comme son jumeau idéologique.  S'il considère cela, c'est surtout parce qu'il ne lui viendrait jamais à l'esprit que l'on puisse défendre la liberté d'expression d'une personne dont on ne partage pas entièrement les opinions et les valeurs.   Qu'on le comprenne bien: il est tolérant, inclusif, ouvert et tout ça mais seulement envers ceux qu'il estime être de bonnes personnes et ce cercle restreint est essentiellement constitué des personnes qui pensent comme lui.

 

-Il vous déclare coupable par association

 

Suite logique de la tactique précédente, le bien-pensant considère que si vous défendez une prise de position à laquelle adhère des personnes ayant des préjugés, vous partagez forcément ces préjugés.  Si vous soutenez l'artiste X, participez à la manifestation Y ou votez pour le parti Z et que des racistes, des misogynes ou des homophobes en font autant, c'est que vous êtes raciste, misogyne ou homophobe.  Inutile de mentionner que cette tactique est largement responsable de la montée des partis de droite puisqu'elle a leur permis de récupérer à leur profit les combats abandonnés par la "nouvelle" gauche (multiculturaliste et relativiste) et le féminisme dit intersectionnel: lutte contre l'extrémisme religieux, laïcité, égalité des sexes, etc.

 

-Il généralise

 

Suite logique de la suite logique, le bien-pensant vous vouvoie souvent mais ce n'est pas nécessairement parce qu'il est poli.  Ainsi, il peut utiliser le "vous", non pour s'adresser à vous personnellement mais plutôt pour s'adresser au groupe ethnique, politique, linguistique, sexuel ou autre auquel vous appartenez.   Parfois c'est très évident, comme lorsque sa phrase commence par "Vous  les occidentaux" ou encore qu'il fait référence à des évènement qui datent d'avant votre naissance (esclavage, croisades, colonisation) mais pas nécessairement.  Fait intéressant: le bien-pensant peut très bien généraliser sur un groupe auquel il appartient auquel cas, le "vous" sera remplacé par le "nous" ou le "on").  Cependant, il ne considère généralement pas avoir commis la faute ou posséder le défaut qu'il reproche collectivement à tout les membres du groupe en question.

 

-Il signale vos propos à la modération

 

Version moderne du classique "Je vais le dire à maman!", le signalement de commentaire est souvent utilisé sur les réseaux sociaux et les blogs des journaux par le bien-pensant lorsque ses tactiques d'intimidation échouent.  Parfois (assez souvent même), ça marche.  Les mentions de type "Commentaire supprimé" ou "Contenu désactivé" se multipient alors sur la page touchée rendant la compréhension de toute discussion impossible.  Dépendamment du niveau d'hypersensibilité des modérateurs du média concerné, la censure peut même aller jusqu'au banissement pur et simple.   Parfois, vous ne vous en rendez compte qu'en constatant que vos commentaires n'apparaissent qu'à vous.  C'est que les médias ont une image à préserver et, même si vous respectez à la lettre leur charte de modération, ils peut leur arriver de changer les règles en cours de route ou de les appliquer de façon arbitraire en fonction des prises de position exprimées par les utilisateurs de leur plate-forme.  Peu leur chaut alors de sacrifier votre liberté d'expression.  

 

-Il vous bloque sur Facebook

 

Lorsque vous écrivez directement sur sa page Facebook et que le bien-pensant n'aime pas ce que vous écrivez, il peut choisir tout bonnement de vous bloquer (non sans avoir effacé vos commentaires auparavant).  Ainsi, il n'a pas à vous répondre et il s'assure que vous n'aurez pas une mauvaise influence sur les autres visiteurs de sa page.  

 

On ne doit pas demeurer sans réagir devant ces tactiques qui ne sont rien d'autre que de l'intimidation décomplexée visant à vous museler.  Cependant, il y a des façons plus intelligentes que d'autres pour le faire.  Conservez toujours votre calme et ne cédez pas à l'envie de répliquer aux insultes par d'autres insultes.   Demandez à votre contradicteur ce qu'il vous reproche exactement et mettez-le au défit de trouver des faits et des citations qui lui donne raison.  Mettez-le en face de ses contradictions, faites-lui voir la poutre dans son oeil.   

 

Écrivez vos commentaire avec soin et faites une petite recherche avant d'aborder l'actualité, l'histoire ou tout autre sujet précis.  Relisez et corriger si nécessaire un commentaire avant de l'envoyer et conservez-en une copie.  Lisez la charte des commentaires des médias et respectez-la à la lettre.  Envoyez de préférence plusieurs courts commentaires plutôt qu'un seul très long, afin d'éviter qu'il ne soit entièrement censuré pour une ou deux lignes qui ne respecteraient pas la charte.  Si un modérateur efface un de vos commentaire, réécrivez-le autrement et si vos commentaires sont censurés à répétition, écrivez au média concerné afin de savoir pourquoi.  Vérifez de temps en temps si vos commentaires sont toujours visibles après déconnexion.

