Dernière mise à jour 30 avril 2014.

 

L'une des croyances les plus associée à l'islam et les moins remises en doute est que les musulmanes doivent porter un voile cachant leur tête et leur cou.  Cette croyance est basée sur trois versets du Coran:

 

24.31.  Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu´elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu´elles ne montrent leurs atours qu´à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu´elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants*, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. (...)

*NDLR: castrés

33.53.  Ô vous qui croyez! N´entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu´invitation ne vous soit faite à un repas (...) Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c´est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; (...).

33.59.  Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d´être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

 Le voile... et ce qui vient avec.

 

On l'oublie fréquemment mais le voile islamique ne vient pas seul.  Les femmes qui portent, ne serait-ce qu'un hijab,  portent également des vêtements couvrant leur bras et leurs jambes.  Certaines évitent également les vêtements moulants, même ceux qui ne font que souligner discrètement les formes.  D'autres évitent même les pantalons car ils soulignent la forme des jambes ou parce que certains hadiths interdisent aux femmes le port de vêtements masculins.

 

Le voile et la tenue couvrante qui va avec viennent également modifier le rapport d'une femme avec son environnement.  Normalement, on s'habille davantage lorsqu'il fait froid et on s'habille plus légèrement lorsqu'il fait chaud.  De même on porte des vêtements plus ajustés lorsqu'une activité rend hasardeuse le porte de vêtement longs et amples.  Une femme portant une tenue islamique s'impose de la garder dans toutes ses activités à l'extérieur et ce même dans la chaleur la plus suffocante et dans l'humidité la plus inconfortable, y compris durant le mois du Ramadan durant lequel les musulmans sont tenus de n'absorber ni aliment ni boisson durant le jour (le calendrier musulman étant lunaire, le début du Ramadan recule de 10 jours par année et peut donc avoir lieu en été.  Ce sera d'ailleurs le cas cette année). 

 

La tenue islamique de base amène aussi tout un lot de restrictions dans la vie de tout les jours, que ce soit à l'extérieur ou dans les lieux intérieurs publics mixtes.  Par exemple,  une femme qui s'interdit de montrer ses bras et ses jambes n'osera plus pratiquer la natation en présence d'hommes.   Plus question de remonter ses manches pour ne pas les salir ou pour respecter les règles de sécurité d'un cours de chimie ou de menuiserie.  Plus question de pratiquer un sport interdisant le port du voile pour des raisons de sécurité.   Plus question de pratiquer une forme de danse nécessitant le port d'un costume laissant les bras et les jambes à découvert.  Plus question de pratiquer des activités très exigeantes physiquement l'été, à cause des risque de coups de chaleurs. 

 

Le voile intégral

 

Le voile intégral, (qui couvre le visage) n'est pas une prescription coranique.  Le verset 52 de la sourate 33 prouve d'ailleurs que les premières musulmanes ne couvraient pas leur visage:

Il ne t´est plus permis désormais de prendre [d´autres] femmes. ni de changer d´épouses, même si leur beauté te plaît; - à l´exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.

prive celle qui le porte de toute possibilité d'être reconnue et prive ceux qui l'entoure de décoder ses expressions faciales, base du langage non-verbal et première étape du contact avec l'autre.  Une femme intégralement voilée est littéralement dépossédée de son apparence humaine pour prendre celle d'un fantôme.  Elle n'a plus de visage, plus de corps, plus d'âge, plus d'identité.  Plus de sexe non plus puisqu'il est impossible de savoir si elle est réellement une femme!

 

Le  voile intégral vient mettre un obstacle au dialogue et à l'intégration de celle qui le porte à la société dans laquelle elle évolue (en particulier au niveau de l'emplois).  Il empêche la femme qui le porte de manger en public (du moins facilement et sans se salir).  Il peut servir à cacher des traces de mauvais traitements mais aussi dissimuler un criminel en fuite, une arme de grande taille et même une bombe.   Dans un pays ou son port est répandu, il empêche toute possibilité de retrouver une femme disparue car qui pourrait l'avoir remarquée dans une mer de silhouettes anonymes?  De même, si une femme  commet un crime, qui pourrait en donner un signalement?  Le port du voile intégral est d'ailleurs interdit lors du pèlerinage à la Mecque (le Hadj).  Un hadith interdit même aux femmes d'avoir le visage découvert lorsqu'elles sont en état de sacralisation (état de consécration rituelle du pèlerin).

