Dernière mise à jour:  5 avril 2015

 

Le contenu de cette page est également disponible en cliquant sur ce lien: http://textup.fr/116199yW

On dit souvent qu'une religion est une secte qui a réussi.  Dans son sens premier, le mot "secte" (du latin "secare", couper) désignait une branche déviant d'une religion "officielle".  Le  mot peut aussi désigner n'importe quel groupe partageant une même idéologie spirituelle et suivant les enseignements d'un gourou. Cependant, de nos jours, on l'utilise surtout pour désigner un groupe spirituel marginal en rupture avec les valeurs de la société dans laquelle il vit et dont les membres sont manipulés, isolés, exploités, maltraités et parfois poussés au crime pour statisfaire la volonté du gourou. 

 

Un groupe spirituel doit remplir plusieurs critères pour pouvoir être considéré comme une secte dans ce sens.  Il n'existe pas qu'une seule liste de critères mais plusieurs d'entre eux reviennent systématiquement sur les sites d'informations sur les mouvements sectaires. Même si ce n'est pas considéré comme politiquement correct de le dire, l'islam satisfait à la plupart de ces critères. J'y reviendrai plus tard.

 

Les personnes dont l'un des proches s'est converti à l'islam ressentent souvent de l'inquiétude et du désarroi.  Il y a peu de ressources d'aide spécialisée pour elles.  La plupart des sites spécialisés dans les sectes ne parlent pas ou peu des grandes religions et l'islam n'est considéré ni comme une secte, ni comme une religion dangereuse.  Enfin, pour ne rien arranger, les gens qui se méfient de l'islam  sont considérées comme des ignorants fermées sur les autres cultures! 

 

Pour toutes ces raisons, et puisque aucun média officiel n'ose publier des conseils à l'intention des proches de nouveaux convertis à l'islam,  j'ai décidé de le faire moi-même, en m'appuyant sur mes lectures des textes fondateurs de l'islam et en me documentant sur des sites d'informations et d'aide aux personnes victimes d'une secte et de leurs proches.  Après tout, la liberté d'un individu d'adhérer aux croyances de son choix ne prive nullement ses proches de leur droit de s'exprimer sur le sujet.  Que vous désiriez convaincre une personne proche de renoncer à  l'islam ou que vous vouliez simplement la dissuader d'adhérer à un islam très radical, ces conseils pourront sûrement vous être utiles.

 

Envisager l'islam comme une secte.

 

Tout d'abord, voici des critères communs à de nombreuses sectes et qui s'appliquent assez bien à l'islam doctrinal:

 

  • un gourou (vivant ou mort) à l'autorité incontestable
  • une doctrine qu'il est interdit de questionner ou de remettre en question
  • une rupture avec le monde extérieur, considéré comme menaçant, maléfique et rempli de pécheurs
  • une vision manichéenne de l'humanité, les gens étant séparés en bons et mauvais, purs et impurs, sauvés et damnés.
  • un isolement progressif des membres de leur milieu d'origine (dans le cas des convertis):  famille, amis, parfois même travail
  • une démonisation de toutes les sources d'influence extérieures à la secte (médias, personnes)
  • une opposition à toute diversité (points de vue, visions de la vie)
  • un contrôle de la sexualité, surtout celles des femmes (nombreux interdits sexuels, unions encouragées entre membres seulement)
  • l'élitisme, (les adeptes étant considérés comme des élus, des êtres supérieurs aux autres et les seuls à mériter le salut)
  • la disparition de l'individu au profit du groupe
  • la préséance accordées aux lois divines plutôt qu'aux lois humaines (ce qui peut aller jusqu'au crime)
  • des rituels répétitifs et aliénants (prière, récitation, psalmodie)
  • l'utilisation de menaces ou de représailles contre ceux qui quittent la secte

 

Cette longue liste est certes assez décourageante mais il y a tout de même quelques points "positifs" qu'on ne retrouve pas toujours chez les sectes dangereuses:

 

