Homophobie islam

 

Omar Mateen, le musulman d'origine afghane auteur de la fusillade du 13 juin dernier, était un client régulier du Pulse et il aurait souvent été vu en train draguer d'autres hommes.  Il semble donc qu'il était un homosexuel assumant mal son orientation.  Toutefois, ce n'est pas pour autant que nous pouvons éliminer le motif homophobe du massacre qu'il a commis.  Mateen haïssait les homosexuels, il haïssait l'homosexualité, il se haïssait probablement lui-même d'éprouver de l'attirance envers les hommes, une attirance que deux mariages contractés avec des femmes n'a pas réussi à éliminer.  Il a choisi de tuer et de mourir plutôt que d'affronter le dilemme moral auquel il était confronté, croyant sans doute restaurer ainsi son honneur.

 

On ne naît pas homophobe, on le devient sous l'influence de personnes, de culture ou d'idéologies dénigrant les homosexuels.  Mateen était musulman.  On ne saura jamais s'il était très pratiquant (après tout, il consommait de l'alcool) mais on ne peut pas faire comme s'ils s'agissait d'un détail sans importance, pas plus qu'on ne peut écarter totalement la possibilité qu'il ait été influencé par la culture du pays d'origine de ses parents (en Afghanistan l'homosexualité et le travestissement sont passibles de la peine de mort).  Depuis 14 siècles, l'islam véhicule la haine des homosexuels, tout comme il véhicule la haine des non-musulmans et le mépris des femmes.  Pire, le Coran présente comme un juste châtiment des génocides apocalyptiques attribués à Allah.  

 

L'homophobie de l'islam trouve son origine dans la Torah/Ancien Testament puisque les versets homophobes du Coran reprennent le récit, (tiré de la Genèse), de la destruction de Sodome, ville située sur une faille géologique près de la mer morte.  Sodome, de même que Gomorrhe la ville voisine, furent détruite par une explosion de gaz naturel consécutive à un séisme.  Une catastrophe parfaitement natuelle mais que la tradition juive a attribué à Yahvé puisque les connaissances humaines de l'époque ne permettaient pas de comprendre les phénomènes naturels.

 

Dans ce récit, Loth, prophète et neveu d'Abraham, reçoit la visite d'anges mâles que les hommes de son peuple veulent violer.  Il offre à ces derniers ses filles à violer mais ils déclinent l'offre.  Yahve décide donc d'exterminer la totalité du peuple de Loth mais l'épargne lui et sa famille, à l'exception de son épouse (qui est changée en colonne de sel pour avoir tourné la tête en direction de la ville pendant que la famille fuit):

 

Genèse

19.1  Quand les deux Anges arrivèrent à Sodome sur le soir, Lot était assis à la porte de la ville. Dès que Lot les vit, il se leva à leur rencontre et se prosterna, face contre terre.
(...)
19.4  Ils n'étaient pas encore couchés que la maison fut cernée par les hommes de la ville, les gens de Sodome, depuis les jeunes jusqu'aux vieux, tout le peuple sans exception.
19.5  Ils appelèrent Lot et lui dirent: "Où sont les hommes qui sont venus chez toi cette nuit? Amène-les
nous pour que nous en abusions."
19.6  Lot sortit vers eux à l'entrée et, ayant fermé la porte derrière lui,
19.7  il dit: "Je vous en supplie, mes frères, ne commettez pas le mal!
19.8 Écoutez: j'ai deux filles qui sont encore vierges, je vais vous les amener: faites-leur ce qui vous semble bon, mais, pour ces hommes, ne leur faites rien, puisqu'ils sont entrés sous l'ombre de mon toit."
(...)
19.12 Les hommes [les anges] dirent à Lot: "As-tu encore quelqu'un ici? Tes fils, tes filles, tous les tiens qui sont dans la ville, fais-les sortir de ce lieu.
19.13 Nous allons en effet détruire ce lieu, car grand est le cri qui s'est élevé contre eux à la face de Yahvé, et Yahvé nous a envoyés pour les exterminer."                                                                                                                                                                      (...)                                                                                                                                                                                                                         19,.17 Comme ils le menaient dehors, il dit: "Sauve-toi, sur ta vie! Ne regarde pas derrière toi et ne t'arrête nulle part dans la Plaine, sauve-toi à la montagne, pour  n'être pas emporté!"                                                                                                          (...)                                                                                                                                                                                                                         19. 24 Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant de Yahvé,                                                 19.25 e t il renversa ces villes et toute la Plaine, avec tous les habitants des villes et la végétation du sol.                              19.26 Or la femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une colonne de sel