 

Le voile intégral rend également impossible l'absorbsion la vitamine D par le soleil.  Cette vitamine est très  importante pour la santé car elle renforce le système immunitaire et permet aux os d'absorber le calcium essentiel à la santé des os et des dents.  Le problème est particulièrement grave dans les pays ou seuls les enfants boivent du lait et ou l'alimentation ne permet pas de combler les besoins en vitamine D (que l'on retrouve notamment dans le poisson).   Une carence chronique en vitamine D cause le rachitisme, une maladie de croissance qui déforme les os chez le nourrisson ou le jeune enfant.  La maladie est frappe plus facilement les enfants à peau foncée, ceux qui vivent cloîtrés et ceux qui vivent dans un pays faiblement ensoleillé.  Le rachitisme provoque des déformations osseuses qui peuvent avoir de graves conséquences:  au niveau des membres inférieurs, elles nuisent à l'apprentissage de la marche, au niveau du bassin, elles peuvent augmenter les risques liés à  l'accouchement (en le rétrécissant) et à la cage thoracique, elles peuvent causer de graves problèmes pulmonaires comme des infections à répétition.

 

Pour aggraver les choses, le port du voile intégral est plus fréquent dans les pays ou les femmes n'ont pas accès à la contraception.  Comme elle passent presque toute leur vie enceinte ou en période d'allaitement, leurs réserves de calcium sont très faibles et leur santé osseuses désastreuse.  Dès l'âge de 35 ans, une femme ne peut plus augmenter sa masse osseuse.   Elle vit sur ses réserves.  C'est pourquoi il est important qu'elle ait un apport suffisant en calcium et en vitamine D lorsqu'elle est jeune, surtout si elle est souvent enceinte et allaite.  Après l'âge de 35 ans, il est important qu'elle continue à donner à son organisme ce dont il a besoins (tout en pratiquant régulièrement une activité physique) pour empêcher la perte de densité osseuses et ainsi prévenir l'ostéoporose, une maladie qui entraîne une fragilité excessive du squelette et un grand risque de fractures. 

 

 

Porter le voile... pourquoi?

 

Plusieurs raisons sont invoquées par les musulmanes qui se voilent par choix (en principe).   Examinons quelques-unes de ces raisons. 

 

Par obéissance à Allah.

 

Le verset 24.31 ne fait aucunement mention de l'obligation aux musulmanes de voiler leur tête, encore moins leur visage.  La plupart des traduction françaises parlent de rabbatre le voile sur la poitrine, les seins ou l'échancrure de vêtement.  Même que selon le chercheur Sami Aldeeb, qui a publié une traduction du Coran, le mot "Juyub" utilisé dans une variante de ce verset se traduirait par "fente" et désignerait spécifiquement le sexe féminin.  Il appui sa traduction sur un autre verset dans lequel ce mot est utilisé:

 

"J’ai utilisé dans cette traduction le terme « fentes » pour rendre le mot arabe juyub. D’autres traducteurs traduisent ce terme par poitrine (Hamidullah, Abdelaziz et Chiadmi), échancrures (Berque), gorges (Blachère), seins (Kasimirski). Le terme juyub est utilisé par le Coran au singulier (jayb) à propos de Moïse (27:12; 28:32) dans le sens de la fente de la chemise et dans une variante du verset 66:12 dans le sens de la fente du corps de la femme, comme synonyme de sexe. Dans l’histoire de Joseph, il est dit que ses frères l’ont jeté dans un puits (jub, terme désignant une fente dans le rocher) (12:10). Le verset 24:31 est à rattacher probablement à une pratique arabe préislamique de tourner nu autour de la Pierre noire, voire de frotter les organes génitaux contre cette pierre; il demande aux femmes qui participaient au pèlerinage de couvrir le sexe, et non pas la tête, le visage ou la poitrine."

Quant au verset 33.53, il concerne uniquement les épouses de Muhammad et le "oile" dont il est question est en fait une tenture.  Enfin le verset 33.59 fait allusion à une sorte de mante qu'il faut simplement rabattre sur soi.