 

Certaines entreprises de modération utilisent un logiciel de reconnaissance de mots qui repère certains mots précis (islam, Coran, musulman, Mahomet) et dans certains cas, (Netino par exemple), le personnel travaille dans des pays musulmans, ce qui peut biaiser la modération.  On peut déjouer jusqu'à un certain point ces logiciels en utilisant l'un des trucs suivants:

  1. remplacer les "i" majuscule par des "l" minuscule et vice versa
  2. remplacer les "a" par "@"
  3. espacer les lettres ou les syllabes
  4. remplacer une voyelle par un astérisque
  5. remplacer le mot par une courte description
  6. écrire seulement les premières lettres d'un mot suivit de "..."
  7. faire une faute d'orthographe (en dernier recours seulement, après tout, vous ne voulez pas passer pour quelqu'un qui ne sait pas écrire correctement!)

 

 

Suggestion de lecture:

 

Petit recueil de 25 moisissures argumentatives pour concours de mauvaise foi

Les biens-pensants ou la tolérance sélective

Erreurs à éviter

Comment reconnaître une personne qui a un parti pris pour l'islam?

Objections auxquelles il faut savoir répondre

Qu'est-ce que l'islamophobie?

Choses importantes à savoir sur l'islam

 

                                                             Image du Blog mumuland.centerblog.net

01 avril 2019

Enfin!

 

 

 

poisson-avril-2019-brisons-le-mythe-2

 

poisson-d-avril

 

 

 

Posté par brisonslemythe à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 mars 2019

Double-attentat terroriste dans deux mosquées de Christchurch

je-suis-christchurch

 

  Un double attentat terroriste a eu lieu vendredi le 15 mars dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande.  Au moins 49 personnes (dont plusieurs enfants) sont morts et 20 autres ont subit des blessures graves.   Le tireur présumé, Brenton Tarant un australien de 28 ans s'identifiant au mouvement d'extrême-droite, a été arrêté.

Tout les terroristes cherchent à justifient leurs crimes barbares par une "cause", si délirante soit-elle et Tarant. ne fait pas exception à la règle.  Il affirme vouloir lutter contre "le génocide des blancs via l'immigration de masse".  Il ne se perçoit pas comme un criminel mais comme un justicier investi d'une mission.  Il ose même se comparer à Nelson Mandela et s'attendre, tenez-vous bien,  à recevoir un jour le prix Nobel de la paix! 

Il se trouvera sans doute des gens pour prétendre que la violence de l'islam excuse les actes de violences envers les musulmans mais il n'y a absolument rien de logique à commettre des actes de violence pour dénoncer des textes religieux violents.   La seule et unique situation  la violence peut se justifier est la légitime défense.  

Il n'existe pas de crimes haineux acceptables.  Quand des personnes sont tuées pour leur appartenance à un groupe, l'acte est toujours et totalement injustifiable.   Quelle que soit notre opinion d'une religion, d'une idéologie politique, d'un groupe ethnique, d'un sexe ou d'une minorité sexuelle, absolument rien ne devrait être considéré comme plus grave que le massacre des civils. 

 

 

Suggestion de lecture:

La violence gratuite contre les musulmans est inacceptable

 

 

 

 

 

 

 

Posté par brisonslemythe à 09:29 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 mars 2019

8 mars

8-mars-journee-internationale-des-femmes-francais-arabe

Posté par brisonslemythe à 00:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 février 2019

Joyeuse Saint-Valentin

joyeuse-saint-valentin-arabe-francais

Posté par brisonslemythe à 09:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2019

Bonne année!

bonne-annee-arriere-plan-2019

Posté par brisonslemythe à 11:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,

25 décembre 2018

Joyeux Noël

joyeux-noel-blog-brisons-le-mythe

Posté par brisonslemythe à 12:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2018

Il était une fois un verset

Loupe_versets

Image réalisée à partir d'une photo de loupe du site FreeDigitalPhoto.net et d'une capture d'écran de la sourate 9 du Coran.

 

Toute personne citant régulièrement des versets coraniques violents dans l'intention de prouver la violence de l'islam se heurte un jour ou l'autre à l'une des objections suivantes:

 

-les versets sont cités hors-contexte

-les versets sont mal traduits et doivent être lus en arabes pour être compris correctement

-les versets sont mal interprétés et n'autorisent en fait que l'autodéfense

 

On ne sait pas nécessairement quoi répondre à ce genre d'objection.  C'est particulièrement vrai lorsque notre interlocuteur est musulman car on lui prête facilement des connaissances encyclopédiques sur l'islam, (ce qui est rarement le cas), et on ne veux surtout pas dire des bêtises.  Heureusement, il n'est pas nécessaire d'être un grand spécialiste de l'islam ou de comprendre l'arabe pour prouver la violence ou l'injustice d'un verset.  Il est possible, en quelques étapes, de collecter bon nombre d'informations. 