  • les musulmans ne sont pas tenus de vivre dans une communauté isolée géographiquement du monde extérieur
  • ils sont épargnés par les techniques de certaines sectes pour briser la résistance physique et "zombifier" leurs membres (privation de sommeil et de nourriture, travail abrutissant).  Il y a bien le Ramadan mais il ne dure qu'un mois par an.
  • les textes fondateurs de l'islam sont facilement accessibles au public, ce qui rend la propagande de l'islam rose bonbon facile à démonter.
  • les mauvaises actions du gourou (mariage avec une fillette, attaques contre des caravanes et des villages, exécutions de masse, esclavage, amputations, lapidations), ne sont pas gardés secrètes (même si beaucoup de nouveaux adeptes ne les connaissent pas).  Par conséquent, les preuves sont très faciles à trouver sur Internet.
  •  l'islam n'oblige pas ses membres à se départir de tout leurs biens et de tout leur argent en faveur d'un leader musulman ou d'une mosquée.

 

 Conseils aux proches d'une personne fraîchement  convertie

 

Avant toute chose, ne paniquez pas.  Ce n'est parce que cette personne s'est convertie à l'islam qu'elle va forcément devenir salafiste, pro-charia, pro-jihad et terroriste.

 

N'obligez surtout pas la personne à choisir entre vous et l'islam.  Vous risquez de perdre.


Lisez le Coran, et ce même si vous devez y passer plusieurs jours de suite.  Commencez par la fin: les sourates les plus courtes sont en dernier (de toute façon, ce sont les plus récentes puisqu'elles sont classées par ordre inverse de longueur).   Vous pourrez ainsi dire à la personne que vous l'avez lu et cela facilitera peut-être la discussion entre vous.  

 

Lisez des hadiths comme il y en a beaucoup, lisez-les de préférence sur des sites qui les classent par thèmes.  Ainsi vous aurez une bonne idée de la doctrine de l'islam sur tout les sujets en lisant seulement quelques hadiths par sujet.   Si vous ne lisez que ce qu'il y a de mauvais dans l'islam (bref si vous ne lisez que le contenu de ce blog),  il vous manquera tout l'élément "séduction" de l'islam: vous risquez de paniquer encore plus ou de croire que la personne convertie est devenue complètement folle.  Lisez les hadiths considérés comme "sahih", c'est à dire authentiques (c'est généralement indiqué à la fin, sauf lorsqu'on les trouve dans un recueil de hadith sahih) mais il serait utile que vous connaissiez les autres puisque plusieurs intégristes suivent ceux qui les arrangent sans soucis d'authenticité.

 

Ne vous lancez pas dans un long discours contre l'islam ou contre Muhammad (Mahomet), si grande que soit votre envie de le faire.  Ce n'est pas encore le moment de déballer toutes les informations que vous avez apprises sur ce blog.   Tout ce vous risquez d'obtenir en agissant précipitamment est que la personne se raccroche encore plus farouchement à ses croyances, se ferme à toute discussion et décide de couper définitivement les ponts avec vous.  Souvenez-vous que les musulmans sont tenus de cesser toute fréquentation de non-musulmans, fussent-ils de leur famille.

 

Essayez d'éviter d'utiliser les actes des intégristes musulmans comme preuves de la violence de l'islam, surtout si ce sont des actes qui ne font pas l'objet d'un verset ou un hadith (défiguration d'une femme à l'acide chloridrique, attentat contre une mosquée, incendie criminel contre un village chrétien, etc).  Tenez-vous en à la doctrine officielle (qui contient vraiment tout ce qu'il faut pour la discréditer).

 

Amenez la personne à vous confier ce qui l'attire dans l'islam et les raisons qui l'ont poussée directement ou indirectement à se convertir (voyage, quête de sens, deuil, dépression, relation amoureuse, rupture, influence de nouveaux amis, phobie sexuelle, rejet de la société de consommation, etc).  N'exprimez aucun jugement pas quoiqu'elle vous dise. 

 

Tentez de savoir ce qu'elle connaît exactement des textes fondateurs de l'islam, soit le Coran, la Sunna (les hadiths) et la sira (biographie de Muhammad), en particulier l'abrogation et le système de deux poids deux mesures.  Il est possible qu'elle ne connaisse de cette religion que ces côtés positifs.

 

Dépendamment de sa réponse, essayez de savoir si c'est la doctrine de l'islam qui l'intéresse le plus ou le mode de vie basique du musulman  (rituels, code vestimentaire, interdits alimentaires).  Ça peut être plus facile de convaincre une personne de quitter l'islam si elle ne s'intéresse qu'à des règles de vie qu'elle peut très bien mettre en pratique sans s'y convertir.

