Brisons le mythe

25 septembre 2016

Les biens-pensants ou la tolérance sélective

 

Capitaine tolérance

 

"Qui eût cru que la tolérance même aurait ses fanatiques?" Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes

 

Ils n'ont que le mot "diversité" à la bouche mais sont incapables d'accepter la diversité d'opinion.  Ils sont favorables à la liberté d'expression mais injurient ceux qui ne pensent pas comme eux.  Ils se veulent inclusifs mais pour cela, ils sont prêts à exclure beaucoup de personnes.  Ils disent être anti-racistes mais encouragent la leucophobie, (le racisme anti-blanc).  Ils vantent l'intégration mais font tout pour en dégoûter les immigrants.  Ils sont citoyens du monde mais c'est un monde qui n'a que trois points cardinaux.   Ils se revendiquent de la tolérance, de l'ouverture, de la sagesse, bref du Bien avec un grand "B".  Les bien-pensants, comme on les appelle souvent, ne font pas dans la nuance.  Je le sais, ayant déjà fait partie, (à un moindre degré), de cette élite morale auto-proclamée.  Vous êtes leur ami ou leur ennemi et la première position est un siège éjectable. 

 

Au sujet de l'islam, les bien-pensants ne tolèrent que les applaudissements.  Leur raisonnement est simple:  puisqu'il existe des préjugés à l'égard des musulmans, ces derniers forment un groupe de victimes fragiles qu'il faut protéger de toute critique.  Réduits à leur religion, ils en sont considérés comme indissociables: critiquer l'islam, c'est critiquer l'ensemble des musulmans et puisque les victimes sont placées de facto dans le camp des "bons", leur religion ne peut qu'être bonne et bienfaisante. 

 

Osez prétendre que l'islam est intolérant et vous êtes automatiquement classé dans le camp des "méchants": intolérants, ignorants, racistes, xénophobes, islamophobes, bref le Mal avec un grand "M".   Vous pouvez connaître les textes fondateurs musulmans mieux que la majorité des musulmans (et des bien-pensants) et amener des preuves en béton, rien n'y fait: vous êtes une menace, que dis-je LA menace au vivre-ensemble que nos héros de la tolérance ont le devoir de neutraliser par l'ostracisme et la censure!  Le peuple est influençable et il a besoin d'être protégé des opinions comme la vôtre qui pourraient le faire sombrer dans l'intolérance. 

 

Haine de soi

 


“L'intolérance des tolérants existe, de même que la rage des modérés.” Victor Hugo 

 

Il faut voir les biens-pensants réduire avec une ferveur quasi-religieuse les sociétés occidentales à un collage de tout les fléaux de la Terre, comme si ceux-ci leur étaient exclusifs: individualisme, matérialisme, inégalités sociales, violence, pollution, corruption, alcool, drogue, etc.  Il faut les entendre réduire l'histoire de leur pays à une série d'acte barbare: colonisation, esclavage, guerre, génocide, etc.  En Amérique du Nord, certains d'entre eux vont jusqu'à se considérer comme de simples invités dans leur pays puisqu'ils ne sont pas autochtones (ce qui est assez ironique si on considère que plusieurs d'entre eux ont du sang autochtones sans le savoir!)

 

Ne leur demandez surtout pas de vous donner des chiffres précis ou de vérifier l'exactitude des évènements "historiques" qu'ils invoquent.  Pour eux, l'Occident n'est qu'un seul pays unidimentionnel et monoculturel.  Après "hamburger", "télé-réalité" et "hollywood", il n'y a plus rien à en dire!  L'important n'est pas de dresser un portrait fidèle de son passé ou de son présent mais de se donner l'occasion de se dissocier publiquement de l'horreur et de l'injustice afin que leur tolérance se révèle dans toute sa splendeur, telle une rose qui aurait poussé dans la boue.  Et nous?  Nous faisons partie de la boue! 

 

Ces dictateurs de la pensée se croient humbles parce qu'ils crachent sur leur culture mais ce qu'ils recherchent dans les faits, c'est la confirmation de la très haute opinion qu'ils ont d'eux-mêmes.  Cette confirmation ne peut provenir que de personnes issues des cultures qu'ils ne méprisent pas, donc non-occidentales.   Ils sont si tolérants, si évolués, ils sont sûrs de les impressionner!   Ils sont surtout très faciles à manipuler; comme le corbeau de la fable, il suffit à leur public de les flatter dans le sens des plumes pour les entendre coasser et laisser ainsi échapper un fromage halal. 

 

Enivrés par leur sentiment de supériorité morale, les bien-pensants ne réalisent pas que jouer les paillassons, même si c'est avec un ego démesuré, ne suscite que le mépris et non le respect.  Ceux qui font mine de les respecter ne font souvent que se servir d'eux pour valider leur propre haine anti-occidentale (c'est d'ailleurs pourquoi les musulmans  intégristes les apprécient autant).  Cela dit, la manipulation va dans les deux sens puisque nos idiots utiles se servent souvent des musulmans pour rivaliser de tolérance entre eux en les exhibant comme des trophées, à croire qu'ils ne cherchent à s'en faire des amis que pour se venter de les avoir.

 

papa

 

“Il y a des gens qui, à propos de certains problèmes, font preuve d'une grande tolérance. C'est souvent parce qu'ils s'en foutent.” Mark Twain

 

Double standard

 

On pourrait croire qu'une personne prête à vous comparer à Hitler dès que vous critiquez le port du niqab serait facile à indigner par des "violences" plus graves, par exemple les violences commises par les islamistes à travers le monde.  Eh bien non!   Appliquant un double standard digne de l'islam, ils voient la paille dans l'oeil occidental, mais pas la poutre dans celui des islamistes.  Ils ont même adapté à l'islam le concept de racisme de la moindre attente, qui consiste à avoir des attentes moins élevées envers certains groupes ethniques sous prétexte qu'ils seraient moins "évolués" et pourraient donc difficilement s'adapter aux valeurs dites occidentales...

 

Ils sont si habitués à s'interdire de porter un jugement sur quoi que ce soit qui vient d'ailleurs qu'ils en sont arrivés à ne plus pouvoir reconnaître la violence islamistes, sauf pour en rendre les pays occidentaux responsables.   Leur seule réaction en voyant un reportage sur un attentat terroriste est d'accuser les médias occidentaux de donner une mauvaise image des musulmans (pas d'amalgame qu'ils disaient)!  C'est comme s'ils avaient sur les yeux un filtre ne laissant passer que ce qu'ils peuvent utiliser pour haïr l'Occident encore davantage.  C'est sans doute pourquoi ils demeurent généralement muets lorsqu'un attentat islamiste a lieu dans un pays non-occidental (en particulier lorsque les victimes sont majoritairement musulmanes).

 

Pour nos héros de la tolérance, le citoyen occidental caucasiens idéal est un être transparent, sans identité, sans culture, amorphe intellectuellement et incapable de réagir devant les pratiques culturelles ou religieuses qui heurteraient immédiatement ses valeurs si elles émanaient de son pays.  Sans autre référent moral qu'une charte des droits et persuadé que critiquer et haïr sont des synonymes, son seul soucis est de ne contrarier personne, quitte à fermer les yeux sur l'intolérable.  Il ne s'anime que lorsqu'il entend critiquer le pays ou la culture de ses ancêtres.  Enfin, il a le droit de s'exprimer, enfin il a l'occasion de rembourser une partie de la dette morale avec laquelle il est né!

 

Dans cette optique, seuls les non-occidentaux peuvent se considérer comme une richesse pour l'humanité sans se faire taper sur les doigts par la bien-pensance.   Leur musique est classée "musique du monde", leurs communautés sont appelées "communauté culturelles".  Contrairement à nous, ils sont invités à avoir une identité nationale forte, à être fiers de leur culture, à célébrer leurs différences et à préserver intégralement  leur mode de vie, même après avoir immigré.  Remarquez, s'il fallait que tout les peuples non-occidentaux adoptent l'attitude attendue des occidentaux, le monde deviendrait si fade et si uniforme que les bien-pensants eux-mêmes y perdraient tout intérêt...

 

Tolérance ou indifférence?

 


"La tolérance n'est point l'indifférence, elle n'est point de s'abstenir d'exprimer sa pensée pour éviter de contredire autrui, elle est le scrupule moral qui se refuse à l'usage de toute autre arme que l'expression de la pensée."  Jean-François Ricard, dit Jean-François Revel

 

Une personne qui ne sait rien dire d'autre que "C'est son choix" ou "Il ne faut pas juger" lorsqu'on lui demande ce qu'elle pense du voile intégral, de la polygamie, des mutilations génitales ou de la charia n'est pas tolérante mais indifférente.  Ne pas réagir, c'est aussi ne pas prendre position, ne pas prendre de risque, ne pas s'impliquer.  Élevés à ne s'indigner de rien, à relativiser tout ce qui les choque et à censurer toute pensée qui ne passe pas le filtre de la rectitude politique, les occidentaux du futur risquent d'être difficiles à distinguer des plantes vertes!

 

Cesse-t-on d'être tolérant dès que l'on cesse de tolérer quelque chose?  Autant que l'on cesse d'aimer les couleurs si on n'aime pas le rouge.  Une porte ouverte n'est pas comme une porte arrachée.  Elle est ouverte parce qu'on veut qu'elle le soit, pas parce qu'on ne sait pas comment la  refermer.  De même il n'y a pas de réelle ouverture à l'autre que lorsqu'on n'est même pas conscient d'avoir la possibilité de ne pas l'être à tout et à tout le monde.  La tolérance doit résulter d'un choix, ce qui implique l'existence d'au moins une autre option.  Elle doit également être sincère sinon ce n'est qu'hypocrisie, orgueil et manipulation. 