 

Pourquoi ne pas faire cet exercice avec l'un des versets les plus intolérants du Coran?  Il s'agit du verset 29 de la sourate 9, dite "Le repentir" (Tawba), dont la violence est déjà assez évidente en soit.  La traduction utilisée est la version corrigée de Muhammad Hamidullah, (corrigée par le Centre du roi Fahd en Arabie saoudite):

 

9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .

 

 Vérifier la position du verset dans l'ordre chronologique du Coran

 

Les 114 sourates du Coran ne sont pas placées en ordre chronologique mais plutôt en ordre inverse de longeur (à l'exception de la première qui est très courte).  Or, il se trouve que la sourate 9 est la 113e, c'est donc l'avant-dernière sourate à avoir été "révélée" (du moins selon les croyances musulmanes).  Cette information est capitale parce qu'il existe une règle dit de l'abrogation, qui fait qu'en cas de contradiction entre 2 versets, le plus récent abroge le premier.   Le verset 29 abroge donc de nombreux versets tolérants des sourates précédentes.

 

Lire l'ensemble de la sourate

 

Le Coran est facilement accessible sur Internet.  Il est important de lire tout les versets d'une sourate afin d'avoir une idée générale du contexte (que nous approfondirons plus loin).  Véritable mine de renseignements sur les moeurs des premiers musulmans, la sourate 9 comporte de nombreux versets intolérants ou violents contre les "associateurs", (c'est à dire les polythéistes, qui étaient accusés par les musulmans d'associer d'autres divinités à Allah), les chrétiens et les juifs.

 

Voici les versets qui, respectivement, précèdent et suivent le verset 29:

 

9.28. Ô vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci . Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s'Il veut, de par Sa grâce. Car Allah est Omniscient et Sage.

9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .

9.30. Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité?

 

Voici également d'autres versets violents de la même sourate.

 

9.5.  Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

9.81.  Ceux qui ont été laissés à l'arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l'arrière du Messager d'Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, et ont dit : "Ne partez pas au combat pendant cette chaleur! " Dis : "Le feu de l'Enfer est plus intense en chaleur." - S'ils comprenaient ! -

9.111.  Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs bien en échange du Paradis.  Ils combattent dans le sentier d'Allah, ils tuent, et ils se font tuer.

 

S'informer sur le nom du verset

 

Avec le nom d'un verset, il est plus facile de trouver des informations sur lui sur Internet, en faisant une simple recherche par mot-clefs.  Le verset 29 est appelé "verset de la dhimmitude", parce qu'il introduit officiellement le concept de dhimma, régime juridique auquel étaient soumis les non-musulmans refusant de se convertir à l'islam, plus précisément les chrétiens et les juifs vivant en terre musulmane.  Les "dhimmis" ("protégés"), devaient obligatoirement acquiter la jyzia (traduit par "capitation"), un impôt per capita ("par tête") s'ils voulaient éviter d'être attaqués par les guerriers de Muhammad).

 

S'informer sur la présence d'un mot comportant la racine "qtl" dans la version arabe.

 

Même lorsqu'on n'a aucune notions d'arabe, il peut être utile d'aller lire la version phonétique arabe du verset retranscrite en alphabet romain.  Voici la transcription phonétique du verset 29:

 

9.29.  Qātilū Al-Ladhīna Lā Yu'uminūna Billāhi Wa Lā Bil-Yawmi Al-'Ākhiri Wa Lā Yuĥarrimūna Mā Ĥarrama Allāhu Wa Rasūluhu Wa Lā Yadīnūna Dīna Al-Ĥaqqi Mina Al-Ladhīna 'Ūtū Al-Kitāba Ĥattá Yu`ţū Al-Jizyata `An Yadin Wa Hum Şāghirūna

 

Le mot surligné en rouge comporte la racine arabe "qtl", qui veut dire "tuer". Albert Kasimirski, l'un des traducteurs du Coran les plus estimés, donnait au mot dérivé "quattâl" le sens de "qui tue tout", "le grand tueur".  De son côté, le dictionnaire arabe du Larousse lui donne le sens de "meurtrier".  Un autre mot de même racine, "qutul", a d'ailleurs la même signification.  On retrouve un mots à racine "qtl" dans le verset 30 de la soourate 9 et, dans la traduction de Hamidullah (utilisée pour les listes de versets de ce blog), il est traduit par le verbe "anéantir":

 

9.30.  Wa Qālati Al-Yahūdu `Uzayrun Abnu Allāhi Wa Qālati An-Naşārá Al-Masīĥu Abnu Allāhi Dhālika Qawluhum Bi'afwāhihim Yuđāhi'ūna Qawla Al-Ladhīna Kafarū Min Qablu Qātalahumu Allāhu 'Anná Yu'ufakūna

 

On retrouve dans le Coran, 22 versets où un mot comportant la racine "qtl" dans la version arabe.  Dans la plupart des versions françaises du Coran, ces mots sont traduits par un verbe autre que tuer, ("combattre" dans la plupart des cas).  C'est la même chose dans les traductions anglaises courantes.   Il faut toutefois garder en tête que le verbe "combattre", lorsqu'il est utilisé dans un contexte militaire, implique l'éventualité de tuer des gens.