 

Comme symbole d'appartenance religieuse.

 

Les non-musulmanes qui visitent une mosquées ou voyagent dans certains pays musulmans sont obligées de faire comme si elles étaient musulmanes et porter un voile et des vêtements couvrants. Même chez les musulmanes, le voile n'est pas toujours porté par conviction car beaucoup de femmes ne le portent qu'à cause de pressions de leur famille, de leur mari ou de leur communauté. De plus de fillettes sont voilées.  Parfois même ce sont des bébés.  Qui peut prétendre qu'un bébé a des convictions religieuses?

 

Dans plusieurs pays, ce n'est que depuis quelques décennies que la majorité des femmes se voilent.  Les aïeules de ses femmes étaient-elles moins musulmanes pour autant?  Les pakistanaises ne portent toujours pas le voile (et ce n'est certainement pas parce que le Pakistan (littéralement le "Pays des purs") protège leurs droits!  Les pakistanaises qui portent un voile se contentent de le jeter négligemment sur leur tête en le rabattant simplement par-dessus leur épaule (voir première image).  Jetez un oeil à ces photos de femmes prises en 1960 et en 2013 en Afghanistan, en Irak, en Iran et en Algérie en 1960 et en 2013!

 

Comme symbole de modestie.

 

"En montrant qu'elles se cachent, les musulmanes croient cacher qu'elles se montrent".  Bruno Nassim Aboudrar

 

Dans un pays  toutes les femmes se voile, la femme non-voilée peut sans doute être perçue comme manquant de modestie mais en Occident, la plupart des femmes ne se voilent pas, c'est celle qui se voile qui attire toute l'attention.  De plus, bien des musulmanes qui ne s'étaient jamais voilées avant commencent à le faire après avoir immigré dans un pays musulman.  Il y a plusieurs années, la chroniqueuse Josée Blanchette (journal Le Devoir) a publié un billet sur sa visite d'une mosquée soufie de Montréal où les femmes n'étaient pas tenues de porter le voile,  (du moins à l'époque).  L'imam de cette mosquée lui avait dit: "Mieux vaut porter un fil sur la tête avec modestie qu'un voile avec ostentation".

 

Comme symbole de pudeur.

 

On peut se demander pourquoi un dieu tout puissant ayant créé les humains et toutes les autres créatures terrestres aurait décidé que le corps de la femme - et seulement le sien - serait d'une telle indécence qu'il faudrait le cacher presque entièrement.  À quoi bon lui avoir donné des cheveux s'il est si mal de les montrer?   À quoi bon lui avoir donner un corps si c'est pour entraver ce dernier sous des couches de vêtements trop chauds?  Pourquoi ne pas tout simplement l'avoir rendue tout invisible ou avoir privé les hommes qui la regarde de la vue, pendant qu'on y est?

 

Il n'y a que dans les pays musulmans que les cheveux, le cou, les oreilles, les bras et les jambes sont considérés comme des parties sexuellement provocantes, ce qui ne serait pas le cas si les hommes étaient habitués dès leur plus jeune âge à en voir chez des femmes qui ne leur sont pas apparentées.  Il est quand même étrange qu'aucune femme non-musulmane laïque ne se voile spontanément de façon islamique, même chez les plus pudiques d'entre elles.  La pudeur musulmane est-elle vraiment si naturelle ou ne résulterait-elle pas plutôt d'un endoctrinement?

 

Comme moyen de prévenir le harcèlement et les agressions sexuelles.

 

Ils sont pourtant monnaie courante dans les pays  les femmes sont toutes voilées.  Quand aux pays  la majorité des femmes ne se voilent pas, les femmes qui se promènent tête nue ne se font pas davantage harceler et agresser que les autres.  Il est établi depuis longtemps que les crimes à caractère sexuel sont des actes de domination et de contrôle, ils sont donc très peu motivés par le désir sexuel.  Aussi il est plutôt fréquent qu'un homme qui considère que les femmes doivent être soumises et demeurer cloîtrées chez elles, harcèle ou agresse les femmes qui à ses yeux défient l'ordre naturel des choses en s'appropriant des libertés considérées comme un privilège exclusivement masculin.  Même privé de toute libido, ce genre d'homme ne changerait pas de comportement puisque ce qu'il reproche aux femmes est indépendant de l'attirance qu'il éprouve ou non pour elles. 