 

Les bien-pensants doivent prendre conscience de leurs préjugés et faire l'effort d'écouter ceux qui pensent différemment d'eux au risque d'être ébranlés dans leurs convictions.  Ils doivent également admettre que les pays occidentaux ont chacun, comme tout les pays, une histoire faites du meilleur et du pire, de même qu'une culture qui leur est propre et dont leurs habitants peuvent être fiers.   Que ça plaise ou non, les occidentaux font partie intégrante du monde et de sa diversité!

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


08 août 2016

La condamnation des non-musulmans à l'enfer

 

ciel enfer zip

“Les autres ne sont pas notre enfer parce qu'ils sont les autres ; ils créent notre enfer lorsqu'ils n'acceptent pas d'entrer en relation avec nous.” Albert Jacquard

 

Imaginez que vous êtes condamnés à être nourris d'épines, de fruits pourris et d'eau croupie, que vous êtes vêtu de vêtements de goudron, que des chaînes et un carcan vous emprisonnent et que vous êtes régulièrement traîné par terre, battus à coups de massue, ébouillanté et brûlé jusqu'à ce que votre peau fonde et qu'en plus, on vous donne à chaque fois une nouvelle peau pour répéter le processus!  Imaginez maintenant que ces tortures ne se terminent jamais.  Même pas dans un milliard de milliard d'années.  C'est à ça que ressemble l'enfer musulman tel qu'il est détaillé dans le Coran et, si vous n'êtes pas musulman, vous y êtes condamnés d'office, avant même d'avoir commis la moindre faute! 

 

L'enfer musulman est directement inspiré de celui qu'a imaginé l'Église catholique suite à une interprétation particulière du mot "Géhenne".  À l'origine, ce mot ne désignait pas le séjour des morts injustes, mais une vallée située au sud-ouest de la vieille ville de Jérusalem où des sacrifices d'enfants avaient lieu 8e siècles avant la naissance de Jésus et qui fut par la suite convertie en décharge publique.   On y incinérait les déchets mais également les cadavres des criminels exécutés et, pour prévenir les épidémies, on versait dans le feu du souffre afin qu'il ne s'éteigne jamais. Ainsi, lorsque Jésus dit (Mc 9:43) -Et si ta main est pour toi une occasion de péché, coupe-la : mieux vaut pour toi entrer manchot dans la Vie que de t'en aller avec tes deux mains dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint pas ", il n'évoque pas des âmes brûlant en enfer mais bien des cadavres brûlant dans une décharge.  Pour ne rien arranger, les premiers traducteurs de la Bible utilisèrent le mot "enfer" pour traduire le mot hébreux "sheol" et le mot grec "hades"  qui désignent tout deux, dans l'Ancien Testament, le séjour de tout les morts, sans distinction.  Le folklore catholique a fait le reste et l'islam a récupéré le mythe à son profit.

 

3.12. Dis à ceux qui ne croient pas : « Vous serez vaincus bientôt; et vous serez rassemblés vers l’Enfer. Et quel mauvais endroit pour se reposer! »

3.85. Et quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l’au-delà, parmi les perdants.


4.56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. (…)

5.10. Quant à ceux qui ne croient pas et traitent de mensonge Nos preuves, ceux-là sont des gens de l’Enfer.

 

Le Coran comporte des centaines d'autres versets sur l'enfer.  L'écrasante majorité d'entre eux y condamnent explicitement des gens, non pour un quelconque crime mais pour leurs croyances.  Parce qu'ils ne croient en aucun dieu, qu'ils croient en plusieurs dieux, qu'ils ne croient pas en Allah, qu'ils croient que celui-ci a un fils, qu'ils ne croit pas que Muhammad soit un prophète, qu'ils doutent de la véracité du Coran, qu'ils ne croient pas en une vie après la mort ou qu'ils doutent du jugement dernier.  Inutile d'espérer le secours d'un contexte historique particulier ou d'une interprétation libérale pour adoucir ces déprimants versets: l'islam condamne littéralement des gens à souffrir éternellement parce que leurs croyances divergent de celles auxquelles sont censées adhérer les musulmans.

 

Dans l'islam, les mécréants (littéralement "les mauvais croyants") sont considérés comme les pires criminels qui soient et aucune valeur n'est accordée à leurs bonnes actions:

 

 

8.55. Les plus viles créatures pour Dieu sont les infidèles obstinément réfractaires à la foi

 

7.147. Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l'au-delà, leurs oeuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que selon leurs oeuvres? "

 

 


32.22. Qui est plus injuste que celui à qui les versets d'Allah sont rappelés et qui ensuite s'en détourne? Nous nous vengerons certes des criminels.

98.6. Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l'Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.

 

 

 

 

 

Les autres motifs de damnation sont à peine mentionnés dans une poignés de versets et dont plusieurs ne font qu'entretenir la haine des non-musulmans: tuer un musulman (4.93), expulser un musulman de chez lui (2.85-86), faire subir des épreuves à un musulman (85.10), violer un serment fait à des musulmans (9.95-96) et refuser de faire la guerre à des non-musulmans (quoique le verset 48.16 concerne un conflit en particulier et s'adresse à des bédouins).  À titre d'information, sont également condamnés à l'enfer ceux qui accusent faussement une femme de fornication ou d'adultère (24.11 et 24-14 et 24.23), s'approprient les biens d'un orphelin (4.10), accumulent des richesses (9.34-35, 102.1-2 et 104.2), calomnie et diffament (104.1) ou prétendent être une divinité (21.19)... 

 

Le simple fait qu'une religion punisse la liberté de penser par une éternité de souffrance devrait être suffisant pour provoquer chez ses adeptes un immense dégoût ainsi qu'une prise de conscience qui les amène à douter de sa véracité.  Comment un dieu censé être juste pourrait-ils s'acharner, non sur des gens qui tuent ou commettent un génocide, ni même sur des gens qui volent, violent et torturent, mais sur des gens qui n'ont commis d'autre crime que de penser différement?  Comment un dieu censé être parfait pourrait-il être assez cruel pour torturer pour l'éternité des gens morts qui ne représentaient même pas une menace pour autrui de leur vivant, sans même épargner ceux que la torture finirait par convaincre de la "sagesse" de ses règles? 

 

En quoi est-il juste de traiter des gens comme des criminels parce qu'ils ne partagent pas les croyances musulmanes?   Ne pas croire ou croire différement des musulmans ne rend personne mauvais.  Le penser reviendrait à dire que l'être humain est mauvais en soi et qu'il n'y a que la peur d'Allah qui puisse l'empêcher de commettre des crimes (et si c'était le cas, les statistiques des pays musulmans sur les différents crimes le prouveraient).  En quoi est-ce un crime de ne pas croire?  Parce qu'un non-croyant ne respecte pas tout les obligations et les interdits de l'islam?  Mais n'est-ce pas normal de ne pas observer les règles d'une religion quand on n'y croit sincèrement pas?   Quand on ne croit pas en une chose, c'est parce que personne ne nous a donné de raisons suffisante de croire et, pour tout argument, l'islam n'a que la haine, les menaces et une quantité impressionnante de faussetés scientifiques

 

Il devrait être évident pour quiconque se donne la peine d'y réfléchir sérieusement, que l'enfer musulman, (tout comme l'enfer catholique qui lui a servi d'inspiration), n'a été inventé que pour inspirer aux premiers musulmans une terreur telle qu'ils ne leur vienne jamais à l'esprit de désobéir aux règles qu'on leur disait d'origine divine.  La violence à l'égard des incrédules ne fait que traduire la frustration de celui qui se révèle incapable de convaincre ceux-ci par la force de ses arguments.  Quand aux nombreux versets prétendant qu'Allah égare volontairement ceux qui ne croient, ce n'est qu'une tentative désespérée pour faire taire ceux qui se demandent à juste titre pourquoi un dieu tout-puissant et obsédé par le désir d'être adoré de la Terre entière ne pourrait pas tout simplement contraindre chaque être humain à croire en lui.

 

Il n'est pas facile de s'autoriser à penser librement lorsqu'on est persuadé qu'une simple pensée peut nous condamner à une éternité de souffrance.  Nombreux sont les croyants qui préfèrent étouffer leurs doutes et se raccrocher à leurs croyances comme à une bouée de sauvetage.  Plusieurs d'entre eux vivent dans la souffrance et la peur.  L'enfer qu'ils subissent est pire que celui qu'ils craignent car lui, il est réel.

 

Suggestions de lecture:

Versets sur l'enfer

L'enfer musulman

L'islam et la croyance obligatoire

L'islam: une religion sur mesure... pour son fondateur!

Témoignages d'ex-musulmans

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par brisonslemythe à 10:44 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22 juillet 2016

Je suis...

JE SUIS FATIGUÉ(E)

Posté par brisonslemythe à 22:37 - - Permalien [#]

Je suis Munich

JE SUIS MUNICH

Posté par brisonslemythe à 22:36 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 juillet 2016

Je suis Nice

Je suis nice

Posté par brisonslemythe à 23:56 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Voile musulman et fétichisme sexuel du corps féminin

 

Flèches et silhouette

 

"La femme rappelle à l'islamiste sa profonde et plus forte faiblesse: le désir. Le désir de vivre, toucher, s'éterniser dans la vie. Le désir qu'il ne peut ignorer, qu'il veut ignorer et qu'il ne peut vaincre en lui-même sans tuer la femme en face de lui."  (Pourquoi les islamistes sont-ils angoissés par la femme?, par Karim Akouche). 

 

Autrefois dans les pays occidentaux, les femmes devaient cacher leurs bras et leurs jambes pour être considérées comme décentes.  Résultat: les garçons étaient indirectement conditionnés à associer les bras et les jambes au sexe.  Les relations sexuelles hors-mariage étaient interdites et les occasions de voir un corps de femme était plutôt rares.  Le parfum d'interdit qui frappait le corps féminin le rendait d'autant plus attirant.  Bien des hommes reluquaient le moindre bout de cheville dépassant d'une jupe et la section des corsets des catalogues remplissait le même office que les magazines pornographiques d'aujourd'hui. 