 

Rechercher des exégèses du verset ou de la sourate dont il est issu

 

Un exégèse est une explication, un commentaire détaillé, une analyse ou une interprétation d'un texte obscur ou sujet à discussion.  Le mot arabe pour "exégète" est "tafsîr" et est couramment utilisé même dans les documents et sites Internet en français, c'est pourquoi il est avantageux de l'utiliser lors d'une recherche par mots-clef. 

 

Le tafsîr de At Tabarî est considéré comme le meilleur par les sunnites mais il y en a plusieurs autres dont As Samarqandî, Al Qurtubî, Ul Kabîr, Ibn Kathîr.  Certaines exégèses sont disponibles pour téléchargement sur Internet.  On peut également les consulter dans les bibliothèques publiques.

 

Selon l'exégèse du Professeur Al-Mawdûdî, la première partie de la sourate 9, soit les versets 1 à 37,  concerne une déclaration faite aux représentants des différents clans d'Arabie à l'occasion du Hadj (le grand pèlerinage) par un homme envoyé par Muhammad et qui portait sur la politique à adopter avec les polythéistes.  Elle précède la bataille de Tabouk (octobre 630), expédition militaire entreprise par Muhammad dans le but d'attaquer l'armée Byzantine, composée de chrétiens, pour venger le meurtre de l'un de ses embassadeurs par un chef chrétien de al-Balaqa survenue en en août 629 et à la suite duquel Muhammad avait ordonné la bataille de Mu'tah (sans participer lui-même à l'expédition).  Cette expédition n'avait eu aucun vainqueur, les deux camps s'étant retirés.  La "bataille" de Tabouk ne permi pas davantage à Muhammad d'assouvir sa vengeance puisque les deux armées ne se sont jamais rencontrées. 

 

La bataille de Tabouk devait en outre servir à Muhammad à savoir lesquels de ses hommes étaient près à sacrifier leur vie pour Allah: 

 

9.24. Dis : "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d'Allah, alors attendez qu'Allah fasse venir Son ordre . Et Allah ne guide pas les gens pervers".

 

http://quran.al-shia.org/fr/tafsir/13.htm

 

Rechercher les hadiths se rapportant au verset 

 

Tout aussi importante que le Coran dans l'islam sunnite, la Sunnnah, constituée des hadiths (récits d'actes et de paroles attribués à Muhammad), donne beaucoup de détails sur la doctrine musulmane et la vie de Muhammad.   Les hadiths servent souvent à préciser le sens et le contexte d'un verset ou d'une sourate.  Ceux qui sont considérés comme les plus authentiques sont dit "sahih".  Les recueils de hadiths considérés comme les plus incontestables sont ceux du Sahih Bukhari (ou Boukhari) et ceux du Sahih Muslim (ou Mouslim).  Sur Internet, ils sont disponibles pour téléchargement ou consultables en ligne et ce en plusieurs langues.  On peut également trouver des hadiths classés par thèmes (avec des versets de même thématique) dans le livre "Riyad Salihin" ("Jardin des vertueux en français"), disponible en ligne.  Enfin, en faisant une recherche par mots-clef, on peut facilement trouver des hadiths sur diverses thématiques sur des sites musulmans comme http://www.hadithdujour.com

 

Bukhari, a consacré deux hadiths à la bataille de Tabouk dans son Sahih (5:59:702 et 6:60:109).  Voici des extraits du premier qui est aussi le plus long (pour le lire en entier, cliquer ici).  Le premier extrait donne des indices sur les habitudes militaires de Muhammad et le second rejoint les versets de reproche envers les musulmans qui refusent le combat:

 

"L’histoire des trois qui se sont absentés lors la bataille de Tabouk

 

Voici Kaâb Ibn Malek qui raconte sa propre histoire en disant : « Je n’ai jamais manqué une bataille menée par le Prophète, , hormis celle de Tabouk. J’ai manqué également à la Bataille de Badr mais le Prophète, , ne l’avait reproché à personne de ceux qui n’y avait pas pris part. Car à cette époque il était sorti pour attaquer le convoi de Qoraïch mais Allah, Exalté soit-Il, voulut que cette rencontre se transformât en une confrontation militaire inattendue. (...)  Le Prophète, , n’entreprenait jamais une expédition sans faire semblant de se diriger vers une autre destination jusqu’à cette bataille [de Tabouk] au cours de laquelle il l’entreprit durant une chaleur torride, un long voyage dans le désert et allait rencontrer un ennemi au nombre important. Le Prophète, , annonça l’affaire aux musulmans pour qu’ils se préparent pour la guerre et les mit au courant de la destination visée.

