Hell banner large c

 

Les terroristes intéressés à commettre un attentat-suicide devraient y penser à deux fois avant de le faire car selon les règles de l'islam, ils pourraient se retrouver en enfer et ce pour plusieurs raisons.

 

1-L'interdiction du suicide

L'islam interdit aux musulmans de provoquer leur propre mort.  Voici un verset ainsi que plusieurs hadiths sahih sur le sujet (en français et en arabe):

Coran

4.29 Ô les croyants! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes . Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous.

Hadiths

D'après Thabit Ibn Dahak (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: : « Celui qui jure par une voie autre que l'islam en mentant et en faisant cela volontairement alors c'est comme il a dit et celui qui tue sa propre personne avec un morceau de fer sera châtié avec dans le feu de l'enfer ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1363 et Mouslim dans son Sahih n°110)

عن ثابت بن الضحاك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من حلف بملة غير الإسلام كاذبا متعمدا فهو كما قال . ومن قتل نفسه بحديدة عذب بها في نار جهنم
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٣٦٣ و مسلم في صحيحه رقم ١١٠)



D'après Joundoub (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il y avait un homme blessé qui s'est donné la mort alors Allah a dit: Mon serviteur m'a précédé pour son âme, je lui interdit le paradis ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1364 et Mouslim dans son Sahih n°113)


عن جندب رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : كان برجل جراح فقتل نفسه ، فقال الله : بدرني عبدي بنفسه حرمت عليه الجنة
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٣٦٤ و مسلم في صحيحه رقم ١١٣)



D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Celui qui saute d'une montagne et se tue est dans le feu de l'enfer dans lequel il se jette éternellement. Celui qui mange un poison et se tue alors le poison sera dans sa main et il va le manger dans le feu de l'enfer éternellement. Et celui qui se tue avec une pointe en fer alors cette pointe en fer sera dans sa main, il va se l'enfoncer dans le ventre alors qu'il sera dans le feu de l'enfer éternellement ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5778 et Mouslim dans son Sahih n°109)


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من تردى من جبل فقتل نفسه فهو في نار جهنم يتردى فيه خالدا مخلدا فيها أبدا . ومن تحسى سما فقتل نفسه فسمه في يده يتحساه في نار جهنم خالدا مخلدا فيها أبدا . ومن قتل نفسه بحديدة فحديدته في يده يجأ بها في بطنه في نار جهنم خالدا مخلدا فيها أبدا

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٧٧٨ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٩)

2-L'interdiction du meurtre

 

En fait, l'islam interdit le meurtre d'un musulman, ce qui fait que tout attentat-suicide commis dans des endroits ou peuvent se trouver d'autres musulmans, va forcément contre la volonté d'Allah et condamnent leurs auteurs à l'enfer.  Voici un verset et quelques hadiths sahih qui soutiennent ce point (les hadiths ont été tirés du Riyad Salihin et ont conservé leur numérotation).

 

Coran:

4.93. Quiconque tue intentionnellement un croyant, Sa rétribution alors sera l'Enfer, pour y demeurer éternellement. Allah l'a frappé de Sa colère, l'a maudit et lui a préparé un énorme châtiment.

17.33  Et; sauf en droit, ne tuez point la vie qu'Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent] . Que celui-ci ne commette pas d'excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi).

 

Hadiths:


220. Selon ‘Abdullâh Ibn ‘Omar (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le croyant ne cesse de se trouver à l’aide dans sa religion tant qu’il n’a pas fait couler un sang interdit"

223. Toujours selon lui, le Messager de Dieu (saws) a dit : « Celui qui traverse l’une de nos mosquées ou de nos rues commerçantes portant une flèche, qu’il tienne sa pointe dans sa main afin de ne pas en blesser un musulman ». (URA)


233. Selon ‘Omar (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne lui fait pas d’injustice et ne le trahit point.(...) (URA)

234. Selon Abou Hourayra (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne le trahit pas, ne lui ment pas et ne se refuse jamais à le secourir. Tout Musulman est sacré pour tout autre Musulman : son honneur, ses biens et son sang. La piété est ici (et il fit signe trois fois àa sa poitrine). Il suffit à quelqu’un pour être mauvais de mépriser son frère Musulman ». (Rapporté par Tirmidhi)

 

 

3-La marche à suivre avec les ennemis

 

L'islam ordonne aux combattants musulmans doivent obligatoirement proposer à leurs ennemis le choix entre la conversion à l'islam et la jyzia avant combattre ceux qui refusent (non, les status Facebook et les vidéos sur You Tube ne comptent pas):

Coran

9.29  Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .


Hadiths


"Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez-les à suivre trois actions. S'ils s'acquittent de l'une d'entre elles, vous l'accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal. Invitez-les à accepter l'islam ; s'ils acceptent, acceptez-le aussi et cesser de les combattre*... S'ils refusent d'adhérer à l'islam, exigez d'eux la jyzia. Si ils sont d'accord pour payer, saisissez-là et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l'impôt, demande l'aide d'Allah et combattez-les. (Muslim Sahih 19/8294)

392. Al Miqdàd Ibn Al Aswad (das) rapporte: «J'ai dit: «O Messager de Dieu! Si je rencontre au combat l'un des Mécréants et si dans le combat il m'a coupé l'une de mes mains puis s'est sauvé derrière un arbre en disant: «Je me soumets à Dieu». Est-ce que je le tue? O Messager de Dieu! après sa déclaration.» Il dit: «Ne le tue pas». (...) (ura)