 

Si elle a lu l'essentiel des textes fondateurs et semble y adhérer, essayez subtilement de l'amener à exprimer son niveau d'adhésion aux éléments les plus controversés (ségrégation des sexes, polygamie, amputation des voleurs, combat contre les non-musulmans, esclavage, viol de guerre, fouet contre les fornicateurs, lapidation contre les personnes adultères, meurtre des apostats, etc).  Les listes de versets et de hadiths violents ou injustes publiés sur ce blog vous fourniront tout le matériel nécessaire.

 

Lisez, imprimez et faites lire à la personne les textes dont les liens sont publiés sur cette page.  Ces liens mènent vers des documents susceptibles d'ébranler ses croyances.  Assurez-là que vous êtes de bonne foi.  Il est préférable qu'elle pense que vous vous trompez plutôt qu'elle vous accuse de vouloir la tromper.

 

Si cela échoue, lisez, imprimez et faites lire à la personne le contenu de cette page à condition de découper le bas pour qu'elle ne puisse savoir de quel site elle provient, (de toute façon toutes les références coraniques sont mentionnées).  Il s'agit d'une liste de contradictions et de faussetés que l'on retrouve dans le Coran. 

 

Faites-lui bien comprendre que vous êtes préoccupé(e) par la doctrine musulmane mais que vous ne portez pas de jugement sur les musulmans en tant que tels (ou si vous en portez un, de grâce traisez-vous!)  Il n'y a rien comme la conviction qu'un individu est islamophobe pour fermer les oreilles de certains musulmans sur ce qu'il a à dire.

 

Demandez-lui s'il y a des personnalités musulmanes qu'elle admire et qui sont des modèles pour elle.  Vous ferez plus tard une recherche approfondie sur ces personnes.  Ça vous permettra de savoir quelles sont ses autres sources d'influence musulmanes.

 

Si la personne pratiquait une autre religion avant de se convertir, ne tentez pas de la ramener à cette autre religion, même si c'est aussi la vôtre.  Ce n'est pas un combat entre deux religions.

 

Si la personne commence déjà à s'exprimer par des citations de versets ou de hadiths, essayez de l'amener à se reconnecter à son propre jugement et à s'exprimer par elle-même.  Vous pouvez abordez des sujets dont ne traite directement aucun verset ou hadith.

 

Si la personne désire changer de prénom pour adopter un prénom arabe, ce peut être le signe qu'elle rejette sa culture d'origine mais vous pouvez lui dire que ce n'est pas obligatoire en islam, à moins que le prénom de la personne glorifie un autre dieu qu'Allah.  Tout les musulmans ne portent pas des prénoms arabes, la plupart d'entre eux ne sont d'ailleurs même pas arabes (la plus grande communauté musulmane est en Indonésie).

 

Préparez-vous mentalement à la possibilité qu'elle demeure musulmane.

 

Assurez-la de votre affection et de votre désir de continuer à faire partie de sa vie

 

 

Si la personne convertie est une femme

 

Ne supposez pas immédiatement qu'elle s'est convertie par amour pour un musulman (ce qu'elle n'admettra pas nécessairement) mais tentez de savoir si quelqu'un l'a influencée.  Ne manifestez pas d'animosité à l'égard de cette (ces) personnes(s).   S'il s'agit de son amoureux, forcez-vous à être cordial(e) avec lui mais sans exagération, (ce qui le rendrait méfiant).

 

Montrez-lui les versets et les hadiths misogynes sahih (considérés comme authentiques) en cliquant sur cette page afin qu'elle prenne conscience du statut inférieur que confère la religion musulmane aux femmes.  Cette page ne contient aucune mention de l'adresse de ce blog, (qui contient de nombreux éléments de nature à contribuer à la radicalisation d'un converti).  Sachez tout de même qu'en haut des listes de ce blog se trouvent déjà des liens Textup donnant accès à leur contenu sans mention du blog.  Veuillez noter que les hadiths misogynes du blog ne sont pas tous sahih mais certains intégristes n'en ont cure.  Vous pouvez aussi faire lire ceci à votre fille.

