Loupe_versets

Image réalisée à partir d'une photo de loupe du site FreeDigitalPhoto.net et d'une capture d'écran de la sourate 9 du Coran.

 

Toute personne citant régulièrement des versets coraniques violents dans l'intention de prouver la violence de l'islam se heurte un jour ou l'autre à l'une des objections suivantes:

 

-les versets sont cités hors-contexte

-les versets sont mal traduits et doivent être lus en arabes pour être compris correctement

-les versets sont mal interprétés et n'autorisent en fait que l'autodéfense

 

On ne sait pas nécessairement quoi répondre à ce genre d'objection.  C'est particulièrement vrai lorsque notre interlocuteur est musulman car on lui prête facilement des connaissances encyclopédiques sur l'islam, (ce qui est rarement le cas), et on ne veux surtout pas dire des bêtises.  Heureusement, il n'est pas nécessaire d'être un grand spécialiste de l'islam ou de comprendre l'arabe pour prouver la violence ou l'injustice d'un verset.  Il est possible, en quelques étapes, de collecter bon nombre d'informations. 

 

Pourquoi ne pas faire cet exercice avec l'un des versets les plus intolérants du Coran?  Il s'agit du verset 29 de la sourate 9, dite "Le repentir" (Tawba), dont la violence est déjà assez évidente en soit.  La traduction utilisée est la version corrigée de Muhammad Hamidullah, (corrigée par le Centre du roi Fahd en Arabie saoudite):

 

9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .

 

 Vérifier la position du verset dans l'ordre chronologique du Coran

 

Les 114 sourates du Coran ne sont pas placées en ordre chronologique mais plutôt en ordre inverse de longeur (à l'exception de la première qui est très courte).  Or, il se trouve que la sourate 9 est la 113e, c'est donc l'avant-dernière sourate à avoir été "révélée" (du moins selon les croyances musulmanes).  Cette information est capitale parce qu'il existe une règle dit de l'abrogation, qui fait qu'en cas de contradiction entre 2 versets, le plus récent abroge le premier.   Le verset 29 abroge donc de nombreux versets tolérants des sourates précédentes.

 

Lire l'ensemble de la sourate

 

Le Coran est facilement accessible sur Internet.  Il est important de lire tout les versets d'une sourate afin d'avoir une idée générale du contexte (que nous approfondirons plus loin).  Véritable mine de renseignements sur les moeurs des premiers musulmans, la sourate 9 comporte de nombreux versets intolérants ou violents contre les "associateurs", (c'est à dire les polythéistes, qui étaient accusés par les musulmans d'associer d'autres divinités à Allah), les chrétiens et les juifs.

 

Voici les versets qui, respectivement, précèdent et suivent le verset 29:

 

9.28. Ô vous qui croyez! Les associateurs ne sont qu'impureté : qu'ils ne s'approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci . Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s'Il veut, de par Sa grâce. Car Allah est Omniscient et Sage.

9.29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies .

9.30. Les Juifs disent : "Uzayr est fils d'Allah" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils d'Allah". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité?

 

Voici également d'autres versets violents de la même sourate.

 

9.5.  Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

9.81.  Ceux qui ont été laissés à l'arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l'arrière du Messager d'Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d'Allah, et ont dit : "Ne partez pas au combat pendant cette chaleur! " Dis : "Le feu de l'Enfer est plus intense en chaleur." - S'ils comprenaient ! -

9.111.  Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs bien en échange du Paradis.  Ils combattent dans le sentier d'Allah, ils tuent, et ils se font tuer.

 

S'informer sur le nom du verset

 

Avec le nom d'un verset, il est plus facile de trouver des informations sur lui sur Internet, en faisant une simple recherche par mot-clefs.  Le verset 29 est appelé "verset de la dhimmitude", parce qu'il introduit officiellement le concept de dhimma, régime juridique auquel étaient soumis les non-musulmans refusant de se convertir à l'islam, plus précisément les chrétiens et les juifs vivant en terre musulmane.  Les "dhimmis" ("protégés"), devaient obligatoirement acquiter la jyzia (traduit par "capitation"), un impôt per capita ("par tête") s'ils voulaient éviter d'être attaqués par les guerriers de Muhammad).

 

S'informer sur la présence d'un mot comportant la racine "qtl" dans la version arabe.