 

De nos jours en Occident, seuls les organes génitaux, les seins et les fesses sont considérés comme des parties intimes à cachés.  Résultats: rares sont les hommes qui penseraient à s'exciter en regardant des mannequins en t-shirt et en short et un bar qui afficherait "Danseuses érotiques nu-bras et nu-jambe" ferait probablement faillite.  Le corps féminin n'est plus tabou.  Il est partout et sa vue ne provoque ni émeute, ni orgie.  Les hommes y sont accoutumés tout simplement. 

 

N'importe quelle partie du corps peut être érotisée, même lorsqu'il ne s'agit pas d'une zone érogène.  Il suffit pour cela que l'on ait été conditionné à croire que la partie du corps en question est indécente et ne doit être vue que dans l'intimité sexuelle.  C'est davantage une question de culture et d'expérience personnelle que de biologie.  Il existe toute sorte de fétichismes sexuels ayant pour objet une partie du corps non-érogène: fétichisme du pied, de la main, des cheveux, etc.  Le fétichiste peut également être excité par des objets comme des chaussures à talon haut, des sous-vêtements, etc.   Dans un pays érotisant le voile, ce sont les femmes voilées qui seraient considérées comme provocantes et indécentes.  

Photo: Bora Nam

Alors que chez les non-musulmans, les garçons apprennent à érotiser les seins, les fesses et les organes génitaux, les garçons musulmans conditionnés à considérer la tenue islamique comme la seule à être acceptable pour une femme apprennent à érotiser pratiquement tout le corps des femmes.  On voudrait créer de toute pièce le fétichisme du corps féminin qu'on ne s'y prendrait pas autrement.  Dans cette optique, les femmes sont séparés en deux catégories: celles qu'ils n'ont pas le droit de désirer et celles qu'il n'ont pas le droit d'épouser.  Les premières sont identifiés par un voile et des vêtements couvrant presque tout le corps.  Les autres ne sont pas identifiées mais puisqu'elles n'appartiennent pas à la première catégorie, elles sont placées d'office dans la seconde et ce quelle que soit leur tenue vestimentaire.

 

Loin d'éliminer le désir sexuel masculin, le voile et la tenue couvrante qui l'accompagne l'exacerbent.  Le corps des femmes voilées est visuellement inaccessible mais il est tout de même là, sous le tissu, pareil à celui des femmes non-voilées que l'on peut voir partout.  Le harcèlement et les agressions sexuelles sont d'ailleurs monnaie courante dans les pays musulmans ou la plupart des femmes se voilent. 

 

Tenus de respecter sexuellement les femmes voilées, le désir sexuel des adolescents et des hommes élevés dans la promotion du voile est tout simplement dévié vers une autre cible: la femme non-voilée, non-musulmane de préférence puisqu'en principe, les seules musulmanes dont l'islam les autorise à voir les "atours" sont leurs proches parentes (une conception de la pudeur particulièrement étrange pour les non-musulmans, chez qui les parties du corps considérées comme des attraits sexuels ne sont pas davantage exhibées en famille que dans la rue et pas davantage dans l'enfance qu'à partir de la puberté). 

 

Lorsque lorsque la promotion du voile s'accompagne de la promotion du mythe voulant que les femmes non-voilées (à plus forte raison si elles sont non-musulmanes) soient dépourvues de toute morale sexuelle, les fantasmes peut s'accompagner de mépris et même de haine.  Certains musulmans peuvent devenir très agressifs lorsqu'une femme non-voilée ne correspondre à la vision qu'on leur a inculqué d'elle.  Si elle refuse leurs avances, ils ne sont pas impressionnés par sa pudeur mais plutôt outrés parce qu'ils considèrent comme un affront.  Comment cette mécréante, dont ils sont convaincus qu'elle couche avec tout les hommes qu'elle croise, ose-t-elle refuser de coucher avec eux?  Une sale raciste islamophobe assurément!

 

5e66cd03ee7b9a7a80dd727f551778b0

 

Musulmans, que souhaitez-vous pour vos fils?   Qu'ils soient excités sexuellement par des zones érogènes que la quasi-totalité des femmes cachent ou par des parties du corps non-érogènes qu'ils voient chaque jours dans tout les lieux publics? Porter le voile et l'imposer aux filles en insistant pour en faire un signe de pudeur revient à leur dire que le monde extérieur à l'islam n'est qu'un immense site pornographique à ciel ouvert.  Graduellement, vous les amenez à n'envisager le corps des femmes que sous l'angle sexuel, même dans des situations qui n'ont rien de tel.  Émissions de télévision, films, spectacles, journaux, magazines, expositions artistiques, concerts, danse, pratiquement tout est pornographique pour celui à qui on a appris que le corps d'une femme est une obscénité.

 

En participant à ce conditionnement malsain, non seulement vous apprenez à vos fils à mépriser les femmes non-voilées mais vous les désignez indirectement comme des proies légitimes pour vos fils.  Vous croyez qu'il vous suffira de dire à vos fils de respecter les filles et les femmes non-voilées pour qu'ils le fassent alors que l'islam leur envoie un message contraire en désignant le voile comme le moyen pour les hommes de reconnaître les musulmanes et ainsi éviter de les "offenser"?  Vous croyez qu'ils ne découvriront jamais comment les premiers musulmans traitaient leurs esclaves et leurs captives de guerre?  Le pire de tout: vous contribuez à sexualiser dans leur esprit le corps des petites filles dont ils peuvent voir les cheveux et les membres même au sein de votre communauté.  

 

Vous ne rendez pas service à vos fils en les habituant à se percevoir comme des irresponsables à qui un bout de peau fait perdre tout contrôle.  Même si vous déménagez dans le pays musulman le plus monoculturel qui soit, vous ne pourrez jamais contrôler à 100% tout ce que vos fils voient dans la rue ou dans les médias.  Ne vaut-il pas mieux leur apprendre à gérer de façon saine la vision d'un corps féminin que de les obliger à croire que la moitié de l'humanité ne mérite le respect que lorsqu'on ne la voit pas? 

 

Toutes les femmes ont droit au respect de leur intégrité sexuelle, quel que soit la quantité de tissu qu'elle portent.   Les garçons qui apprennent à respecter le corps féminin dans son intégrité deviennent des hommes équilibrés qui savent se comporter avec toutes les femmes, non en prédateurs mais en alliés. 

 

Suggestions de lecture:

Pourquoi les islamistes sont-ils angoissés par la femme?

L'islam ou la pudeur à deux vitesses

Le voile et le viol: les mythes et leurs conséquences

Réflexion sur le voile

Le mythe du voile protecteur

Comment l'islam dissocie la femme et la mère

 

           barre 3

 

Enregistrer

08 juillet 2016

Je suis Bagdad

jesuisbagdad

J'aurais bien aimé créer un avatar avec une carte de l'Irak aux couleurs de son drapeau, (comme je l'ai fais pour la Belgique après les attentats de Bruxelles), mais il était hors de question pour moi de m'associer à un drapeau sur lequel on peut lire "Allah est le plus grand"...

Enregistrer

Posté par brisonslemythe à 19:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 juin 2016

Islam et homosexualité

Homophobie islam

 

Omar Mateen, le musulman d'origine afghane auteur de la fusillade du 13 juin dernier, était un client régulier du Pulse et il aurait souvent été vu en train draguer d'autres hommes.  Il semble donc qu'il était un homosexuel assumant mal son orientation.  Toutefois, ce n'est pas pour autant que nous pouvons éliminer le motif homophobe du massacre qu'il a commis.  Mateen haïssait les homosexuels, il haïssait l'homosexualité, il se haïssait probablement lui-même d'éprouver de l'attirance envers les hommes, une attirance que deux mariages contractés avec des femmes n'a pas réussi à éliminer.  Il a choisi de tuer et de mourir plutôt que d'affronter le dilemme moral auquel il était confronté, croyant sans doute restaurer ainsi son honneur.

 

On ne naît pas homophobe, on le devient sous l'influence de personnes, de culture ou d'idéologies dénigrant les homosexuels.  Mateen était musulman.  On ne saura jamais s'il était très pratiquant (après tout, il consommait de l'alcool) mais on ne peut pas faire comme s'ils s'agissait d'un détail sans importance, pas plus qu'on ne peut écarter totalement la possibilité qu'il ait été influencé par la culture du pays d'origine de ses parents (en Afghanistan l'homosexualité et le travestissement sont passibles de la peine de mort).  Depuis 14 siècles, l'islam véhicule la haine des homosexuels, tout comme il véhicule la haine des non-musulmans et le mépris des femmes.  Pire, le Coran présente comme un juste châtiment des génocides apocalyptiques attribués à Allah.  

 

L'homophobie de l'islam trouve son origine dans la Torah/Ancien Testament puisque les versets homophobes du Coran reprennent le récit, (tiré de la Genèse), de la destruction de Sodome, ville située sur une faille géologique près de la mer morte.  Sodome, de même que Gomorrhe la ville voisine, furent détruite par une explosion de gaz naturel consécutive à un séisme.  Une catastrophe parfaitement natuelle mais que la tradition juive a attribué à Yahvé puisque les connaissances humaines de l'époque ne permettaient pas de comprendre les phénomènes naturels.