 

Voici deux des passages du Coran sur le sujet:



7.81. Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes! Vous êtes bien un peuple outrancier."
7.80. Et Lot, quand il dit à son peuple : "Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n'a commise avant vous?
7.82. Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire : "Expulsez-les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs" !
7.83. Or, Nous l'avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés.
7.84. Et Nous avons fait pleuvoir sur eux une pluie Regarde donc ce que fut la fin des criminels!


11.78. Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commettaient des mauvaises actions. Il dit : "Ô mon peuple, voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas dans mes hôtes. N'y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable ? "
11.79. Ils dirent : Tu sais très bien que nous n'avons pas le droit sur tes filles . Et en vérité, tu sais bien ce que nous voulons".
(...)
11.82. Et, lorsque vint Notre ordre, Nous renversâmes [la cité] de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle en masse, des pierres d'argile succédant les unes aux autres,
11.83. portant une marque connue de ton Seigneur. Et elles (ces pierres) ne sont pas loin des injustes .



Comme on peut le constater, Yahvé/Allah extermine la quasi-totalité des habitants de Sodome uniquement parce que "les" hommes de Sodome veulent commettre un viol sur des anges ayant l'apparence d'hommes (car le crime qui est tenté ici est bien le viol des visiteurs et non la sodomie en tant que telle).  Malgré l'utilisation des mots "...tout le peuple sans exception" dans les versets originaux, il serait très surprenant que leur auteur ait sincèrement cru que les femmes et les enfants du village aient eu l'intention de violer les anges!

 

Quoiqu'il en soit, un génocide est toujours inacceptable, surtout lorsque les seuls personnes épargnées (censées être les seules à être vertueuses) sont un homme prêt à laisser tout les hommes du village violer ses filles et ces dernières qui, quelques versets plus tard, abusent sexuellement de leur propre père ivre mort pour tomber enceintes puisqu'il n'y a plus d'homme disponible dans le voisinage! 

 

 

lgbtmap-2

 

Le fait que le Coran a repris tout les récits de génocides "divins" de la Torah/Ancien Testament, (récits qui autrement, seraient pratiquement tombés dans l'oubli) a directement renforcé les fantasme d'extermination des musulmans intégristes.  Le fait que certains de ces génocides soient présentés (ou à tout le moins considérés) comme des châtiments divins visant à punir les homosexuels est directement responsable de l'homophobie très présente dans les communautés musulmanes.   Ce n'est pas un hasard si la majorité des pays criminalisant l'homosexualité (et la totalité des pays punissant de mort les homosexuels) sont des pays à majorité musulmane

 

On ne peut pas ignorer l'influence de certains religions sur la perception qu'ont les croyants des homosexuels.   Le judaïsme, le christianisme et l'islam sont les seules religion a condamner véritablement l'homosexualité mais l'islam pose un problème particulier car son livre sacré est présenté, non comme un ensemble de récits légendaires ou historiques de divers auteurs (comme la Torah ou la Bible) mais comme un ouvrage unique émanant directement de Dieu.  Cela pose problème dans la mesure ou plusieurs de ses textes sacrés encouragent la violence envers certaines catégories de personnes, dont les homosexuels.  Lorsqu'une religion insiste sur la perfection morale d'un dieu qui extermine un peuple en entiers  pour punir des homosexuels, il ne faut pas se surprendre que, de temps en temps, un croyant doublé d'un homosexuel refoulé décide de commettre un massacre dans une boîte de nuit gaie.

Enregistrer