(...)

Quand je le saluai, il fit un sourire laissant entrevoir son courroux et me dit : « Viens ». Je m’approchai jusqu’à m’asseoir devant lui. Il me demanda : « Qu’est-ce qui t’a empêché de nous joindre ? N’avais-tu pas acheté ta monture ? ». Je répondis : « Si. Par Allah ! Si j’étais entre les mains de quelqu’un d’autre parmi les gens de ce bas monde j’aurais évité son courroux en inventant une excuse et j’en suis capable vu mon éloquence. Mais, par Allah, je sais que si je te raconte aujourd’hui des mensonges pour tecontenter, Allah, Exalté soit-Il, te rendra promptement courroucé contre moi. Et si je te dis la vérité qui te fâchera certes contre moi, j’espère qu’Allah, Exalté soit-Il, m'en récompense. Par Allah, je n’avais pas d’excuse. Par Allah, je n’étais jamais plus fort, ni plus riche comme au moment où je ne t'ai pas rejoint».Le Prophète, , me dit : « Quant à celui-ci, il a dit la vérité. Lève-toi et va-t-en, jusqu’à ce que Allah, Exalté soit-Il, prononce Son jugement à ton égard ».

(...)"

 

Al-Muslim quant à lui a rapporté un hadith qui résume bien la dhimma (19:8294): 

 

 "Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez-les à suivre trois actions.  S'ils s'acquittent de l'une d'entre elles, vous l'accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal.  Invitez-les à accepter l'islam ; s'ils acceptent, acceptez-le aussi et cesser de les combattre.  S'ils refusent d'adhérer à l'islam, exigez d'eux la jyzia.  Si ils sont d'accord pour payer, saisissez-là et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l'impôt, demande l'aide d'Allah et combattez-les."

 

Se faire confiance 

Cet exercice peut être répété avec n'importe quel verset prêtant à controverse, d'autant plus que c'est, en général, ce genre de versets qui fait l'objet du plus grand nombre de publications sur Internet.   On peut faire le faire avec des versets qui semblent pacifiques au premier abord mais dont la "tolérance" ne résiste pas à une analyse plus poussée.

 

Liens utiles:

 

http://quranexplorer.com/Hadith/English/Hadith/bukhari/005.059.702.html

Riyad Salihin    

Hadith du jour

http://www.bonheur-pourtous.com/articles/view/is/Sira+ou+Biographie+du+Proph%C3%A8te+MUHAMMAD+(saws)/id/36

 http://www.islamweb.net/frhajj/index.php?page=article&lang=F&id=158611

 http://islammedia.free.fr/Pages/coran/coran_francais_phonetique.php?id=9

 http://www.anti-religion.net/jihad_islam.htm

 http://www.anti-religion.net/hamidoullah.htm

 http://www.icone-gif.com/gif/chiffres/vert/

 22 versets  

 http://quran.al-shia.org/fr/tafsir/13.htm

 http://www.blog.sami-aldeeb.com/2013/05/13/abrogeant-abroge-une-des-cles-indispensables-pour-comprendre-lislam/

 

 

Posté par brisonslemythe à 12:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

21 décembre 2018

Humour

chameau-bezier-creche-humour

Posté par brisonslemythe à 18:17 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2018

Je suis strasbourg

 

je-suis-strasbourg-2

je-suis-strasbourg-cathedrale

je-suis-strasbourg-saucisse

je-suis-strasbourg

Posté par brisonslemythe à 12:14 - - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2018

10 juillet: Journée mondiale sans voile

10-juillet-journee-mondiale-sans-voile-femme

 

En ce 10 juillet, portons la marguerite et soutenons le droit de toutes les femmes de ne pas porter le voile, sans risque d'être harcelées, insultées, agressées ou emprisonnées.  Invitons également les musulmanes, avec respect et gentillesse, à retirer leur voile pour cette journée afin de soutenir leurs soeurs qui sont persécutées parce qu'elles ne se voilent pas et qui sait, redécouvrir le plaisir de sentir le vent dans leur cheveux.

Voici quelques photos d'iraniennes qui se dévoilent malgré les lois de leur pays qui les obligent à couvrir leur cheveux.  J'ai pensé rendre leur visage flou afin de préserver leur anonymat mais je me suis dis que ce serait corrompre le message de liberté qu'elles veulent transmettre.

 

iranienne-femme-sans-voile-musulmane

 

 

 

femme-iranienne-iran-sans-voile-devoile-unveil-musulmane

 

 

 

femme-iranienne-voile-sans-unveiled-musulmane

 

 

femmes-trois-iran-iranienne-musulmanes-sans-voile-unveiled-women

 

 

 

femmes-women-sans-without-voile-veil-unveiled-iran

 

 http://mystealthyfreedom.net/en/reactions/

 

White-Wednesdays

 

femme-women-white-wednesday

13 avril 2018

L'islam et la guerre: agression ou autodéfense?

coran-ombre-mahomet

 


Dernière mise à jour: 28 mars 2019

 

"Pour se faire des ennemis, pas la peine de déclarer la guerre, il suffit juste de dire ce que l'on pense."  Martin Luther King.