 

Dans ce récit, Loth, prophète et neveu d'Abraham, reçoit la visite d'anges mâles que les hommes de son peuple veulent violer.  Il offre à ces derniers ses filles à violer mais ils déclinent l'offre.  Yahve décide donc d'exterminer la totalité du peuple de Loth mais l'épargne lui et sa famille, à l'exception de son épouse (qui est changée en colonne de sel pour avoir tourné la tête en direction de la ville pendant que la famille fuit):

 

Genèse

19.1  Quand les deux Anges arrivèrent à Sodome sur le soir, Lot était assis à la porte de la ville. Dès que Lot les vit, il se leva à leur rencontre et se prosterna, face contre terre.
(...)
19.4  Ils n'étaient pas encore couchés que la maison fut cernée par les hommes de la ville, les gens de Sodome, depuis les jeunes jusqu'aux vieux, tout le peuple sans exception.
19.5  Ils appelèrent Lot et lui dirent: "Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit? Amène-les
nous pour que nous en abusions."
19.6  Lot sortit vers eux à l'entrée et, ayant fermé la porte derrière lui,
19.7  il dit: "Je vous en supplie, mes frères, ne commettez pas le mal!
19.8 Écoutez: j'ai deux filles qui sont encore vierges, je vais vous les amener: faites-leur ce qui vous semble bon, mais, pour ces hommes, ne leur faites rien, puisqu'ils sont entrés sous l'ombre de mon toit."
(...)
19.12 Les hommes [les anges] dirent à Lot: "As-tu encore quelqu'un ici? Tes fils, tes filles, tous les tiens qui sont dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.
19.13 Nous allons en effet détruire ce lieu, car grand est le cri qui s'est élevé contre eux à la face de Yahvé, et Yahvé nous a envoyés pour les exterminer."                                                                                                                                                                      (...)                                                                                                                                                                                                                         19,.17 Comme ils le menaient dehors, il dit: "Sauve-toi, sur ta vie! Ne regarde pas derrière toi et ne t'arrête nulle part dans la Plaine, sauve-toi à la montagne, pour  n'être pas emporté!"                                                                                                          (...)                                                                                                                                                                                                                         19. 24 Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant de Yahvé,                                                 19.25 e t il renversa ces villes et toute la Plaine, avec tous les habitants des villes et la végétation du sol.                              19.26 Or la femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une colonne de sel

 

Voici deux des passages du Coran sur le sujet:



7.81. Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes! Vous êtes bien un peuple outrancier."
7.80. Et Lot, quand il dit à son peuple : "Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n'a commise avant vous?
7.82. Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire : "Expulsez-les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs" !
7.83. Or, Nous l'avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés.
7.84. Et Nous avons fait pleuvoir sur eux une pluie Regarde donc ce que fut la fin des criminels!


11.78. Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commettaient des mauvaises actions. Il dit : "Ô mon peuple, voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas dans mes hôtes. N'y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable ? "
11.79. Ils dirent : Tu sais très bien que nous n'avons pas le droit sur tes filles . Et en vérité, tu sais bien ce que nous voulons".
(...)
11.82. Et, lorsque vint Notre ordre, Nous renversâmes [la cité] de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle en masse, des pierres d'argile succédant les unes aux autres,
11.83. portant une marque connue de ton Seigneur. Et elles (ces pierres) ne sont pas loin des injustes .



Comme on peut le constater, Yahvé/Allah extermine la quasi-totalité des habitants de Sodome uniquement parce que "les" hommes de Sodome veulent commettre un viol sur des anges ayant l'apparence d'hommes (car le crime qui est tenté ici est bien le viol des visiteurs et non la sodomie en tant que telle).  Malgré l'utilisation des mots "...tout le peuple sans exception" dans les versets originaux, il serait très surprenant que leur auteur ait sincèrement cru que les femmes et les enfants du village aient eu l'intention de violer les anges!

 

Quoiqu'il en soit, un génocide est toujours inacceptable, surtout lorsque les seuls personnes épargnées (censées être les seules à être vertueuses) sont un homme prêt à laisser tout les hommes du village violer ses filles et ces dernières qui, quelques versets plus tard, abusent sexuellement de leur propre père ivre mort pour tomber enceintes puisqu'il n'y a plus d'homme disponible dans le voisinage! 

 

 

lgbtmap-2

 

Le fait que le Coran a repris tout les récits de génocides "divins" de la Torah/Ancien Testament, (récits qui autrement, seraient pratiquement tombés dans l'oubli) a directement renforcé les fantasme d'extermination des musulmans intégristes.  Le fait que certains de ces génocides soient présentés (ou à tout le moins considérés) comme des châtiments divins visant à punir les homosexuels est directement responsable de l'homophobie très présente dans les communautés musulmanes.   Ce n'est pas un hasard si la majorité des pays criminalisant l'homosexualité (et la totalité des pays punissant de mort les homosexuels) sont des pays à majorité musulmane

 

On ne peut pas ignorer l'influence de certains religions sur la perception qu'ont les croyants des homosexuels.   Le judaïsme, le christianisme et l'islam sont les seules religion a condamner véritablement l'homosexualité mais l'islam pose un problème particulier car son livre sacré est présenté, non comme un ensemble de récits légendaires ou historiques de divers auteurs (comme la Torah ou la Bible) mais comme un ouvrage unique émanant directement de Dieu.  Cela pose problème dans la mesure ou plusieurs de ses textes sacrés encouragent la violence envers certaines catégories de personnes, dont les homosexuels.  Lorsqu'une religion insiste sur la perfection morale d'un dieu qui extermine un peuple en entiers  pour punir des homosexuels, il ne faut pas se surprendre que, de temps en temps, un croyant doublé d'un homosexuel refoulé décide de commettre un massacre dans une boîte de nuit gaie.

Enregistrer

Posté par brisonslemythe à 13:48 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 juin 2016

Je suis Orlando et autres images de solidarité

Dernières mise à jour: 15 juin 2016

jesuisorlandotitle-640x360

 

Ne nous contentons pas d'être Orlando, dénonçons l'homophobie, notamment celle de l'islam!

 

Ck0WZOeWYAAJzJq

 

Ne nous contentons pas d'être Orlando, dénonçons l'homophobie, notamment celle de l'islam!

 

1Fusillade-historique-a-Orlando-les-stars-rendent-hommage-aux-victimes_portrait_w674

 

Ne nous contentons pas d'être Orlando, dénonçons l'homophobie, notamment celle de l'islam!

 

13445666_1188933721137507_1776126247808024984_n

Ne nous contentons pas d'être Orlando, dénonçons l'homophobie, notamment celle de l'islam! 

 

 flag_rainbow    flag-gay-pride--rainbow-wehende-flagge-60x90    rnbwflg2     gaypride

flag waving_gay_pride

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par brisonslemythe à 21:19 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 avril 2016

Les instructions

1-formatage esprit

 

Dans l’adaptation cinématographique de la bande dessiné de S-F «Tank Girl», le personnage-titre, une australienne du nom de Rebecca, pénètre dans le manoir du tyran qui dirige le pays pour libérer une fillette enlevée par ses sbires et la sauver du triste sort d’esclave sexuelle qui l’attend.

Dans une scène, elle se retrouve dans une salle d’essayage déserte destinée au personnel féminin de l'endroit (danseuses, prostituées, etc).  À son approche, un écran placé au milieu de la pièce s’allume pour diffuser l’enregistrement d’une femme chargée de montrer à ces dames comment se créer un look à l’aide des vêtements et accessoires mis à leur disposition.  Elle énumère une série d'instructions (que Rebecca ne suit pas) pendant que son propre look change au fur et à mesure.  Elle conclu son discours en disant (traduction libre): «Si vous avez suivi ces instructions correctement, vous devriez ressembler à ceci» tout en se désignant elle-même.  On a évidemment compris que le but de l’exercice n’a jamais été d’aider les femmes à créer leur propre look mais plutôt de les conformer à un look unique (on voit d’ailleurs dans la scène suivante plusieurs femmes habillées et coiffées exactement de la même façon).

De plus en plus de non-musulmans considèrent l’islam comme une religion de haine et de guerre.  Sans surprise, la plupart des musulmans affirment que leur religion en est une d’amour et de paix et que ceux de leurs coreligionnaires qui tuent au nom d’Allah ne pratiquent pas le vrai islam.  Tout naturellement, plusieurs de ces musulmans nous invitent à lire le Coran afin de combattre les préjugés qu’ils sont présumés avoir sur l’islam (devant tant de candeur, on peut se demander s’ils l’ont eux-mêmes lu).

Le non-musulman qui lit le Coran et qui conserve son opinion négative de l’islam se fait pourtant rapidement rappeler à l’ordre: il ne l’a pas lu de la bonne façon, il n’a pas remis ses versets en contexte, il fait de la lecture sélective, il ne connaît rien à l’exégèse, il ne parle pas arabe ou il ne connaît pas la Sunna (la connaîtrait-il qu'on lui répliquerait qu'Il ne faut pas y accorder trop d'attention).  Il a beau protester rien n'y fait:  il doit forcément y avoir une explication logique à son refus de reconnaître la perfection morale de l’islam à son obstination à y associer le terrorisme!

En réalité, nous ne sommes pas vraiment invités à nous faire par nous-mêmes une idée de l’islam mais plutôt à donner, par une pseudo-recherche, un semblant de validation à la seule et unique conclusion qui soit acceptable pour la communauté musulmane: l’islam est une religion d’amour et de paix.  Ceux qui croient le contraire n’ont tout simplement pas suivi les instructions correctement!

 

102529979_o



Aucun niveau de connaissance de l’islam ne protège le mécréant insensible à la beauté de l’islam des accusations gratuites.  Vous pourriez avoir lu le Coran 10 fois en arabe classique, la totalité des hadiths sahih, épluché les exégèses les plus réputées et les biographies les plus officielles du fondateur de l’islam: si vous n’aimez pas l’islam, vous n’êtes qu’un intolérant, raciste, xénophobe, haineux... et islamophobe bien sûr!

Étymologiquement, le mot «islamophobie» désigne la peur irrationnelle de l’islam.  Irrationnelle puisque, comme on vous l’a déjà dit plus haut, l’islam est une religion d’amour et de paix!  Quelle personne saine d’esprit craindrait l’amour et la paix?  Une personne malade mentalement assurément mais ce n’est pas là son moindre défaut car à cette peur est désormais amalgamée une haine féroce à l’endroit des musulmans!  Si vous avez peur de l’islam, vous n’êtes donc pas seulement un malade mental, vous êtes également un être haineux!  