393. Ousàma Ibn Zeyd (das) a dit: «Le Messager de Dieu (bsdl) nous a envoyés en expédition à Al Horqa, de la tribu de Jouhayna. Le lendemain matin nous étions devant leur point d'eau. Nous poursuivîmes, un ansàrite et moi, l'un de leurs hommes. Quand nous le rattrapâmes il dit: «II n'est de dieu que Dieu», L'ansàrite l'épargna mais moi je le tuai avec ma lance. De retour à Médine, le Prophète (bsdl) eut vent de la chose. Il me dit: «O Ousàma! Tu l'as donc tué après qu'il a dit: «II n'est de dieu que Dieu»? Je dis: «O Messager de Dieu! Il ne l'a dit que pour sauver sa tête». Il dit: «L'as-tu donc tué après qu'il a dit: «II n'est de dieu que Dieu»? Et il ne cessa de le répéter jusqu'à ce que je souhaitasse que je n'eusse pas embrassé l'Islam avant ce jour». (ura)

 

Image du Blog lapuce907.centerblog.net

Les aspirants-martyrs que la lecture de ce qui précède n'aurait pas dissuadés seront peut-être intéressés à savoir que selon un hadith, l'âme des martyrs est enfermée pour l'éternité dans les vésicules d'oiseaux verts!   Pensez-y: qui a envie de passer l'éternité enfermé dans une cage à plume qui chie partout pendant que les autres musulmans morts mangent, boivent et copulent à qui mieux mieux? 

 

Le Prophète a  dit :

« Les esprits des martyrs se trouvent dans les vésicules d'oiseaux verts qui se nourrissent au Paradis et s'abritent dans des lanternes suspendues sous le Trône ».  Hadith rapporté par Al-Hakem selon les conditions de Mouslim (qui le rapporte dans une version presqu'identique) et approuvé par Zahabi.

 

grapes_green_single_md_wht

Toujours intéressés?   Trop pressés de mettre la main sur vos 72 vierges?   Dans ce cas,  j'ai une mauvaise nouvelle pour vous: les fameuses houris ne sont pas des vierges mais des raisins blancs!  En effet, selon Christoph Luxenberg, (nom de plume) auteur de Die Syro-Aramäische Lesart des Koran: : Ein Beitrag zur Entschlüsselung der Koransprache)", (Lecture syro-araméenne du Coran : une contribution pour décoder la langue du Coran),  le mot "houri" n'a jamais désigné des vierges aux grands yeux ou aux yeux blancs qui attendent supposément les musulmans vertueux au paradis (et qui font saliver beaucoup de djihadistes!)

 

Voici un extrait de "Des Houris et des Hommes" (les caractères gras sont dans le texte, le rouge a été ajouté par moi):

 

"Luxenberg examine à fond un exemple particulièrement intéressant

Coran (44 : 56) :
وزوجناهم بحور عين يدعون فيها بكل فاكهة آمنين لا يذوقون فيها الموت إلا الموتة الأولى
« Nous les aurons mariés à des Houris aux grands yeux. » (Trad. Blachère)
Le mot houri est d’origine araméenne et signifie dans cette langue « blanc », « pur ».
D’autre part, comme les premiers Coran étaient dépourvus de signes diacritiques, la Tradition s’est trompée dans voyellisation de ce passage.
<>·روجناهم au lieu de « zawadjnahoum » زوجناهم, le point sur le « Ra » ayant été faussement ajouté.
<>·<>·عنب à la place de عين. Le texte signifiant alors des raisins d’un blanc éclatant.
La traduction que propose Luxenberg est alors : Nous les installerons confortablement sous des (raisins) blancs, (clairs) comme le cristal. "

 

"Dans sa tentative d'élucider les passages linguistiquement controversés du Coran, Luxenberg opère avec rigueur : consultation d'un dictionnaire arabe classique et d'un commentaire coranique ancien, afin de vérifier si l'on n'a pas omis de tenir compte de l'une ou l'autre explication plausible proposée par des exégètes ou par des philologues musulmans. Il cherche ensuite à lire sous la structure arabe un homonyme syro-araméen qui aurait un sens différent mais qui conviendrait mieux au contexte. Si cela ne se peut faire il procède à un premier changement des points diacritiques, qui, le cas échéant, auraient été mal placés par les lecteurs arabes afin de parvenir a une lecture arabe plus idoine. Si cette démarche n'aboutit toujours pas, il effectue un second changement des points diacritiques en vue de parvenir éventuellement à une lecture syro-araméenne, cette fois, plus cohérente. Si toutes ces tentatives échouent, reste à Luxenberg un ultime recours : déchiffrer la vraie signification du mot, apparemment arabe mais incohérent dans son contexte, en le retraduisant en syro-araméen pour déduire du contenu sémantique de la racine syro-araméenne le sens le mieux adapte au contexte coranique."

 

 

Pourquoi risquer de courroucer Allah et passer l'éternité à se faire bastonner, brûler et ébouillanter?  Selon les croyances musulmanes, n'est-ce pas à lui de décider de notre sort?

Allez, un dernier verset pour la route.  À tout ceux qui considèrent que les non-musulmans doivent payer collectivement pour les frappes ocidentales contre DAESH:

 

35.18  Or, personne ne portera le fardeau d'autrui.  Et si une âme surchargée [de péchés] demande à l'aide, rien de sa charge ne sera supporté par une autre même si c'est un pr0che parent.