 

Le caractère belliqueux de l'islam est évident pour quiconque prend la peine de lire le Coran avec un regard objectif.  Cependant, toute personne qui aborde franchement le sujet se fait répondre que l'islam n'autorise la guerre que dans un contexte d'autodéfense, qu'il faut replacer les versets guerriers dans leur contexte historique, etc.  Qu'en est-il?  J'aimerais ici inviter les lecteurs à examiner de plus près quelques versets guerriers ainsi que le contexte entourant leur "révélation".  

 

2.217. Ils t´interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis: "Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d´Allah est de faire obstacle au sentier d´Allah, d´être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d´expulser de là ses habitants. L´association est plus grave que le meurtre." Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu´à, s´ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu: ils y demeureront éternellement.

 

Dans la société arabe de l'époque de Muhammad, faire la guerre durant les mois sacrés était considéré comme un très grand péché. Les polythéistes (appelés "associateurs" dans le Coran parce qu'ils "associent" d'autres divinités à Dieu) respectaient cette trêve,  le verset 217 justifie donc les attaques surprise commises par les musulmans contre des polythéistes qui vaquent à leurs occupations (non mlitaires) avec leur famille et ce pour la seule raison qu'ils croient en plusieurs dieux, (ce qui serait supposément un crime pire que le meurtre!). 

Quoique l'avant-dernière phrase parle des polythéistes qui combattront les musulmans, elle est au futur, elle anticipe donc des combats qui n'ont pas encore eu lieu.  De plus, on ne sait pas si ces combats seront initiés ou non par des polythéistes; il pourrait toutefois ne s'agir que d'un combat spirituel pour détourner les musulmans de l'islam (ce qui expliquerait pourquoi la version arabe de la seconde occurence (dans les traductions) du verbe "combattre" ne contient pas la racide "qtl" qui implique l'acte de tuer).

 

2.191: Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d´où ils vous ont chassés: l´association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez (pas près de la Mosquée sacrée avant qu´ils ne vous y aient combattus. S´ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.
(...)
2.193: Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah. S'ils cessent (de pratiquer le polythéisme), donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.



Le verset 191 fait allusion au départ des musulmans de la Mecque, chassés et dépossédés de leurs biens par des mecquois polythéistes du clan quraychite. Cependant, il a été révélé plusieurs années après les évènements, alors que la Mecque était sous le contrôle de Muhammad et des musulmans. Comme le verset 191 n'interdit aux musulmans d'attaquer les premiers que près de la Mosquée sacrée et que seule la disparition du polythéisme puisse faire cesser les hostilités, on ne peut pas parler de guerre d'autodéfense mais plutôt de représailles et de persécution religieuse.


3.12. Dis à ceux qui ne croient pas : "Vous serez vaincus bientôt; et vous serez rassemblés vers l'Enfer. Et quel mauvais endroit pour se reposer! "



Il serait plus facile de croire à de l'autodéfense si ce verset commençait par "Dis à ceux qui te déclarent la guerre"... 


3.121. Lorsqu'un matin, tu (Muhammad) quittas ta famille, pour assigner aux croyants les postes de combat et Allah est Audient et Omniscient.
3.122. Quand deux de vos groupes songèrent à fléchir! Alors qu'Allah est leur allié à tous deux! Car, c'est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance .
3.123. Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés. Craignez Allah donc. Afin que vous soyez reconnaissants !
3.124. (Allah vous a bien donné la victoire) lorsque tu disais aux croyants; "Ne vous suffit-il pas que votre Seigneur vous fasse descendre en aide trois milliers d'Anges" ?
3.125. Mais oui! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement .
3.126. Et Allah ne le fit que (pour vous annoncer) une bonne nouvelle, et pour que vos coeurs s'en rassurent. La victoire ne peut venir que d'Allah, le Puissant, le Sage;
3.127. pour anéantir une partie des mécréants ou pour les humilier (par la défaite) et qu'ils en retournent donc déçus.



La bataille de Badr, aussi appelée Invasion de Safouan, est la première bataille victorieuse des musulmans et a été lancée par Muhammad en 624 contre une caravane marchande appartenant à des membres du clan quraychite pour venger l'appropriation des biens des musulmans. Celui qui dirigeait la caravane, Abû Sufyân, a fait de grands efforts pour éviter l'affrontement pendant plusieurs jours. On ne peut donc pas parler d'autodéfense mais de représailles contre des gens dont le seuls crime était d'appartenir au même clan que ceux qui avaient chassé les musulmans.



4.76. Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut . Eh bien, combattez les alliés de Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.