Encore pire que ça: c’est vous qui êtes responsable du terrorisme commis par des musulmans-qui-ne-sont-pas-de-vrais-musulmans-par-ce-qu’ils-ne-pratiquent-pas-le-vrai-islam!  Eh oui, les terroristes n’agissent comme ils le font que parce qu’ils sont blessés par votre haine envers les musulmans car tout ce que vous pensez en mal de l’islam, vous le pensez forcément de tout les musulmans de la planète sans exception!  N’essayez surtout pas de nier, vous êtes démasqué!  Un livre sacré, un prophète, une communauté, tout ça c’est la même chose, c’est indissociable, c’est inextricablement lié, c’est turban blanc et blanc turban!  

Vous avez de la chance, vous avez encore le droit de dénoncer les crimes commis par les groupes ou individus intégristes (attaques contre des civils, enlèvements, viol de guerre, trafic de femmes et d’enfants, flagellation, amputations, pendaisons, lapidation, etc.   Cependant, ne vous avisez surtout pas de souligner que la plupart de ces crimes s’inspirent directement de versets du Coran et de la Sunna sinon c’est le bonnet d’âne et la volée de bois vert, on vous aura prévenu!

L’islam est une religion d’amour et de paix, point final!  C’est ce que vous devez penser, c’est ce que vous devez dire, c’est ce que vous devez écrire.  Si vous acceptez de suivre les instructions correctement, vous ferez enfin partie de ceux de qui on n’exige aucune connaissance sur l’islam, ceux que l’on trouve tolérants et ouverts d’esprit et surtout ceux qui ne sont jamais censurés dans les médias!  Vous aurez enfin intégré le camp du bien (enfin pas pour les terroristes mais ça c’est une autre histoire).

                                                                       smiley

18 avril 2016

Proverbes et citations à méditer

 

Hiboux à lunettes

 

 Gifs Animés Fleches (60)Veuillez noter que toutes les catégories de Proverbes et citations à méditer ont désormais leur propre lien cliquable (voir ci-dessous) et que de nouveaux thèmes ont été ajoutésL'ancienne page est encore disponible mais les nouveaux thèmes n'y apparaissent pas.

 

Voici des proverbes et de citations de femmes et d'hommes célèbres compilés par Brisons le mythe et classés par thème.  Certains d'entre eux peuvent se retrouver dans plus d'une catégorie.  D'autres sont rajoutés périodiquement.  Bonne lecture!

 

 

Catégories:

 

Liberté

Liberté d'expression

Guerre et paix

Religion et spiritualité

Islam

Fanatisme

Terrorisme

Morale et vertu

Amour et amitié

Femmes

Humanisme

Enfants

Réflexion et connaissance

Vérité

Divers

                                                Image du Blog petitemimine.centerblog.net

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par brisonslemythe à 09:28 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 avril 2016

Les musulmans du monde entier descendent dans les rues pour dénoncer DAESH.

         manif mus

Poisson d'avril 2016

 

 

                          

Posté par brisonslemythe à 17:26 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mars 2016

Joyeuses Pâques!

Joyeuses Pâques

 

lapin marguerites

Posté par brisonslemythe à 07:47 - - Permalien [#]
Tags : , ,

22 mars 2016

Je suis Bruxelles

je-suis-bruxelles-1024x768-760x561

 

BELGIQUE2

belgique drapeau animé

 

Citations utiles:

-sur le terrorisme, cliquer ici.

-sur le fanatisme, cliquer ici

Posté par brisonslemythe à 09:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mars 2016

La gardienne gardée

Rafal Olbinski Woman Umbrella

"Woman umbrella", par Rafal Olbinski.

Honneur:

Ensemble de principes moraux qui incitent à ne jamais accomplir une action qui fasse perdre l'estime qu'on a de soi ou celle qu'autrui nous porte.

 

"D'après Usama bin Zaid, le Prophète a dit : "Je n'ai laissé derrière moi aucune calamité plus nocive aux hommes que les femmes." (Sahih Bukhari).


"Ô vous qui avez cru, vous avez de vos épouses et de vos enfants un ennemi [une tentation]. Prenez-y garde donc. (...)"(Coran 64.14. )

 

   Dans l'islam, la femme est considérée inférieure à l'homme.  Esclave, captive ou épouse, elle est objet de jouissance dont le maître peut user à loisir mais aussi objet de tentation pouvant distraire l'homme de la piété.  Le Coran et la Sunna regorgent de versets et de hadiths multipliant les interdictions et les condamnations à son égard.  Écervelée, indécente et source d'impureté, elle est une menace permanente pour le salut masculin.  C'est à se demander pourquoi Allah a crée un être aussi nuisible!    C'est pourtant à elle qu'échoit depuis 14 siècles le rôle ingrat de gardienne de l'honneur dans les sociétés musulmanes.

 

Les gardiens de la gardienne

 

Traditionnellement, un gardien protège une chose, une personne, un animal ou un lieu des menaces extérieures ou encore il empêche une personne ou un animal de quitter le lieu ce dernier est séquestré.  Son poste, pour lequel il s'est qualifié et auquel il peut renoncer en tout temps, lui confère respect et autorité.  Pour la femme musulmane, les choses sont totalement différentes.   Elle hérite dès la naissance d'un rôle de gardienne dont on la considère indigne mais qu'elle ne peut refuser, qui ne lui confère ni respect ni autorité et qui la prive de toute liberté.  Elle est la fois celle qui garde et celle qui doit être gardée, le rempart contre la menace et la menace elle-même. 

 

L'honneur, voilà ce que la femme musulmane est chargée de garder.  Celui de sa famille, représenté par sa virginité puis, plus tard, celui de son mari, représenté par sa fidélité conjugale.  Captive de sa naissance à sa mort d'un lieu immatériel dont les murs invisibles s'étendent à l'infini dans toutes les directions, son habillement, ses comportement, ses déplacements, ses relations amoureuses et sa sexualité peuvent être sévèrement contrôlés par les hommes de sa famille afin que soit préservé cet honneur qui repose entièrement sur elle et elle seule.

 

Un choix illogique

 

Il aurait été logique que le rôle de gardien de l'honneur revienne au sexe à qui l'islam accorde la plus grande liberté sexuelle, celle d'avoir des relations intimes avec quatre épouses (qui leur doivent soumission) ainsi qu'à un nombre illimité d'esclaves et de captives de guerre1).  Dans l'islam, les hommes musulmans n'ont traditionnellement pas d'excuse pour se permettre d'avoir relations sexuelles "illicites" et en blâmer les femmes (même si de nos jours, la plupart d'entre eux n'ont ni esclaves, ni captives ni les moyens d'entretenir quatre épouses).  

 

Eh bien non, le rôle est allé directement au sexe dont les représentantes ont le plus de raisons d'être frustrées sexuellement et émotivement dans les sociétés musulmanes:  contraintes à la chasteté pré-maritale et à la monogamie conjugale, n'ayant pas le droit d'épouser un non-musulman, pouvant difficilement nouer une relation amoureuse, (même chaste) sans que toute leur famille ne s'en mêle et souvent mariées contre leur gré à un cousin ou à un étranger beaucoup plus âgé qu'elles.

 

Ce choix est encore plus étrange lorsqu'on considère que l'islam considère la femme comme déficiente par nature, que ce soit au niveau de la religion ou de la raison2). Le droit musulman n'accorde même pas à sa parole que la même valeur qu'à celle d'un homme3).  Elle est également considérée comme une source d'indécence4) et d'impureté5)Ses mystérieux organes sexuels internes sont, à la fois, une source de convoitise, d'angoisse et de dégoût dont le contact souille l'homme au point de l'obliger à effectuer des ablutions rituelles afin de pouvoir à nouveau prier (reléguée derrière les hommes dans les mosquées, la femme aurait d'ailleurs le pouvoir d'annuler la prière de l'homme devant qui elle passe).   Elle est considérée comme si indigne de confiance qu'elle ne peut même pas laisser un homme entrer chez elle sans la permission de son mari inviter7).  Il lui est également interdit de voyager plus de 3 jours sans lui sans son mari ou un mahram (i.e un homme qu'elle ne peut pas épouser) pour la surveiller8).

 

 

Responsabilisation

 

Tout le monde ne considèrent pas comme un péché les rapports sexuels librement consentis entre deux personnes non-mariées (surtout si elles s'aiment et ne sont pas en couple avec quelqu'un d'autre).  Cependant, même si l'islam interdit en principe se genre de rapport, il prévoit des exceptions qui lui enlève toute crédibilité morale.  Comment ne pas voir qu'en permettant aux hommes musulmans d'avoir des rapports sexuels avec leurs esclaves et leurs captives de guerre, (qui peuvent être célibataires ou mariées), l'islam permet, non seulement la fornication et l'adultère mais aussi ce crime abominable qu'est le viol (puisque seule une femme libre est en mesure de consentir librement à une relation sexuelle).   Il permet également la pédophilie dans le verset  qui permet indirectement aux hommes d'épouser des fillettes impubères10).

 

Aucun verset ni aucun hadith ne responsabilise les hommes, en leur ordonnant par exemple de respecter toutes les femmes et toutes les filles, même si elles ne sont pas musulmanes, qu'elles ne couvrent pas tout leur corps, qu'elles sont esclaves ou qu'elles appartiennent à un peuple ennemi.  Les rares textes religieux leur enjoignant la chasteté ne concerne de toute évidence que les rapports qu'ils pourraient avoir avec des femmes musulmanes qu'ils ne possèdent pas "légalement" (épouses, esclaves et captives de guerre).  Dans le verset 59 de la sourate 33, on fait bien allusion aux "offenses" subies par des musulmanes mais ce n'est pas pour dénoncer les offenseurs mais plutôt pour enjoindre les victimes à se couvrir de leur voile pour être reconnues comme musulmane "libre" (par opposition aux non-musulmanes et aux esclaves), puisqu'elles seules sont considérées dignes de respect.