 

Pour manifester son refus  de l'hypersexualisation ou de la mode ou du culte de la beauté.

 

Voiler une fillette pour qu'elle n'excite pas les hommes, c'est déjà l'hypersexualiser, en la forçant à considérer son corps comme un objet sexuel.   Ensuite, nombreuses sont les jeunes musulmanes qui portent des vêtements à la mode (et parfois très révélateurs) par-dessus des vêtements longs et couvrants qui sont parfois très moulants.   Enfin, il n'est absolument pas nécessaire de camoufler tout son corps et de s'interdire toute coquetterie pour pouvoir s'affranchir du culte de la beauté.  De nombreuses femmes non-voilées ne se maquillent pas, conservent leur couleur de chaveux naturelle, refusent la chirurgie esthétique et ne cherchent pas à être "sexy" à tout prix.  Certaines occidentales converties disent ressentir un certain soulagement à l'idée d'être "libérées" de l'obligation de séduire mais à aucun moment elles n'ont été obligées de séduire car même en Occident, la mode n'a pas force de loi.  

 

Comme un acte de liberté...

 

Je croirai qu'une femme porte librement un voile musulman lorsque je verrai des petites filles ayant grandi sans aucun endoctrinement religieux et avec  une vision saine et non culpabilisante de leur corps choisiront volontairement de se voiler, non par obéissance, par peur ou par honte mais tout simplement parce que ça fait partie de leur goûts vestimentaires.  J'y croirai lorsque les femmes voilées pourront retirer leur voile avec la même désinvolture qu'un chapeau si la température ou l'activité qu'elles pratiquent rend le voile inconfortable, sans avoir l'impression de commettre un acte indécent et sans craindre des réactions masculines.

 

...ou pour afficher sa supériorité?

 

Et si, dans certain cas (ne généralisons pas), le voile n'était rien d'autre qu'une façon d'exprimer un sentiment de supériorité moral (pas particulièrement modeste) sur les autres femmes?  Ou encore une façon de marquer visuellement un territoire non-musulman qu'on espère contribuer à islamiser au plus vite?  Car porté comme l'étandard de l'islam politique et un symbole de conquête, le voile n'a plus rien d'humble, de modeste ni même de spirituel.  Ça expliquerait d'ailleurs pourquoi plusieurs musulmanes refusent de remplacer leur foulard par un col roulé et un fichu noué derrière la nuque, soit des vêtements sans aucune connotation religieuse et qui couvriraient pratiquement autant de peau.

 

Un prosélytisme vestimentaire en contradiction avec l'islam?

 

Les musulmans qui veulent imposer le port du voile à toutes les femmes, incluant les non-musulmanes, ignorent-ils que le pacte d'Umar, texte consacrant et décrivant le statut de dhimmi (statut inférieur traditionnellement réservé aux chrétiens et aux juifs), interdit à ces derniers d'imiter les musulmans, incluant dans la façon de s'habiller:

 

"...ils ne se feront semblables aux musulmans en rien de ce qui concerne le vêtement, le chapeau, le turban, les sandales et la coiffure (...) ils garderont partout leur façon de s'habiller..."

 

 Il y a un an environ, l'animatrice québécoise Geneviève Borne a animé "Mon Indonésie", une série documentaire sur ce pays l'on retrouve la plus grande communauté musulmane du monde.  Au cours d'un épisode, elle a acheté dans une boutique un voile vert à une dame qui portait le hijab.  Elle lui a demandé de quelle façon les musulmanes souhaitaient voir les non-musulmanes le porter.  La dame a répondu que, par respect pour les musulmanes, ces dernières préféraient que les non-musulmanes ne le portent pas de la même façon qu'elles.  Mme Borne a donc déposé son voile sur sa tête à la manière du second voile de l'illustration en haut de cet article devant le sourire satisfait de la dame.

