coran

Ce texte est une sorte de synthèse de plusieurs textes précédemment publiés sur ce blog (les liens y sont d'ailleurs insérés ici et là).

 

Il n'est pas facile de remettre en question une éducation religieuse reçue dès l'enfance.  On croit souvent parce qu'on y a été conditionné et sans trop se poser de question, en particulier lorsque celles-ci ne sont pas bien accueillies dans le milieu familial ou la communauté élargie.  Pour quiconque n'a pas reçu une éducation musulmane rigoureuse, l'islam n'apparaît pas comme une religion crédible dont les règles émaneraient d'un dieu juste et moralement parfait.  Plusieurs indices devraient mettre la puce à l'oreille des musulmans.

 

Son dieu ne fait aucun effort pour diffuser son enseignement de façon efficace

 

Selon l'islam, Noé, Moïse, Loth et Jésus sont tous des prophètes d'Allah.  Ce dernier, censé être un dieu tout-puissant à qui rien n'est impossible, ne se révèle donc qu'à un prophète à la fois... et les choisit dans la même région du monde!  Muhammad, dernier de la liste, ne sait même pas lire et doit mémoriser la totalité du Coran qu'Allah, selon lui, lui dicte durant 23 ans par l'entremise de l'ange Jibril (Gabriel) et ce dans une langue que l'écrasante majorité de l'humanité ne comprend toujours pas même de nos jours.  Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Allah est économe de ses effets spéciaux et aime se compliquer inutilement la tâche!  Pensez-y:  il aurait pu apparaître à tout les peuples, leur parler dans leur langue respective, leur apprendre l'arabe en un instant ou même leur transmettre directement sa pensée télépathiquement.  Il aurait aussi pu faire apparaître ses propres traductions du Coran plutôt que d'attendre des siècles que des humains le traduisent.  

 

Ce n'est pas tout: Allah admet lui-même dans le Coran égarer intentionnellement ceux qui ne croient pas en lui et les rendre incapables de comprendre son livre.  Au lieu de leur prouver qu'il est réel et leur expliquer pourquoi ils devraient se convertir à l'islam, il les renforce dans leur scepticisme.  

 

  • 17.45  Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l´au-delà, un voile invisible,
  • 17.46  Nous avons mis des voiles sur leurs coeurs, de sorte qu´ils ne le comprennent pas: et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques Ton Seigneur l´Unique, ils tournent le dos par répulsion.

 

Enfin, il interdit à ses adeptes de résider sur des terres qui ne sont pas sous domination musulmane alors qu'ils pourraient pourtant y faire du prosélytisme et susciter ainsi de nouvelles conversions à leur religion.  Plutôt étrange pour un dieu qui exige que toute l'humanité de se soumettre à lui et punit ceux qui ne le font pas en les envoyant brûler en enfer.

 

  • 4.97  Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant: "Où en étiez-vous?" (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils. Alors les Anges diront: "La terre d´Allah n´était-elle pas assez vaste pour vous permettre d´émigrer?" Voilà bien ceux dont le refuge est l´Enfer. Et quelle mauvaise destination!

 

Son livre sacré contient de nombreuses faussetés

 

Il y a dans le Coran de nombreux versets véhiculant des faussetés.  En voici quelques exemples: le ciel est une voûte à sept niveaux (2.29, 23.17, 41.12, 67.3, 71.15), les étoiles étant placées dans le niveau le plus bas (37.6, 67.5), le soleil a une orbite (13.2, 18.86, 21.33, 31.29, 31.33, 36.38, 36.40) et se couche dans une eau boueuse (18.86), la lune est lumineuse (71.16), la Terre est plate (15.19, 71.19, 79.30, 88.20), les montagnes empêchent la Terre de trembler (16.15, 21.31), les fruits ont un sexe (13.3), les menstruations sont un "mal" et une impureté (2.222) et les os du fœtus se forment avant sa chair(23.14).

 

On retrouve également le même genre d'absurdités dans la Sunna.  Ainsi, selon certains hadiths sahihs (considérés comme authentiques), les mécréants ont sept intestins, on peut soigner différents maux avec des ventouses, les dattes protègent des poisons, le bâillement provient du diable, un groupe d'israélites a été transformé en souris, le diable urine dans l'oreille de celui qui ne prie pas durant la nuit, le fœtus est une gouttelette durant 40 jours et le corps humain compte 360 articulations (alors que nous n'avons même pas 360 os)!  Cliquer sur le lien pour retrouver ces "vérités" scientifiques disons alternatives...

 

Ses règles sont visiblement édictées au fur et à mesure

 

Comme précédemment mentionné, la révélation du Coran est censée s'être étendue sur 23 ans.  Étrange pour un livre émanant d'un dieu omniscient (et donc qui connaît l'avenir)!  Pour celui qui prétendait les avoir reçus, certains versets tombaient drôlement à point et donnent la fâcheuse impression de n'avoir eu pour but que de satisfaire les désirs personnels:

 

En voici quelques exemples:

 

-un verset (33.26) contre la liberté de choix et révélé juste au moment où Muhammad veut forcer Zaynab, à épouser son fils adoptif

-quatre autres versets (33.4, 33.5, 33.37, 33.40) interdisant l'adoption et révélés au moment où Muhammad désire épouser Zaynab (ce qui est considéré comme un inceste dans la société arabe de l'époque).  

-un verset (33.50) permettant à Muhammad d'en avoir un nombre illimité d'épouse alors qu'Allah limite à quatre (4.3) le nombre dépouses que peut avoir un musulman (la sourate 4 est 74e dans l'ordre chronologique du Coran) alors que la sourate 33 est 77e). 