 

Même lorsqu'on n'a aucune notions d'arabe, il peut être utile d'aller lire la version phonétique arabe du verset retranscrite en alphabet romain.  Voici la transcription phonétique du verset 29:

 

9.29.  Qātilū Al-Ladhīna Lā Yu'uminūna Billāhi Wa Lā Bil-Yawmi Al-'Ākhiri Wa Lā Yuĥarrimūna Mā Ĥarrama Allāhu Wa Rasūluhu Wa Lā Yadīnūna Dīna Al-Ĥaqqi Mina Al-Ladhīna 'Ūtū Al-Kitāba Ĥattá Yu`ţū Al-Jizyata `An Yadin Wa Hum Şāghirūna

 

Le mot surligné en rouge comporte la racine arabe "qtl", qui veut dire "tuer". Albert Kasimirski, l'un des traducteurs du Coran les plus estimés, donnait au mot dérivé "quattâl" le sens de "qui tue tout", "le grand tueur".  De son côté, le dictionnaire arabe du Larousse lui donne le sens de "meurtrier".  Un autre mot de même racine, "qutul", a d'ailleurs la même signification.  On retrouve un mots à racine "qtl" dans le verset 30 de la soourate 9 et, dans la traduction de Hamidullah (utilisée pour les listes de versets de ce blog), il est traduit par le verbe "anéantir":

 

9.30.  Wa Qālati Al-Yahūdu `Uzayrun Abnu Allāhi Wa Qālati An-Naşārá Al-Masīĥu Abnu Allāhi Dhālika Qawluhum Bi'afwāhihim Yuđāhi'ūna Qawla Al-Ladhīna Kafarū Min Qablu Qātalahumu Allāhu 'Anná Yu'ufakūna

 

On retrouve dans le Coran, 22 versets où un mot comportant la racine "qtl" dans la version arabe.  Dans la plupart des versions françaises du Coran, ces mots sont traduits par un verbe autre que tuer, ("combattre" dans la plupart des cas).  C'est la même chose dans les traductions anglaises courantes.   Il faut toutefois garder en tête que le verbe "combattre", lorsqu'il est utilisé dans un contexte militaire, implique l'éventualité de tuer des gens.

 

Rechercher des exégèses du verset ou de la sourate dont il est issu

 

Un exégèse est une explication, un commentaire détaillé, une analyse ou une interprétation d'un texte obscur ou sujet à discussion.  Le mot arabe pour "exégète" est "tafsîr" et est couramment utilisé même dans les documents et sites Internet en français, c'est pourquoi il est avantageux de l'utiliser lors d'une recherche par mots-clef. 

 

Le tafsîr de At Tabarî est considéré comme le meilleur par les sunnites mais il y en a plusieurs autres dont As Samarqandî, Al Qurtubî, Ul Kabîr, Ibn Kathîr.  Certaines exégèses sont disponibles pour téléchargement sur Internet.  On peut également les consulter dans les bibliothèques publiques.

 

Selon l'exégèse du Professeur Al-Mawdûdî, la première partie de la sourate 9, soit les versets 1 à 37,  concerne une déclaration faite aux représentants des différents clans d'Arabie à l'occasion du Hadj (le grand pèlerinage) par un homme envoyé par Muhammad et qui portait sur la politique à adopter avec les polythéistes.  Elle précède la bataille de Tabouk (octobre 630), expédition militaire entreprise par Muhammad dans le but d'attaquer l'armée Byzantine, composée de chrétiens, pour venger le meurtre de l'un de ses embassadeurs par un chef chrétien de al-Balaqa survenue en en août 629 et à la suite duquel Muhammad avait ordonné la bataille de Mu'tah (sans participer lui-même à l'expédition).  Cette expédition n'avait eu aucun vainqueur, les deux camps s'étant retirés.  La "bataille" de Tabouk ne permi pas davantage à Muhammad d'assouvir sa vengeance puisque les deux armées ne se sont jamais rencontrées. 

 

La bataille de Tabouk devait en outre servir à Muhammad à savoir lesquels de ses hommes étaient près à sacrifier leur vie pour Allah: 

 

9.24. Dis : "Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu'Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d'Allah, alors attendez qu'Allah fasse venir Son ordre . Et Allah ne guide pas les gens pervers".

 

http://quran.al-shia.org/fr/tafsir/13.htm

 

Rechercher les hadiths se rapportant au verset 

 

Tout aussi importante que le Coran dans l'islam sunnite, la Sunnnah, constituée des hadiths (récits d'actes et de paroles attribués à Muhammad), donne beaucoup de détails sur la doctrine musulmane et la vie de Muhammad.   Les hadiths servent souvent à préciser le sens et le contexte d'un verset ou d'une sourate.  Ceux qui sont considérés comme les plus authentiques sont dit "sahih".  Les recueils de hadiths considérés comme les plus incontestables sont ceux du Sahih Bukhari (ou Boukhari) et ceux du Sahih Muslim (ou Mouslim).  Sur Internet, ils sont disponibles pour téléchargement ou consultables en ligne et ce en plusieurs langues.  On peut également trouver des hadiths classés par thèmes (avec des versets de même thématique) dans le livre "Riyad Salihin" ("Jardin des vertueux en français"), disponible en ligne.  Enfin, en faisant une recherche par mots-clef, on peut facilement trouver des hadiths sur diverses thématiques sur des sites musulmans comme http://www.hadithdujour.com