Ce verset compare clairement les non-musulmans à des soldats qu'il faut combattre. Difficile toutefois de dire si le combat préconisé est obligatoirement un combat militaire. 




8.12 Et ton Seigneur révéla aux Anges : "Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.
8.13 Ce, parce qu'ils ont désobéi à Allah et à Son messager." Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager... Allah est certainement dur en punition!
8.14. Voilà (votre sort); goûtez-le donc! Et aux mécréants le châtiment du Feu (sera réservé).
8.15. Ô vous qui croyez quand vous rencontrez (l'armée) des mécréants en marche , ne leur tournez point le dos. 
(...)
8.19 Si vous avez imploré l'arbitrage d'Allah vous connaissez maintenant la sentence [d'Allah] Et si vous cessez [la mécréance et l'hostilité contre le Prophète..], c'est mieux pour vous. Mais si vous revenez, Nous reviendrons, et votre masse, même nombreuse, ne vous sera d'aucune utilité. Car Allah est vraiment avec les croyants.



Les versets 7 et 8 de la sourate 8 disent ceci:

8.7. (Rappelez-vous), quand Allah vous promettait qu'une des deux bandes sera à vous. "Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu'Allah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants jusqu'au dernier .
8.8. afin qu'Il fasse triompher la vérité et anéantir le faux, en dépit de la répulsion qu'en avaient les criminels. 


Il est difficile de dire si le verset 7 parle d'anéantir les mécréants en général ou seulement ceux qui s'opposent à l'armée des musulmans mais il mentionne clairement qu'attaquer un groupe sans arme était considéré comme normal par les guerriers musulmans et Allah ne leur fait aucun reproche direct à ce sujet. De plus, le verset 15 donne l'impression que l'armé musulmane allait à la rencontre des mécréants, ce qui n'est pas non-plus de l'autodéfense.



8.55. Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement),
8.56. ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte [d'Allah].
8.57. Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu'ils se souviennent.
8.58. Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d'une façon franche et loyale car Allah n'aime pas les traîtres.
8.59. Que les mécréants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel moment).
8.60. Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le vôtre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. 



Si le Coran encourage la poursuite de mécréants qui fuient le combat et identifie comme ennemi des gens que Muhammad et les musulmans ne connaissent pas et n'ont jamais rencontrés, il est difficile de convaincre les lecteurs qu'ils s'agit d'autodéfense. 



9.5 Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

À moins de les croiser par hasard, on ne peut trouver que ceux que l'on cherche et on ne peut assiéger un peuple qu'en l'attaquant chez lui.  On notera en passant combien versatile est Allah au sujet du respect des mois sacrés...

 



9.29 Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son Messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains après s'être humiliés.



Lorsque le début de la sourate 9 a été révélé, Muhammad s'apprêtait à attaquer l'armée byzantine (composée de chrétiens) pour rattraper l'échec de la bataille de Mutah (les deux armées ne s'étend jamais rencontrées), elle-même lancée pour venger le meurtre d'un émissaire envoyé par Muhammad, tué par un chef byzantin. Muhammad chargea donc un autre émissaire de communiquer le contenu du début de la sourate 9 à des peuples alliés pour leur expliquer quelle était la marche à suivre avec les non-musulmans, dans ce cas-ci les juifs et les chrétiens (appelés "Gens du livre"). Le verset 29, introduit officiellement le concept de dhimma, (du mot "dhimmi", c'est à dire "protégé"). Pour cette raison, on le surnomme "verset de la dhimmitude".  En gros, les juifs et les chrétiens sous domination musulmane doivent choisir entre la guerre, la conversion et le paiement de la jizya, un impôt spécial leur permettant d'acheter la paix et de continuer à pratiquer leur religion mais qui s'accompagne d'un statut inférieur auquel se sont ajouté par la suite un ensemble de contraintes humiliantes.  La jyzia est mentionnee dans le hadith sahih suivant:

 

"Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez-les à suivre trois actions. S'ils s'acquittent de l'une d'entre elles, vous l'accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez-les à accepter l'islam ; s'ils acceptent, acceptez-le aussi et cesser de les combattre*... S'ils refusent d'adhérer à l'islam, exigez d'eux la jyzia. Si ils sont d'accord pour payer, saisissez-là et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l'impôt, demande l'aide d'Allah et combattez-les. (Muslim Sahih 19/8294)



9.36. Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. 


Ce verset fait allusion aux polythéistes et il s'agit clairement d'une guerre de vengeance qui vise tout les polythéistes même si, bien sûr, ils ne combattent pas tous des musulmans.



9.123. Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux. 


On croirait davantage à une promotion de l'autodéfense si ce verset était formulé ainsi: "Combattez ceux des mécréants qui vous combattent".




33.26. Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l'effroi dans leurs cœurs; un groupe d'entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers.
33.27. Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.