 

Si elle est en couple avec un musulman:

 

  • Demandez-lui s'il possède la citoyenneté de votre pays.  S'il ne la possède pas, il est possible que la seule chose qui l'intéresse chez votre fille, c'est qu'elle l'aide à immigrer.  Vous pouvez trouver sur Internet des témoignages crédible de femme qui se sont fait avoir.

 

 

Si elle désire aller vivre avec lui dans un pays musulman:

 

  • informez-vous  sur ce pays, en particulier sur ses coutumes, sa situation politique, la situation des droits des femmes, des droits des enfants et du droit familial en général (qui peut être assujetti au droit musulman qui lui découle directement de la Charia).  Si le pays accorde peu de droits aux femmes et tout pouvoir à leur mari, il pourrait être risqué pour elle d'aller y vivre et elle doit en prendre conscience.  Faites-lui également comprendre que si son mari adopte une attitude moins conciliante avec elle un jour, il est préférable pour elle que ça se produise dans un pays où elle a des droits.   Important:  En droit familial musulman, surtout en ce qui concerne la garde d'enfant, une femme non-convertie à l'islam a encore moins de droits qu'une musulmane puisque la priorité est donnée au parent musulman (surtout s'il s'agit du père).

 

  • faites lui la liste de tout les changements, même sans rapport direct avec l'islam,  auxquels elle aura à faire face si elle déménage dans ce pays: différence de culture, de climat, d'alimentation, de loisirs, d'accessibilité aux soins médicaux, d'accessibilité à Internet, etc.  Parlez-lui de ses amis(es), de sa famille, de son emploi, de ses loisirs, de son chien, bref de ses repères familiers!

 

  • si elle a déjà un enfant ou est enceinte, exprimez votre inquiétude à l'idée que son enfant soit en contact avec des textes, des discours ou un environnement violent ou, si elle a une fille (ou en attend une), que celle-ci soit mariée à un très jeune âge.  S'il s'agit de votre fille, vous pouvez lui dire que vous voulez faire partie de la vie de vos petits enfants.

 

  • faites-lui lire des témoignages de femmes dont l'ex-mari musulman a kidnappé l'enfant pour l'emmener dans son pays d'origine.  Lisez et faites-lui lire ceci, ceci et ceciVous trouverez sur ces pages des informations, des conseils de prévention, des ressources et des témoignages sur les enlèvements d'enfants par un père musulman.  À noter qu'on y trouve également des conseils pour celles dont l'enfant a déjà été kidnappés.  Comme l'histoire de Betty Mahmoody date un peu, faite-lui lire l'histoire de Nathalie Morin.

 

  • si vous ne parvenez pas à la convaincre de demeurer au pays, imprimez-lui cette page  vous y trouverez des versets, des hadiths, des maximes de Muhammad et des articles qui pourraient lui être utiles pour défendre ses droits en conformité avec l'islam.  Voici la même page en lien Textup qui n'affiche pas de lien avec le blog:  http://textup.fr/33081qS

 

  • Faites-lui comprendre que vous êtes inquiet(e) pour elle et que c'est parce que vous l'aimez que vous lui dites tout ça!

 

 

Liens utiles:

 

Informations générales sur les sectes:

http://www.laicite-educateurs.org/article.php3?id_article=152

http://www.pedagopsy.eu/page51.htm

http://preventionsectes.wordpress.com/

http://www.realiteplus.org/  (NDLR: ce site dénonce tout particulièrement la secte de la Mission de l'Esprit Saint, c'est apparemment la raison pour laquelle il affiche la bannière de la secte, même si cela peut porter à confusion).

 

Conseils aux proches:

Union nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu Victimes de Sectes - Conseils aux proches:

SOS Sectes - Que faire, comment aider?

Pédagopsy - Que faire quand quelqu'un est pris par une secte?

 

Comprendre pourquoi et comment l'islamisme séduit et progresse:

Pourquoi l'islam crée des jihadistes?

Le terrifiant génie de l'islam

 

Prévenir la radicalisation:

Radicalisatiom djihadiste - Les premiers signes qui peuvent alerter:

 

Témoignages d'ex-musulmans:

http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/2012/12/03/25734455.html

 

Témoignage d'une convertie ayant épousé un djihadiste:

"Convertie sur Internet… je me suis retrouvée en enfer"

radicalisation

 

 

 

Bon courage!