 

Solidarité à deux vitesses

 

Infatigables lorsqu'il s'agit de défendre le droit des musulmanes de se voiler en tout lieux et en toute circonstance, les musulmanes voilées sont souvent loin de manifester le même empressement à dénoncer les persécutions que subissent les femmes non-voilées dans les pays (et même certains quartiers) à majorité musulmane.  De mon côté, pas une seule fois je n'ai entendu une musulmane voilée dénoncer ces persécutions.  Au Canada, plus précisément en Ontario, a eu lieu en 2004 et en 2005 un débat au sujet des trbunaux islamiques s'inspirant de la charia (le gouvernement ontarien a finit par interdire les tribunaux religieux quels qu'ils soient).  Des iraniennes opposées à ces tribunaux ont oganisé une marche de protestation.  C'est peut-être un hasard mais pas une seule d'entre elles n'étaient voilée...

 

Les musulmanes voilées ont parfaitement le droit de désapprouver les femmes qui ne voilent pas et même de considérer que cela constitue un péché mais quand on sait qu'à certains endroits, les femmes non-voilées sont harcelées, agressées sexuellement, arrêtées, torturées et même tuées, on finit par avoir la désagréable impression que  beaucoup de musulmanes voilées sont totalement indifférentes à leurs sort, voire même approuvent, (sans oser le dire franchement), les crimes dont elles sont victimes. 

 

Il me semble que si j'étais musulmane, je m'abstiendrais de porter un voile, ne serait-ce qu'en solidarité envers toutes les femmes qui subissent la violence intégriste juste parce qu'elles refusent de le porter.   Je m'abstiendrais de porter ce qui est devenu un instrument d'oppression, de culpabilisation et de contrôle des femmes.   Je refuserais de m'associer à tout ceux qui veulent nous diviser, faire de notre corps un instrument de prosélytisme et faire d'un vêtement la condition sine qua non à la reconnaissance de notre piété.

 

J'admet que je me sens pas tenue de porter la jupe courte par solidarité envers les femmes qui se font menacer de viol si elle osent en porter une (ne fusse qu'une jupe au genoux).  Cependant, la jupe n'a pas été inventée pour soustraire le corps des femmes au regard masculin ni comme système de marquage pour identifier certaines femmes comme "pures" en culpabilisant toutes les autres.  La jupe est un vêtement traditionnellement féminin auquel n'est rattaché aucune connotation religieuse ou infamante.  

 

free_woman

 

 

 

FEMME DÉSERT VENT  

 

En terminant, voici quelques citations qui m'ont semblées appropriées (et que vous pouvez retrouver dans la catégorie "Citations et maximes à méditer"):



"Ce n'est pas sur l'habit que la diversité me plaît; c'est dans l'esprit: L'une fournit toujours des choses agréables, L'autre, en moins d'un moment, lasse les regardants."  Jean de La Fontaine


"Les femmes se forgent à elles-mêmes les chaînes dont l’homme ne souhaite pas les charger."  Simone de Beauvoir


"Cultiver l'humilité revient à cultiver l'hypocrisie.  L'humble n'a pas conscience de son humilité."  Gandhi

 
"Celui qui ne porte sa moralité que comme son meilleur vêtement ferait mieux d'être nu." 
Khalil Gibran


"N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux." 
Khalil Gibran

 

Voici également quelques liens utiles sur le voile dans l'islam:

 

"Le voile en islam - Ce que dit le Coran!"

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article1263

 

"Le coran demande de voiler le sexe et non pas la tête":

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/04/13/le-coran-demande-de-couvrir-le-sexe-et-non-pas-la-tete/



"Le Coran demande de voiler la tête ou le sexe?" (discussion):
http://www.forum-religion.org/islamo-chretien/le-coran-demande-de-voiler-la-tete-ou-le-sexe-t23150-60.html


"Le voile islamique, c'est du pipeau":
http://ripostelaique.com/le-voile-islamique-cest-du-pipeau.html


"La femme dans l'islam: une déesse opprimée"
http://www.philo-conseil.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=46&Itemid=55

 

L'islam et les femmes - Dr Tounus Shaikh

http://lecoran.over-blog.com/article-l-islam-et-les-femmes---dr-younus-shaikh-100747698.html

 

Photos de femmes prise en Afghanistan, en Irak, en Iran et en Algérie en 1960 et 2013

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=640427816001516&set=a.104268106284159.2636.100001029106523&type=1&theater

Image du Blog lafannette.centerblog.net