-un verset (2.217) permet à Muhammad et à ses guerriers de faire la guerre aux polythéistes les mois sacrés alors qu'il était considéré comme un grand péché de combattre durant cette période. 

-plusieurs versets autorisent le pillage (8.1, 8.41 et 8.69) le viol des captives de guerre et des esclaves (4.3, 4.24-25, 23.5-6, 33.50, 33.52, 70.30) alors que l'islam interdit en principe le vol (4.29,4.32,5.38) ainsi que la fornication, l'adultère et la débauche (17.32, 24.2-3, 25.68)

-Allah va même jusqu'à abroger ses propres versets (2.106 et 16.101) lorsque nécessaire, par exemple après avoir affirmé à Muhammad (43.23) qu'il ne trouverait aucun changement à ses règles (les sourates 2, 16 et 43 sont respectivement 63e, 70e et 87e dans l'ordre chronologique du Coran).  Allah commence par permettre les boissons enivrantes (16.67) avant de condamner le vin (5.90), de condamner l'ivresse sans mention du vin (4.43) et de condamner de nouveau le vin (2.219).  Note: les sourates 2, 4, 5 et 16 sont respectivement 87e, 92e, 112e et 70e.  

 

Son origine est visiblement humaine

 

Dans l'islam, le pire péché n'est pas un crime mais une pensée: l'incroyance.  C'est d'ailleurs le motif principal de condamnation à l'enfer.  Pratique pour un gourou qui voulait être pris au sérieux.  L'obéissance à ses règles et l'immitation du moindre de ses comportements (détaillés dans de nombreux hadiths) est d'ailleurs considérée comme équivalent à l'obéissance à Allah, ce qui mène à des versets coraniques particulièrement ridicules dans lesquels Muhammad usurpe le rôle censé revenir à Allah: 

 

  • 9.30 (...) Qu´Allah les anéantisse! (...)?
  • 33.56. Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez [lui] vos salutations.

 

De façon générale, l'islam est une idéologie très "matérielle".  En effet, Allah semble constamment préoccupé par la manière dont les musulmans font les choses (boire, manger, prier, se laver, se vêtir, etc) et non par leurs qualités ou leurs valeurs personnelles.   Comme si l'islam était moins un code moral d'un code de comportement.  Les gestes, qu'ils soient rituels ou non, éclipsent pratiquement toute spiritualité.  C'est au point que la prière d'un musulman n'est pas considérée comme valide s'il a oublié de faire ses ablutions rituelles avant de la faire et que celle d'une musulmane n'est pas plus valide si elle a ses règles:

 

"Une prière sans purification n'est pas acceptée de même qu'une aumône avec de l'argent volé" (Hadith sahih rapporté par Mouslim).

 

"La femme qui a ses règles après la tournée de l’Ifada Ibn

‘Abbas a dit: «On autorise une femme à partir (sans faire la procession finale) dès qu’elle a ses règles. Initialement, Ibn ‘Omar pensait qu’elle ne pouvait partir puis, je l’entendis prétendre le contraire, car l’Envoyé de Dieu avait accordé cette facilité aux femmes.» (L’Ifada est la tournée processionnelle finale dans le pèlerinage) Les règles interrompent la prière (et le jeûne du Ramadan) ‘Aïcha a dit: «Le Prophète me disait: - Quand tes règles surviennent, suspends ta prière et quand elles cessent, lave-toi de ton sang et prie.»" (Hadith sahih rapporté par Boukhari).

  

Cette matérialité concerne également l'au-delà.  Le paradismusulman n'est rien d'autre qu'un club pour hommes dont les habitants se vautrent pour l'éternité dans le luxe et la débauche.  Aucune spiritualité dans les descriptions très matérielles de ce qui attends les musulmans qui l'auront mérité:  bouffe, vin, esclaves sexuelles, esclaves tout court,  vêtements luxieux, riches bijoux, vaisselle de métal précieux et un mobilier assez particulier (notamment des lits qui marchent).  

 

52.22    Nous les pourvoirons abondamment des fruits et des viandes qu´ils désireront.

55.70    là, il y aura des vertueuses et des belles.        
55.72    des houris cloîtrées dans les tentes,  

52.24    Et parmi eux circuleront des garçons à leur service, pareils à des perles bien conservées.  

 
76.15    Et l´on fera circuler parmi eux des récipients d´argent et des coupes cristallines,    
76.16    en cristal d´argent, dont le contenu a été savamment dosé.  

76.21    Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d´argent. (...)

 

  • « Lorsque les habitants du paradis entrent au paradis et désirent voir leurs frères : le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre; et le lit d'un Tel marchera vers le lit d'un autre jusqu'à ce qu'ils se réunissent. (...). (Hadith sahih rapporté par Ibn Abou Dounia et Al-Bazare).

 

Conseil aux musulmans

 

Musulmans, si vous tenez à conserver votre foi, que celle-ci soit le fruit de vos recherches et de vos réflexions et pas une simple habitude héritée de votre éducation.  Prenez connaissance de toutes ces choses qui font douter un nombre croissant de vos frères en religion et osez vous poser des questions.  Vous n'avez pas à devenir des athées purs et durs pour lesquels il n'existe ni dieu ni au-delà, vous pouvez simplement vous libérer de ce carcan idéologique qu'est l'islam.  Quoiqu'on vous ait dit sur les non-musulmans, vous n'en deviendrez pas des être mauvais sans morale ni conscience, vous vous accorderez tout simplement la permission d'exprimer une spiritualité qui vous soit propre, qui vous permette d'évoluer et qui ne vous isole pas des personnes différentes de vous. 

 

 

Autre suggestion de lecture:

Islam: rencontre du troième type

Témoignages d'ex-musulmans