Ces versets font allusion au massacre de la tribu des Banu Qurayza. Des membres de cette tribu avaient soutenu les ennemis de Mahomet (est-ce si surprenant lorsqu'on sait de quelle violence Muhammad et ses guerriers étaient capables?)  Il s'agit donc clairement d'une guerre de représailles doublée d'une guerre pour l'appropriation de terres et de biens.  Après un siège de 25 jours, presque tout les adultes et garçons pubères mâles de la tribu ont été massacrés (entre 600 et 900 selon Tabari et entre 400 et 700 selon Kathir).  Les femmes et les enfants eux, ont été réduits à l'esclavage et distribués, vendus ou échangés comme du bétail.  À noter que le Coran permet aux musulmans l'usage sexuel de leurs captives de guerre et de leurs esclaves (Coran 4.3, 4.24-25, 23.5-6, 33.50, 33.52 et 70.30) et que les fils des esclaves étaient castrés.  Il y a également plusieurs hadiths authentiques sur le sujet (voir section intitulée "Viol de guerre" dans "L'islam ou la pudeur à deux vitesses").



33.50 Ô Prophète! Nous t´avons rendue licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu´Allah t´a destinées (...)



Justement, les captives de guerre des musulmans n'étaient pas des soldates, c'était des épouses, des mères et des filles qui étaient enlevée sur leur propre terre après que leurs époux, père, frères et fils (pubères) aient été massacrés lors d'une attaque.  Là encore, aucune trace d'autodéfense.  



33.60. Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t'inciterons contre eux, et alors, ils n'y resteront que peu de temps en ton voisinage.
33.61. Ce sont des maudits. Où qu'on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement :



Là encore, pour trouver quelqu'un, il faut le chercher ou tomber dessus par inadverdance.  Rien à voir avec de l'autodéfense et tout à voir avec la vengeance et la persécution religieuse.



47.35. Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts,[en position de force] qu'Allah est avec vous, et qu'Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos œuvres.



Le verset 32 de la sourate 47 dit ceci:

32. Ceux qui ont mécru et obstrué le chemin d'Allah et se sont mis dans le clan opposé au Messager après que le droit chemin leur fut clairement exposé, ne sauront nuire à Allah en quoi que ce soit. Il rendra vaines leurs oeuvres.



Le verset 35 concerne donc des incroyants, (possiblement des convertis ayant apostasié, comme le laisse supposer le verset 25), qui se sont alliés aux ennemis de Muhammad. Cependant, continuer à combattre un ennemi à terre n'est pas ce qui se rapproche le plus de l'autodéfense. De plus, les ennemis à qui les incroyants ne sont alliés avaient peut-être été attaqués par Muhammad sans provocation. Enfin, le dernier verset de la sourate 47 se termine par ceci: 

47.38. (...) Et si vous vous détournez, Il vous remplacera par un peuple autre que vous, et ils ne seront pas comme vous.

Il s'agit clairement d'une allusion au remplacement des peuples qui renient l'islam, donc de génocide (que celui-ci soit orchestré par Allah  ou par les musulmans).


48.16 Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : "Vous serez bientôt appelés contre des gens d'une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu'ils n'embrassent l'Islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux".

Si seule la conversion de l'ennemi peut le protéger de l'armée musulmane, c'est qu'il s'agit d'une guerre de conversion.



59.2. C'est Lui qui a expulsé de leurs maisons, ceux parmi les gens du Livre qui ne croyaient pas, lors du premier exode . Vous ne pensiez pas qu'ils partiraient, et ils pensaient qu'en vérité leurs forteresses les défendraient contre Allah. Mais Allah est venu à eux par où ils ne s'attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs. Ils démolissaient leurs maisons de leurs propres mains, autant que des mains des croyants. Tirez-en une leçon, ô vous êtes doués de clairvoyance.
59.3. Et si Allah n'avait pas prescrit contre eux l'expatriation, Il les aurait certainement châtiés ici-bas; et dans l'au-delà ils auront le châtiment du Feu.
59.4. Il en est ainsi parce qu'ils se sont dressés contre Allah et Son messager. Et quiconque se dresse contre Allah... alors, vraiment Allah est dur en punition.
(...)
59.14. Tous ne vous combattront que retranchés dans des cités fortifiées ou de dernière des murailles. Leurs dissensions internes sont extrêmes. Tu les croirais unis, alors que leurs cœurs sont divisés. C'est qu'ils sont des gens qui ne raisonnent pas.



Le peuple auquel la sourate 59 fait allusion est la tribu des Banu Nadir, attaquée par surprise et entièrement expulsée de Yathrib (future Médine) parce que quelques-uns de ses membres auraient tenté de tuer Muhammad en lui lançant un rocher après que celui-ci ait voulu répartir sur tout les habitants de Médine la somme correspondant au prix du sang réclamé pour le meurtre de deux arabes.

 

Comme on peut le voire, l'islam permet la guerre dans des contextes tres discutables!