 

Bukhari, a consacré deux hadiths à la bataille de Tabouk dans son Sahih (5:59:702 et 6:60:109).  Voici des extraits du premier qui est aussi le plus long (pour le lire en entier, cliquer ici).  Le premier extrait donne des indices sur les habitudes militaires de Muhammad et le second rejoint les versets de reproche envers les musulmans qui refusent le combat:

 

"L’histoire des trois qui se sont absentés lors la bataille de Tabouk

 

Voici Kaâb Ibn Malek qui raconte sa propre histoire en disant : « Je n’ai jamais manqué une bataille menée par le Prophète, , hormis celle de Tabouk. J’ai manqué également à la Bataille de Badr mais le Prophète, , ne l’avait reproché à personne de ceux qui n’y avait pas pris part. Car à cette époque il était sorti pour attaquer le convoi de Qoraïch mais Allah, Exalté soit-Il, voulut que cette rencontre se transformât en une confrontation militaire inattendue. (...)  Le Prophète, , n’entreprenait jamais une expédition sans faire semblant de se diriger vers une autre destination jusqu’à cette bataille [de Tabouk] au cours de laquelle il l’entreprit durant une chaleur torride, un long voyage dans le désert et allait rencontrer un ennemi au nombre important. Le Prophète, , annonça l’affaire aux musulmans pour qu’ils se préparent pour la guerre et les mit au courant de la destination visée.

(...)

Quand je le saluai, il fit un sourire laissant entrevoir son courroux et me dit : « Viens ». Je m’approchai jusqu’à m’asseoir devant lui. Il me demanda : « Qu’est-ce qui t’a empêché de nous joindre ? N’avais-tu pas acheté ta monture ? ». Je répondis : « Si. Par Allah ! Si j’étais entre les mains de quelqu’un d’autre parmi les gens de ce bas monde j’aurais évité son courroux en inventant une excuse et j’en suis capable vu mon éloquence. Mais, par Allah, je sais que si je te raconte aujourd’hui des mensonges pour tecontenter, Allah, Exalté soit-Il, te rendra promptement courroucé contre moi. Et si je te dis la vérité qui te fâchera certes contre moi, j’espère qu’Allah, Exalté soit-Il, m'en récompense. Par Allah, je n’avais pas d’excuse. Par Allah, je n’étais jamais plus fort, ni plus riche comme au moment où je ne t'ai pas rejoint».Le Prophète, , me dit : « Quant à celui-ci, il a dit la vérité. Lève-toi et va-t-en, jusqu’à ce que Allah, Exalté soit-Il, prononce Son jugement à ton égard ».

(...)"

 

Al-Muslim quant à lui a rapporté un hadith qui résume bien la dhimma (19:8294): 

 

 "Lorsque vous rencontrez vos ennemis qui sont païens, invitez-les à suivre trois actions.  S'ils s'acquittent de l'une d'entre elles, vous l'accepterez et vous abstiendrez de leur faire du mal.  Invitez-les à accepter l'islam ; s'ils acceptent, acceptez-le aussi et cesser de les combattre.  S'ils refusent d'adhérer à l'islam, exigez d'eux la jyzia.  Si ils sont d'accord pour payer, saisissez-là et retirez vos mains à bonne distance des infidèles. Si ils refusent de payer l'impôt, demande l'aide d'Allah et combattez-les."

 

Se faire confiance 

Cet exercice peut être répété avec n'importe quel verset prêtant à controverse, d'autant plus que c'est, en général, ce genre de versets qui fait l'objet du plus grand nombre de publications sur Internet.   On peut faire le faire avec des versets qui semblent pacifiques au premier abord mais dont la "tolérance" ne résiste pas à une analyse plus poussée.

 

Liens utiles:

 

http://quranexplorer.com/Hadith/English/Hadith/bukhari/005.059.702.html

Riyad Salihin    

Hadith du jour

http://www.bonheur-pourtous.com/articles/view/is/Sira+ou+Biographie+du+Proph%C3%A8te+MUHAMMAD+(saws)/id/36

 http://www.islamweb.net/frhajj/index.php?page=article&lang=F&id=158611

 http://islammedia.free.fr/Pages/coran/coran_francais_phonetique.php?id=9

 http://www.anti-religion.net/jihad_islam.htm

 http://www.anti-religion.net/hamidoullah.htm

 http://www.icone-gif.com/gif/chiffres/vert/

 22 versets  

 http://quran.al-shia.org/fr/tafsir/13.htm

 http://www.blog.sami-aldeeb.com/2013/05/13/abrogeant-abroge-une-des-cles-indispensables-pour-comprendre-lislam/