 

Il n'y a rien à attendre de ces textes figés dans le temps depuis plus de 1400 ans et que la tradition interdit de critiquer ou de remettre en question.  Des textes écrits par des hommes dominateurs pour des hommes dominateurs, sans égard pour les droits et la dignité des femmes ou pour les hommes qui les aiment.  Les sociétés musulmanes doivent se responsabiliser dès maintenant et faire de l'éducation sexuelle des jeunes musulmans une priorité.  Cette éducation doit être basée sur le respect mutuel entre les sexes et non sur la déresponsabilisation des hommes et la culpabilisation des femmes. 

 

Ni les hommes ni les femmes ne sont par nature des obsédés sexuels incapables de contenir leur libido en présence du sexe opposé.  Il ne suffit pas d'avoir la possibilité physique de faire l'amour pour avoir obligatoirement envie de le faire, les animaux eux-mêmes n'agissent pas de façon aussi compulsives.  Ceux qui cherchent à enfermer les femmes dans une prison mentale soi-disant pour protéger leur honneur projettent sur elles leurs propres obsessions.  Des obsessions qui n'ont rien de naturelles puisqu'elles sont nées de leurs frustrations et des peurs engendrées par des siècles de culture misogyne.  Nous ne sommes responsable que de nos propres actes et personne ne devrait avoir à porter la responsabilité de ceux des autres. 

 

Suggestion de lecture:

L'islam ou la pudeur à deux vitesses.

Le voile et le viol: les mythes et leurs conséquences

Comment l'islam dissocie la femme et la mère

L'islam, une religion infantilisante?

Réflexion sur le voile

Voile musulman: la régression (nouveau lien permanent)

 

Références:

1a)Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent mais, si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors une seule ou des esclaves que vous possédez. (...)  (Coran 4.3).

1b)Ô Prophète!  Nous t'avons rendues licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives (...) (Coran 33.50).

2)Dès que l’Apôtre d’Allah est allé à Musalla (pour la prière) o ’Id-al-Adha ou la prière Al-Fitr. Alors il passa à coté des femmes et dit, "Oh femmes ! Donnez la zakat, j’ai vu que vous (les femmes) étiez la majorité des habitants de l’enfer. Elles ont demandé, "Pourquoi est cela ainsi, O Apôtre d’Allah ?" Il a répondu, "Vous jurez souvent et vous êtes ingrates à vos maris. Je n’ai vu personne plus déficient dans l’intelligence et la religion que vous. Un homme raisonnable prudent pourrait être induit en erreur par certaines d’entre vous." Les femmes ont demandé, "Oh Apôtre d’Allah ! Qu’est-ce qui est déficient dans notre intelligence et religion ?" Il a dit, "N’est pas le témoignage de deux femmes égales au témoin d’un homme ?" Elles ont répondu par l’affirmative. Il a dit, "C’est le manque dans leur intelligence. N’est pas cela vrai qu’une femme ne peut ni prier, ni jeûner pendant ses règles ?" Les femmes ont répondu par l’affirmative. Il a dit, "C’est le manque dans sa religion." (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

Note: le mot traduit ici par "intelligence" (aakle) signifie "raison" plutôt qu'intelligence (dhakkaa).  Parlant de raisonnement, celui-ci est un paralogisme, procédé douteux consistant à invoquer une autorité lors d'une argumentation en accordant de la valeur à un propos en fonction de son origine plutôt que de son contenu.

 

3) (...) Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elle s'égare, l'autre puisse lui rappeler. (...) (Coran 2.282).
 

 

4a)Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants (castrés), ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes (...).(Coran 24.31).

 

 

Note: le mot traduit ici par "voile" est "khimar", (mot utilisé de nos jours pour désigner un long voile), désignait à l'origine n'importe quel couvre-chef.  

 

 

4d) D'après Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète a dit: « La femme est une nudité, lorsqu'elle sort Chaytan [Satan] lui accorde de l'importance » (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1173 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

5a)- Et ils t'interrogent sur la menstruation des femmes. - Dis : "C'est un mal. Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures. Quand elles se sont purifiées, alors cohabitez avec elles suivant les prescriptions d'Allah car Allah aime ceux qui se repentent, et Il aime ceux qui se purifient" .
(Coran, 2.222).

 

5b) Ô les croyants! N'approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres, jusqu'à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d'impureté [pollués] - à moins que vous ne soyez en voyage - jusqu'à ce que vous ayez pris un bain rituel. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché à des femmes  (...).  (Coran, 24.43).

 

5c) D’après Ibn ‘Omar, ‘Omar Ben El Khattab demanda à l’Envoyé de Dieu: «Quand l’un de nous est en état d’impureté, peut-il dormir (sans procéder au lavage rituel)? – Oui, répondit le Prophète, lorsque l’un de vous aura fait ses ablutions, il pourra se mettre au lit même s’il est souillé par les relations charnelles.» ‘Aïcha a dit: «Lorsqu’il voulait dormir, alors qu’il était en état d’impureté légale le Prophète se lavait les parties naturelles puis effectuait l’ablution normale de la prière.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari)

 

5d) Obay Ben Ka’b demanda au Prophète: «Ô Envoyé de Dieu! Lorsqu’un homme pratique l’introduction sur une femme sans émission (que convient-il de faire)? – Il doit laver les parties en contact avec la femme, faire l’ablution (normale) et accomplir la prière, répondit le Prophète.»  (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

 

5e) Amr Ben Dinar a dit: (...) Nous posâmes la question à Djabir Ben ‘Abdallah, il répondit: - L’homme ne doit pas approcher sa femme avant d’accomplir la course entre Safa et Marwa.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

 

6)Si celui qui prie n'a pas placé devant lui quelque chose de semblable à la partie arrière du palanquin [c'est-à-dire une Soutrah], sa prière (salât) sera coupée par l'âne, la femme et le chien noir" (Hadith rapporté par Mouslim).

 

 

7a) Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit: «Il n’est pas permis qu’une femme dont le mari est présent, jeûne, sauf s’il l’y autorise. Il ne lui est pas permis d’accepter que quelqu’un entre dans la maison de son mari sauf s’il l’y autorise. Les frais de ménage déboursés par l’épouse sans consentement personnel du mari, profiteront à ce dernier jusqu’à concurrence de la moitié de la récompense.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari)

 

7b) Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a dit: «Un homme ne doit jamais rester seul avec une femme, sauf s’il s’agit d’une femme dont la loi interdit le mariage.» Un homme se leva alors et dit: «Ô Envoyé de Dieu, ma femme va faire le pèlerinage et moi je suis prévu pour participer à telle et telle expédition. – Ne pars pas en expédition, répondit le Prophète, et va accompagner ta femme au pèlerinage.» (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

8) Selon Ibn ‘Omar, le Prophète a dit: «La femme ne doit pas voyager au-delà de trois jours, sauf si elle est accompagnée par une personne dont le mariage lui est interdit légalement.» Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit: «Il est illicite pour une femme qui croit en Dieu et au Jour Dernier, de partir en voyage à une distance d’un jour et une nuit, sans être accompagnée par une personne avec qui le mariage est prohibé. (Hadith tiré du Sahih Bukhari).

9) Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, deramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées.Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (Coran 33.59).

Note: Le mot traduit ici par "voile" dans ce verset est "jalâbibihinna", qui vient de "jalâbib", (pluriel de "jilbab") et de "hinna", qui fait référence aux femmes.  Il désignait à l'origine une longue mante portée par les femmes libres de l'époque par-dessus leurs vêtements pour sortir.  Les esclaves n'avaient pas le droit de le porter, même lorsqu'elles se convertissaient à l'islam.

10) 65.4  Si vous avez des doutes à propos (de la période d'attente) de vos femmes qui n'espèrent plus avoir de règles, leur délai est de trois mois.  De même pour celles qui n'ont pas encore de règles. (...)

 

 

 

 

1-Girl-with-bird-from-dandelion-flower

"Girl with bird from dandelion flower", par Rafal Olbinski.

 

 

 

 

 

Posté par brisonslemythe à 08:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 février 2016

Joyeuse Saint-Valentin

 

Joyeuse Saint-Valentin

 

433965qzur0la2nd1

 

 

 

 

Posté par brisonslemythe à 08:27 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 février 2016

6 février, Journée mondiale contre les mutilations génitales féminines

excision


 

Dernière mise à jour: 6 février 2016

 

Contrairement à ce que l'on pourrait croire en voyant cette carte, l'excision, qui consiste en l'ablation partielle ou totale du clitoris et des petites lèvres de la vulve, ne vient pas de l'islam, elle lui est même antérieure!  Il existe d'ailleurs une fatwa contre l'excision cosignées par des dizaines d'imams.   L'excision est une grave violation des droits des femmes et des enfants.  Elle n'a rien de spirituel ou d'hygiénique: elle ne vise qu'à contrôler la sexualité féminine et à priver les femmes de tout plaisir sexuel, quitte à mettre leur santé et même leur vie en danger. 

Aucun verset du Coran ne fait mention de l'excision.  De plus, un hadith sahih interdit de changer la création d'Allah.  À noter que la publication sur cette page de ce hadith ne vise qu'à lutter contre l'excision et non à promouvoir l'interdiction des tatouages et de l'épilation des sourcils (les conséquences de l'excision étant beaucoup plus graves que celle des sourcils épais...)   La position de Brisons le mythe est que tout être humain devrait pouvoir disposer de son corps comme il l'entend:

 

D'après Alqama, Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée) a dit: Qu'Allah maudisse les femmes qui tatouent et celles qui se font tatouer, celles qui s'épilent les sourcils et celles qui se liment les dents pour la beauté, celles qui changent la création d'Allah. Qu'aurais-je à ne pas maudire la personne qui a été maudite par le Messager d'Allah (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) alors qu'il y a dans le livre d'Allah: - Ce que le prophète vous apporte prenez le et ce qu'il vous interdit arrêtez le - [Sourate Al Hachr n°59 verset 7]. (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5931 et Mouslim dans son Sahih n°2125)

 

Le seul hadith qui fait mention de l'excision est considéré comme non authentique:

"On rapporte que le Prophète (PBSL) a dit à « Umm ‘Atiya », une femme qui pratiquait l’excision des filles à Médine :
« Ô Umm ‘Atiya, coupe légèrement et n'exagère pas (ashimmi wa-la tanhaki) car c'est plus agréable (asra) pour la femme et meilleur (ahda) pour le mari ».

 

Voici ce qu'en pense le Dr. Mohamed Salim Al-Awwa, Secretaire Géneral des Ulemas Musulmans):

"Ce hadith a été rapporté par Al-Hakim, Bayhaqi et Abu Daoud avec des versions similaires et avec une chaîne faible, comme l’a indiqué Al-Hafidh Zen Al-Din Al-‘Iraqi dans son analyse de « La revivification des Sciences de la Religion » écrit par Al-Ghazali (148/1),"

-         Abu Daoud a fait le commentaire suivant sur le même hadith dans son recueil avec une version différente de la précédente : ce hadith a été rapporté par Abdallah Bin ‘Amru de Abdoul-Malik avec le même contenu et la même chaîne de transmission, mais ce hadith n’est pas authentique, il est de type « mursal » (la chaîne de garants n’est pas fiable), et son rapporteur Mohamed Bin Hassaan Al-Koufi n’est pas connu, par conséquent ce hadith est faible,
-         L’Imam Shamsel-Din Al-Haqq Al-‘Adhim Al-Abadi a, dans son commentaire du texte de Abu Daoud, écrit ceci : « le hadith est donc faible en raison de son irrégularité et parce que son rapporteur, Mohamed Bin Hassaan Al-Koufi n’est pas fiable. Ibn ‘Adi et Al-Bayhaqi ont confirmé comme Abu Daoud l’identité obscure du rapporteur, mais Al-Hafidh Abel-Ghani Bin Saïd a, quant à lui affirmé ceci : « le rapporteur s’appelle en fait Mohamed Bin Said tué pour apostasie. Aussi, Mohamed Bin Hassaan ou plutôt Mohamed Bin Said Al-Masloub est un menteur et les savants disent qu’il a inventé quatre mille hadiths qu’il a attribués au Prophète (PBSL). L’Imam Ahmed rapporte qu’il a été assassiné et crucifié par Al-Mansour pour athéisme (zandaqa).

 

Des conséquences graves


L'excision n'est pas la seule mutilation sexuelle, il y a aussi l'infibulation qui consiste à gratter jusqu'au sang la peau de la paroie interne des grandes lèvres avant de les coudre littéralement ensembles, en ne laissant qu'une minuscule ouverture permettant (à grand peine) le passage de l'urine et du sang menstruelle, ainsi que la circoncision qui consiste à pratiquer l'ablation du prépuce (et qui n'est pas non plus une obligation islamique). 


Souvent pratiquées sans anesthésie et avec des instruments de fortune et non-stérilisés (ciseaux, lames de rasoir, couteau), les mutilations sexuelles féminines peuvent avoir des conséquences particulièrement graves:  traumatisme psychologiques, infection, septicémie (empoisonnement du sang),  hémorragie, rétention d'urine ou de sang, fistule, kyste, transmission du VIH, dyspaneurie (rapports sexuels douloureux), obstruction des voies urinaires, incontinence, acouchement difficile et, ultimement, décès. 



Pour plus d'information sur les mutilations sexuelles féminines et les risques qui leur sont associés:

Mutilations Sexuelles Féminines -7 - Les conséquences médicales

Excision, parlons-en  

 

Voici quelques images à faire circuler:

 

6e5d2-stop-excision

clitoraid_feb_6_f_2_crop

 

 

 

excision crime

01 février 2016

Réflexion sur la Journée mondiale du hijab

 

 

 

Hijab day à l'envers

 

Le 1 er février est le Hijab Day, (la Journée mondiale du hijab) qui en est à sa troisième édition cette année.  Lancée par Nazma Khan, une musulmane américaine qui, comme par hasard, possède une société de foulards) et popularisé par Ahlul Bayt, (une chaîne télé de prosélytisme chiite), cette journée a pour but d'inviter les femmes non-voilées, (qu'elles soient musulmanes ou pas), à porter un hijab pour une journée et de réfléchir à la question suivante: "Le hijab est-il oppressant ou libérateur?"

 

Ouverture et préjugé

 

Le logo de l'évènement, (représenté ici à l'envers et sans texte, question de droit de propriété intellectuelle), qui représente un globe terrestre coiffé d'un hijab, peut déranger.  D'abord par l'idée d'hégémonie islamique qu'il évoque (malgré les multiples couleurs du hijab), et aussi parce qu'il rappelle ces images de femmes voilées dont le visage a été numériquement effacé pour respecter l'interdiction islamique de représenter les êtres humains et les animaux.

Le slogan de l'évènement est, Better Awareness, Greater Understanding, Peaceful World (Meilleure connaissances, meilleure compréhension, monde en paix).  Meilleures connaissances sur ce que c'est que d'être musulmanes dans un environnement non musulman suppose-t-on (car our mieux connaître l'islam, la lecture du Coran est certainement plus efficace que le port du hijab). 

Autre slogan que l'on peut voir sur le site de l'évènement: Before you judge, cover for a day (Avant de juger, couvre-toi pour une journée).  Un slogan qui véhicule deux préjugés: celui qu'une femme non-voilée n'est pas couverte et celui qui veut qu'elle juge forcément celles qui se voilent.

 

 many-hands-cosmetics-brush-doing-make-up-glamour-arab-women-hijab-portrait-happy-modern-arabic-woman-60484344

Un outil idéologique

 

Il est facile de l'oublier lorsqu'on voit des musulmanes élégantes et coquettes arborer un voile de couleur vive orné de motifs et de dentelles, mais le hijab n'est pas qu'un simple accessoire de mode.  Il s'accompagne d'une idéologie qui fait du corps féminin une idécence qu'il faut cacher du regard des hommes pour mériter le respect de sa personne.   C'est pourquoi le hijab couvre obligatoirement les cheveux, les oreilles et le cou et s'accompagne systématiquement de vêtements couvrant tout le corps mise à part les mains et les pieds. 

Contrairement aux personnes qui portent un chapeau pour son apparence ou pour se protéger du soleil et du froid, les femmes qui portent le hijab ne l'enlèvent jamais en public, même lorque la chaleur et l'humidité rendent son port pénible.  De plus, elles n'hésitent pas à  renoncer à certains sports, activités, établissements scolaires ou même métiers pour ne pas avoir à se dévoiler ou à porter des vêtements dévoilant leurs bras et leurs jambes (même s'ils sont très décents selon des critères non-musulmans).

Dans le Coran et la Sunna, le contrôle de la sexualité féminine est omniprésent.  Les hommes ont le droit d'avoir des relations sexuelles avec leurs esclaves, leurs captives de guerre et quatre épouses (qui peuvent être impubères, être ses cousines ou être les filles d'une épouse avec laquelle ils n'ont pas encore eu de rapports sexuel).   Les femmes elles n'ont le droit d'avoir des rapport sexuels qu'après le mariage et avec un unique époux, époux à qui elles doivent obéissance notamment sur le plan sexuel.  Elles n'ont pas le droit de voyager seule sans un mahram (un homme qu'elle ne peuvent pas épouser) et doivent avoir la permission pour se rendre à la mosquée.

 

Un peu d'histoire

 

Le voile musulman n'a pas toujours eu l'apparence d'un hijab, ni la signification qu'on lui connaît aujourd'hui.  Le mot "hijab" ne signifier d'ailleurs pas "voile" ou "foulard" mais plutôt "rideau", "cacher», "obstruer" et "isoler".  Dans la société pré-islamique, les femmes libres portaient déjà une mante appelée "jalâbibihinna" (de "jalâbib", pluriel de "jilbab" et de "hinna" qui se réfère aux femmes), pour indiquer leur statut social.  Les esclaves n'avaient pas le droit de porter de voile (même après l'avènement de l'islam). 

Le mot "jalâbibihinnaque", que l'on retrouve dans le verset 59 de la sourate 33, a été traduit par "voile" dans les éditions française du Coran:

33.59.  Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées. (...)

Dans le verset 31 de la sourate 24, c'est le mot "khimar" (qui désignait à l'époque tout drap que portait la femme) qui a été traduit par "voile":

24.31.  Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines (...)

Comme le laisse entendre 33.59, des femmes musulmanes étaient harcelées ou agressées sexuellement par des hommes qui les confondaient avec les autres femmes, parce qu'ils les importunaient à la nuit tombée ou parce que les vêtements féminins de l'époque étaient plus révélateurs qu'on pourrait le croire, ce qui expliquerait que 24.31 leur demande de cacher la poitrine.  Toutefois, selon Sami Aldeeb, chercheur, traducteur du Coran et professeur de droit musulman, ce verset parle de cacher le sexe et non la poitrine.  Il s'appuie en cela sur une variante du verset utilisant le mot "juyub" qui signifie "fente" et qui est utilisé pour désigner le sexe féminin dans une variante d'un autre verset (66.12).  Quoiqu'il en soit, le Coran ne parle pas de cacher les cheveux, les oreilles ou le cou, pas davantage les bras ou les jambes.

 

 Vision réductrice

 

Le problème avec la Journée du hijab n'est pas seulement qu'elle cautionne une idéologie sexiste mais aussi qu'elle réduit au voile l'expression de la foi musulmane (du moins chez les femmes), comme si cette foi devait forcément s'afficher pour être valable.  Par ailleurs, étant donné l'origine du voile et la condamnation de l'hypocrisie par l'islam, il est assez ironique qu'on encourage les femmes non-musulmanes à se voiler et ainsi à faire semblant d'être musulmane pour une journée.   Ensuite, cette évènement donne l'impression que la perception négative du voile est forcément lié à des préjugés basés sur l'ignorance et l'intolérance.

Cela dit, les femmes qui ont des préjugés envers les musulmanes ne participent pas à l'évènement tandis que celles qui y participent n'ont pas besoin d'être sensibilisées sur cette problématique.  Quant à celles qui ne veulent pas y participer parce qu'elles refusent de cautionner l'islam et profèrent soutenir le droit des femmes de ne pas se voiler, on aurait tort de croire qu'elles sont forcément à mettre dans le même panier que les premières.  Pour blâmables qu'ils soient, les préjugés et les manifestations d'hostilité à l'égard des femmes voilées ne devraient pas être utilisés pour censurer toute réflexion critique sur le voile.

Porter un hijab pour une journée donne plus de visibilité à l'islam mais certainement pas plus d'informations sur le sujet. Là-dessus, rien ne remplace la lecture des textes fondateurs de l'islam.  Pour le reste, on doit pouvoir débattre librement de la signification du hijab et de l'idéologie qui l'accompagne, à savoir qu'une femme doit être voilée pour être une bonne musulmane, pour être décente ou pour mériter le respect de son intégrité physique et sexuelle.  Compte tenu de la misogynie de l'islam et de la fa¸on dont sont traitées les femmes qui refusent de se voiler dans certains pays ou certains quartiers musulmans, les musulmanes portant le voile devraient comprendre que ce choix, qu'elle affirment faire librement, soit autant critiqué non seulement par des non-musulmanes mais aussi par des musulmanes.

 

hijab day

 

Suggestions de lecture:

«En tant que femmes musulmanes, nous vous demandons de ne pas porter le hijab par solidarité»

L'islam ou la pudeur à deux vitesses.

Voile musulman: la régression (nouveau lien permanent)

Réflexion sur le voile

Le mythe du voile protecteur 

Le voile et le viol: les mythes et leurs conséquences

Journée mondiale sans voile

Muslim Reform Movement:

Posté par brisonslemythe à 00:31 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 janvier 2016

Citations sur l'islam

 

bouche islam

 Dernière mise à jour: 23 mars 2016

 

Voici quelques citations de femmes et d'hommes célèbres d'hier et d'aujourd'hui à propos de l'islam.  Plusieurs de ces personnes sont de culture musulmane. Ces citations sont presque toutes défavorables à l'islam mais ne doivent absolument pas être considérées par les visiteurs de ce blog comme un encouragement à la haine des musulmans.  D'autres citations viendront éventuellement s'ajouter à cette page.  

 

L'islam, c'est l'islamisme au repos et l'islamisme, c'est l'islam en mouvement.  C'est une seule et même affaire."  Ferhat Mehnni

 

"Il y a des musulmans modérés, mais l’islam lui-même n’est pas modéré. L’islam est une idéologie fasciste. Il n’y a aucune différence entre l’islam et le fondamentalisme islamique, il y a tout au plus une différence de degré mais pas de nature." Ibn Warraq

 

"Il est vrai que tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans. Le problème est dans l’islam, dans les fondements mêmes de l’islam. Le problème est dans le contenu du Coran et c’est absolument limpide. Celui qui soutient le contraire est aveugle."  Waleed Al-Husseini

 

"Les sociétés sûres d'elles se reflètent dans une religion confiante, sereine, ouverte ; les sociétés mal assurées se reflètent dans une religion frileuse, bigote, sourcilleuse. Les sociétés dynamiques se reflètent en un islam dynamique, innovant, créatif ; les sociétés immobiles se reflètent en un islam immobile, rebelle au moindre changement."  Amin Maalouf (Les identités meurtrières".

 

"Le problème central pour l'Occident n'est pas le fondamentalisme islamique. C'est l'islam, civilisation différente dont les représentants sont convaincus de la supériorité de leur culture et obsédés par l'infériorité de leur puissance." Samuel Huntington (Le choc des civilisations/the clash of civilisations).

 

"Au risque de choquer, il faut avoir le courage de dire que l'intégrisme n'est pas la maladie de l'Islam. Il est l'intégralité de l'Islam. Il en est la lecture littérale, globale et totale de ses textes fondateurs. L'Islam des intégristes, des islamistes, c'est tout simplement l'Islam juridique qui colle à la norme."   Anne-Marie Delcambre (L'Islam des interdits).

 

"L'exemple d'un Mahatma Gandhi ou celui d'un Dalaï Lama sont valorisés par l'Occident parce qu'ils incarnent une spiritualité universelle qui privilégie la non-violence et la compassion. Mahomet aura toujours beaucoup de mal à être considéré par les non-musulmans comme un authentique homme de Dieu." Anne-Marie Delcambre  (L'islam des interdits).

 

"Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l’Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu’elle nous a couté !"  Mustapha Kémal Atatürk  (Premier président de la république turque).

 

"Mais pourquoi nos femmes s'affublent-elles encore d'un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d'un homme?  Cela est-il digne d'un peuple civilisé?  Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous?  Qu'elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n'aient pas peur de regarder le monde!  Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple!" Mustafa Kemal Atatürk (Premier président de la république turque).

 

"Bien sûr l'écrasante majorité des musulmans ne sont pas terroristes ou n'ont de sympathie pour les terroristes.  Assimiler tout les musulmans à des terroristes est stupide et incorrect.  Mais reconnaître qu'il y a un lien entre islam et terrorisme est approprié et nécessaire."  Ayaan Hirsi Ali

 

"J'ai été musulmane, souvenez-vous, et c'est quand j'étais le plus dévote que j'étais le plus remplie de haine."  Ayaan Hirsi Ali

 

"Je ne vois aucune différence entre islam et islamisme.  L'islam est défini comme étant la soumission à la volonté d'Allah, telle qu'elle est décrite dans le Coran.  L'islamisme c'est juste l'islam dans sa forme la plus pure."  Ayaan Hirsi Ali

 

"Une femme occidentale n'est pas la propriété de son père ou de son frère.  Elle est juste elle-même.  Elle peut choisir son style de vie.  Mais dans une famille musulmane, l'honneur d'un homme est entre les jambes d'une femme." Ayaan Hirsi Ali

 

"Je ne crois pas qu'il existe un islam "modéré".  Je crois qu'il est préférable de parler de degré de croyance et de pratique."  Ayaan Hirsi Ali

 

"J'aimerais que les musulmans voient leur religion comme un ensemble de croyances qu'ils peuvent évaluer de façon critique et dans lequel ils peuvent piocher et choisir."  Ayaan Hirsi Ali

 

"Islam était comme une cage mentale.  Au début, quand vous ouvrez la porte, l'oiseau en cage reste à l'intérieur: il est terrifié.  Il a intériorisé sa captivité.  Il lui faut du temps pour s'échapper, même après que quelqu'un ait ouvert la porte de sa cage".  Ayaan Irsi Ali.

 

«L’Islam est le terreau de l’Islamisme, et l’Islamisme est le terreau du terrorisme», Philippe de Villiers

 

"Si on avait supprimé la peine de mort contre ceux qui quittent l'islam, l'islam n'existerait plus aujourd'hui.  L'islam aurait disparu dès la mort du prophète, paix sur lui.  Condamner l'apostasie, c'est ce qui a permis de garder l'islam jusqu'à nos jours".  Yusuf Al-Qaradawi (chef des Frères Musulmans).

 

"Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créances, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu."   Monseigneur Louis Pavy Évêque d’Alger.

 

"L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis, un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit."  Joseph Ernest Renan

 
"L’islamisme ne peut exister que comme religion officielle; quand on le réduira à l’état de religion libre et individuelle, il périra. L’islamisme n’est pas seulement une religion d’État, (…) c’est la religion excluant l’État…" Joseph Ernest Renan
"L’Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile; c’est l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d’une éternelle tautologie : Dieu est Dieu…" Joseph Ernest Renan

 

"L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles  (…) Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde."  Winston Churchill

 

"Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet." Chateaubriand

 

"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant.  La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l'a fondée."  Montesquieu

 

"Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes.  Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. (…) Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde." Arthur Schopenhauer.

 

"Mahomet a placé dans le Coran, non seulement des doctrines religieuses mais des maximes politiques et des lois criminelles."  Alexis de Tocqueville

 

"L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille." Alexis de Tocqueville.




"Mahomet a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair.  Lâchant bride à la volupté, il a donné des commandements conformes à ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent obéir facilement."  Saint Thomas d'Aquin



"Par contre, il [Mahomet] a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines les plus fausses. Il n’a pas apporté de preuves surnaturelles, les seules à témoigner comme il convient en faveur de l’inspiration divine, à savoir quand une oeuvre visible qui ne peut être que l’oeuvre de Dieu prouve que le docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu au contraire qu’il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font point défaut aux brigands et aux tyrans. Aucune prophétie divine ne témoigne en sa faveur : bien au contraire, il déforme les enseignements de l’Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme c’est évident pour qui étudie sa loi. Aussi bien, par une mesure pleine d’astuces, il interdit à ses disciples de lire les textes de l’Ancien et du Nouveau Testament qui pourraient le convaincre de fausseté."  Saint Thomas d'Aquin




Certains hommes célèbres admiraient toutefois l'islam mais leur niveau de moralité laissait quelque peu à désirer:



"La religion musulmane aussi serait bien plus appropriée que ce christianisme, avec sa tolérance amollissante."  Hitler



"Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam." Heinrich Himmler



"Je n’ai rien contre l’Islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille: bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat."  Heinrich Himmler


"Referme ton Coran, pense et regarde librement le ciel et la terre."  Omar Khayya



Qu'elles soient positives ou négatives, les citations de personnes célèbres sur l'islam ne nous dispensent pas de réfléchir par nous-mêmes sur le sujet!  Rien ne vaut la lecture des textes fondateurs de l'islam pour s'en faire une idée par soi-même.  La position de ce blog là-dessus est claire mais il ne l'impose à personne.

 

lecture

 

 

 

 

 

 

 

Posté par brisonslemythe à 09:37 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,